Le gaz de schiste pourrait créer 1 million d'emplois en Europe à l'horizon 2050

 |   |  227  mots
Selon le directeur des affaires européennes de l'Association des producteurs de gaz et de pétrole, "le développement du gaz de schiste en Europe pourrait tirer pleinement parti des leçon apprises".
Selon le directeur des affaires européennes de l'Association des producteurs de gaz et de pétrole, "le développement du gaz de schiste en Europe pourrait tirer pleinement parti des leçon apprises". (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon une étude publiée ce lundi, le développement du gaz de schiste en Europe pourrait, outre créer de l'emploi, rendre l'industrie plus concurentielle et moins dépendante des importations.

Selon une enquête commandée par l'Association internationale des producteurs de pétrole et de gaz, l'exploitation du gaz de schiste en Europe pourrait créer jusqu'à un million d'emplois. Dans un premier temps et selon les résultats, cela pourrait offrir entre 400.000 et 800.000 nouveaux emplois d'ici 2035, puis entre 600.000 et 1 million à l'horizon 2050.

Pour le directeur de cette association, Roland Festor, il est impensable de passer à côté d'une telle aubaine:

"Nous ne pouvons pas nous permettre de renoncer à une telle opportunité. Chaque mètre cube de gaz produit à partir de ressource de schiste de l'Union européenne équivaut à un mètre cube de moins de gaz importé. Cela se traduirait par plus d'emplois, plus de revenu disponible, une meilleure sécurité d'approvisionnement, et finalement plus de prospérité".

Entre 1.700 et 3.800 milliards de recettes à l'horizon 2050

Toujours selon l'étude, une production locale permettrait en effet de réduire la dépendance de l'UE à l'égard des importations de gaz. Moins l'Europe dépense en importations d'énergie, plus elle peut investir à l'intérieur. Ce qui permettrait de stimuler l'économie au niveau local, mais aussi à l'échelle nationale.

Entre 2020 et 2050, les investissements pourraient ainsi augmenter de 191 milliards d'euros tandis que les recettes fiscales pourraient croitre de 1.200 milliards d'euros. Au total, l'exploitation du gaz de schiste pourrait rapporter entre 1.700 et 3.800 milliards d'euros à l'économie européenne entre 2020 et 2050.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/12/2013 à 15:14 :
Elle fonctionne bien leur boule de cristal,MDR, enfin des promesses comme toujours sa ne coûte pas chère et si les imbéciles crois de telle boniment , tout vas bien. mais une pollution durable du pays..... Non merci nous avons déjà assez de problème....
a écrit le 27/11/2013 à 20:35 :
selon une études des l'association des amateurs D'ufo et de promotion pour un avenir intergalactique, et son Maitre-président gourou supérieur ...

Le commerce interstellaire pourrait générer 250 000 trilliard de glurmoks ( monnaie standard d'Aldébaran VII ) et générer 70 milliards d'emplois humains et xénomorphes à l'horizon 3187 ... " nous ne pouvons pas passer à coté d'une telle opportunité, on détruira notre monde mais on le fera pour notre propre bénéfice en tant que terriens... ne laissons pas d'autres civilisations venir le faire à notre place! "
c'est pour cela qu'il ne faut pas hésiter à investir massivement dès à présent dans l'industrie spatiale , quand bien même il serait avéré que les mises en orbites à un rythme commercialement acceptable puissent effectivement avoir quelques effets notables pour l'environnement, tel que le réchauffement atmosphérique d'une cinquantaine de degré ... ce qui bien sur n'entrainera aucun désagrément pour ceux qui auront d'ici là pu réserver leur place dans un abris Vault tech ou dans un dôme de protection, dont l'accès réservé au seuls détenteurs de cartes holo-bancaires ultra-platinium... et pour ceux qui n'y auront pas accès .... le maitre président gourou supérieur déclare "ils n'auront qu'à mettre plus de crème solaire et nous acheter des glaçons que nous importerons des comètes"...

par delà la plaisanterie .. j'aimerai bien savoir ce que pensent les décideurs qui ont fait rejeter les plans environnementaux au nom des enjeux économiques lorsque ils ont vu la brève d'information parlant du nombre de victimes et des dégâts du dernier typhon aux philippines... ah pardon .... à ce niveau de folie euh pardon.. je voulais dire à ce niveau de responsabilité... on ne pense pas... on regarde les bénéfices et on encaisse les bénéfices... le reste on s'en fout...
a écrit le 26/11/2013 à 22:30 :
Le Gaz de schiste une chance pour les consommateurs de gaz en France , on va pouvoir éliminer beaucoup d'intermédiaires qui se nourrissent de votre argent sans rien vous demander!
Réponse de le 27/11/2013 à 20:08 :
Faux dans la base de votre raisonnement.... certes il y aurait moins d'intermédiaires de transport et tout et tout ....
Mais l'exploitation des gaz et pétroles de schistes ne fera PAS baisser votre facture.... à moins d'accepter un carnage monstrueux sans aucune règles environnementales ou de sécurité, le prix d'exploitation en europe ne permettra PAS de comparer avec ce qu'il s'est fait aux USA .... ou les prix sont artificiellement tirés par le bas uniquement par la surexploitation et un prix de vente inférieur au prix de revient.... cette industrie est une formidable bulle spéculative.... et cela va faire mal lorsqu'elle va éclater ...
de plus c'est une énergie au mieux transitoire, dont les dégats environnementaux sont pour leur part plus que durables :( ... entre rejets et fuites de méthane, plus le fait que le gaz extrait sera utilisé donc transformé en co2 ... bref ... c'est un non sens absolu pour notre monde.... et juste un super moyen de faire du profit à court terme pour quelques uns, en se moquant des conséquences pour nous tous.....
Réponse de le 29/11/2013 à 17:26 :
ce que vous dites est ténébreux et ne sert personne et de plus vous n'êtes pas un expert , alors écrasez-vous !
Réponse de le 11/01/2014 à 10:15 :
@elène:

vous avez tort... le prix du gaz de schiste est artificiellement bas..... et entre les dégats environnementaux, et l'explosion un de ces jours de ce système, ça risque de faire très mal dans la phase de réveil......
a écrit le 26/11/2013 à 19:05 :
Ben évidemment. une "étude" commandée par l'AIPP, donc d'une objectivité sans faille, prévoit jusqu'à 1 million d'emplois d'ici 2050! Sur la base de quoi ? Des élucubrations des pétroliers ? Il n'y a qu'à se plonger dans les infos publiées sur l'exploitation du GDS aux Etats-Unis pour se rendre compte que le mirage est en train de voler en éclats.
M. Roland Festor est un ÂNE à qui il faudrait botter le c... pour l’empêcher de raconter des inepties!
NON A L'EXPLOITATION DES GAZ DE SCHISTES!
a écrit le 26/11/2013 à 13:39 :
Une guerre mondiale va aussi creer beaucoup d emplois...
Vu les degats de l exploitation de la fracturation hydrolique, le bilan n est pas tres positif si on doit ensuite boire uniquement de le au en bouteille (mais c est vrai ca va creer des emplois chez evian, dans les hopitaux pour ceux qui auront bu de l eau contamine et bien sur l argent depense la ne le sera pas ailleurs. donc chute du CA et chomage dans d autres domaines (par ex loisirs)
a écrit le 26/11/2013 à 13:34 :
La pire des espèces sur cette planète qu'il détruit à petit feu. elle se croit intelligente? NON.
Poussé par l'avidité, il rase, détruit, pollue les sols, l'air, les mers, manipule la nourriture, ...
Le gaz se schiste, je n'en veux pas. Il faut développer les énergies alternatives (solaire, géothermie, ..) déployer un plan de remise au norme des vieux bâtiments, dépenser l'argent dans l'éducation des nouvelles générations qui ne bouffent que leurs écrans de PC, jeux vidéo, qui sont pour la plupart complètement déconnectés de la réalité
a écrit le 26/11/2013 à 13:33 :
Rien que le titre laisse dubitatif : d'ici 2050. Comment peut-on predire 2050 alors que le pic des gaz de schistes est annonce pour 2025 pour les plus optimistes, 2017 pour les plus critiques ?
a écrit le 26/11/2013 à 12:12 :
"Selon une enquête commandée par l'Association internationale des producteurs de pétrole et de gaz" "Pour le directeur de cette association, Roland Festor, il est impensable de passer à côté d'une telle aubaine"
C'est très logique comme affirmation ! Il ne peut dire le contraire, l'étude confirme ce qu'il espérait (a commandé ?).
Aux USA, c'est un emploi par puits quand il est fonctionnel, il faudrait 400 000 puits le temps que ça dure ?
Certains disent qu'il vaudrait mieux se pencher sur l'huile de schiste ("pétrole") à valeur ajoutée élevée, le gaz, il risquerait de coûter plus cher que celui importé (l'Europe est peuplée, aux USA, il y a des déserts). Mais cette huile serait plutôt en région parisienne, aïe.
a écrit le 26/11/2013 à 11:54 :
Et puis un million pour la dépollution des réserves en eau, et puis un million pour réparer les routes et maisons affectées par de mini tremblements de terre, et puis un million pour reboucher les trous de tous les puits nécessaires et à durée de vie limitée, et puis... Pas de problème, vu comme cela, le chômage est éradiqué en deux coups de cuillère à pot.
a écrit le 26/11/2013 à 11:50 :
Bon la question est de savoir combien cela vas couter aux contribuables, la dépollution des points d'eau potable dans quelque année ... Car comme toujours se ne serons pas les même qui payerons la facture.. Sa s'est la vrais question.
a écrit le 26/11/2013 à 10:30 :
aussi créé tous les jours beaucoup d'emplois. Tout comme les accidents de la route !
a écrit le 26/11/2013 à 9:02 :
Evidemment on ne peut attendre d'autres conclusions d'un Monsieur qui baigne dans "l'huile", c'est effectivement très objectif....le coût de pollution et destruction environnementale n'est évidemment pas soustrait.....quelle étude géniale!!!!!!!.....pour les pétroliers
N'est-il pas temps d'arrêter "les conneries" dans ce domaine, la situation du climat n'a-t-elle aucune importance, c'est toujours le fric....et après nous le déluge!!!!
Réponse de le 26/11/2013 à 10:22 :
@lou gascoum , le Nucléaire est capable de tuer plus vite et plus long temps sur des milliers d'années , il faut réfléchir sur ce qui peut être recycler proprement le coût et le moins disant pour la sécurité de l'humanité .
a écrit le 26/11/2013 à 8:53 :
Qui a financé cette étude ? Je ne suis pas hostile aux GDS mais quand même... L'extraction de gaz est une industrie qui emploie assez peu de main d'oeuvre. Ils ont dû ajouter les emplois des autres secteurs liés à la baisse du prix mais c'est limite comme approche.
Réponse de le 26/11/2013 à 12:19 :
Peut-être (pas encore lu le rapport in english) qu'ils comptent les emplois d'industriels rapatriées ou développées pour exploiter ce gaz (chimie lourde, autres), le temps qu'il dure... Le mirage fait penser que ça serait à bas coût, mais rien n'est comparable. Le gaz cher, mais Français ! Cocorico. La Pologne et l'Angleterre serviront de laboratoires réels.
a écrit le 26/11/2013 à 8:18 :
voilà une étude qui me parait très objective !!!
a écrit le 26/11/2013 à 7:12 :
De continuer à forer la planète pour des résultats innéficients, il y a dans le système solaire des millers d'astéroides suffisamment riches en matières premières et facile à exploiter.
Nous avons déjà la technologie et le savoir faire.
Ne reste plus qu'à investir et cela certaines compagnies privées commencent déjà à batir des projets dans ce sens.
Il serait temps que les humains élèvent un peu leur vision vers le système solaire voir vers les étoiles plutôt que de raser le sol ( au sens figuré comme au sens propre).
a écrit le 25/11/2013 à 22:38 :
La création de l'europe devait créer 15 millions d'emplois!! Qu'en est il maintenant????
a écrit le 25/11/2013 à 21:21 :
C'est magnifique la vision à court terme. Quid de la pollution engendrée par ce genre d'exploitation, et de la faible durée de celle-ci dans le temps.
a écrit le 25/11/2013 à 21:21 :
C'est magnifique la vision à court terme. Quid de la pollution engendrée par ce genre d'exploitation, et de la faible durée de celle-ci dans le temps.
a écrit le 25/11/2013 à 21:13 :
2050 ! Comme disait Keynes : à long terme nous serons tous morts...
Et Chirac d'ajouter : les promesses n'engagent que ceux qui y croient !
a écrit le 25/11/2013 à 21:07 :
L'efficience énergétique et les énergies renouvelables créeraient dans le même temps au moins 4 à 5 fois plus d'emplois dont la plupart durablement contrairement au gaz de schiste qui terminera forcément par une crise quand il n'y en aura plus. Il suffit d'analyser et comparer les chiffres aux Etats-Unis qui nous donnent la meilleure voie à suivre. Donc mieux vaut opter pour l'avenir c'est à dire l'efficience énergétique et toutes les énergies renouvelables que le gaz de schiste, surtout sous sa forme la pire, combustible.
a écrit le 25/11/2013 à 20:45 :
vu l'origine de l’enquête, ça semble faible un million d'emplois créés à l'horizon 2050.
ils auraient du annoncer 100 millions d'emplois.
ça aurait eu plus d'impact.
Et Arnaud Montebourg serait beaucoup plus heureux.
a écrit le 25/11/2013 à 20:05 :
Se payer une étude permet de passer de la publicité dans un article où la supposition devient perspective .
Allez forer dans les paradis fiscaux !
a écrit le 25/11/2013 à 20:00 :
vu l'origine de l’enquête, ça semble faible un million d'emplois créés à l'horizon 2050.
ils auraient du annoncer 100 millions d'emplois.
ça aurait eu plus d'impact.
Et Arnaud Montebourg serait beaucoup plus heureux.
a écrit le 25/11/2013 à 19:54 :
Et la pollution et les maladies que ça engendra, qui les prendra en charge ?

Il vaudrait mieux investir dans le nucléaire propre ( réacteur à sels de thorium ) personne n’en parle, dommage.
a écrit le 25/11/2013 à 19:15 :
L'enquête commandée par les producteurs... J'imagine le modèle utilisé... - Alors on dit combien d'emplois ? 10 millions ? - Non, ça fait de trop. 500 milles ? - Pas assez, il faut que les emplois noient les détracteurs. Allez, 1 millions ! - Super, j'suis dakodac !
a écrit le 25/11/2013 à 19:00 :
Et les millions de pertes d'emplois dans le tourisme? Notre pays est riche en eau de source dont certaines ont une renommée mondiale (Evian, Vittel, Volvic, St Yorre, Salvetat, Perrier...) laisserons-nous quelques sagouins venir souiller les bienfaits naturels de notre territoire?
a écrit le 25/11/2013 à 18:43 :
On va pouvoir reconvertir le personnel des centrales nucléaire , dans le traitement du gaz de schiste une belle reconversion où celles-ci sont appelées à fermer en raison de leur âge .
a écrit le 25/11/2013 à 18:38 :
excellent article, la semaine passée l'Académie des Sciences dit que les risques sont maitrisable et de le gaz de roche mère est nettement moins polluant que le charbon, c'est très bien de sortir d'un dogmatisme sans aucun fondement autre que le bourrage de crane dirigé par les producteurs de gaz en premier lieu par les russes. J'espère que l'Europe sauvera son industrie et son agriculture et choisissant le progrès plutôt que l'aveuglement et la manipulation
Réponse de le 25/11/2013 à 21:09 :
Raisonnement inexact à très courte vue. Que fera l'industrie américaine quand elle n'aura plus aucun gaz ni pétrole de schiste dans finalement très peu de temps ?
Réponse de le 26/11/2013 à 9:04 :
Bravo, Roosevelt!
Bien dit et tout à fait d'accord.
a écrit le 25/11/2013 à 18:24 :
Ne vaudrait il mieux pas créer 1 million d emplois dans les énergies renouvelables? Ça c est un projet ambitieux, au lieu de cela on va encore et toujours polluer notre planète, c est pitoyable...
a écrit le 25/11/2013 à 18:00 :
La publi-information du jour de la Tribune, journal complètement décrédibilisé.
a écrit le 25/11/2013 à 17:55 :
légaliser le gaz de shit permettrait de créer plein d'emplois. Mais la tribune n'en parle pas, c'est étrange !
a écrit le 25/11/2013 à 17:25 :
Dans quoi ? Dans les sociétés de dépollution des nappes phréatiques ou chez les assurances des éboulements de terrain ?
a écrit le 25/11/2013 à 17:24 :
ca pourrait en créer encore beaucoup plus car l'eau des nappes phreatique sera souillée de produits chimiques, il faudra donc investir massivement pour trouver de l'eau potable pour la population, avec à la clef des millions d'emplois
a écrit le 25/11/2013 à 17:22 :
Un mensonge de plus! surtout des creations d'emplois chez les pompes funebre ou cancerologues
a écrit le 25/11/2013 à 17:08 :
Le problème c'est que tant qu'on n'aura pas pu évaluer in situ les réservoirs potentiels tout ceci restera du domaine de l'hypothèse. Ce qui n'est pas de l'hypothèse c'est que si l'on se réveille trop tard, ce sont des entreprises étrangères qui viendront forer en France parce qu'elles auront la technologie et l'expérience dont on aura refusé l'acquisition aux français par dogmatisme. Que ceux qui en doutent regardent qui vient installer les champs d'éoliennes.
Réponse de le 25/11/2013 à 17:16 :
Vous êtes dedans...!
vous êtes formaté dans le dogme du consumérisme, regardez à peine plus loin que le bout de votre nez...!
Pensez à vos enfants et à ceux qui vous suivront...!
M...e alors!
Réponse de le 25/11/2013 à 19:54 :
Ça c'est de l'argumentation !
a écrit le 25/11/2013 à 16:45 :
Ceci est certain, les gaz de schistes créent des emplois. Soit. Reste à voir si on est prêt à en accepter les effets secondaires...
Créer des emplois en détruisant la planète est aisés (Chine, USA, Bangladesh...). Par contre en créer en respectant des normes nous permettant de ne pas trop altérer notre environnement ca c'est nettement plus difficile.

Faîtes votre choix.
Réponse de le 25/11/2013 à 17:24 :
Éléments polluants contenus dans l'alternateur[modifier | modifier le code]
Les aimants de forte puissance utilisés dans les alternateurs contiennent du néodyme (600 kg pour une éolienne offshore de forte puissance). Cet élément fait partie des terres rares dont les procédés d'extraction et surtout de raffinage sont décriés car extrêmement polluants 53. L'extraction et le raffinage des terres rares entraine le rejet de nombreux éléments toxiques: métaux lourds, acide sulfurique ainsi que des éléments radioactifs (uranium et thorium)53. La radioactivité mesurée dans les villages de Mongolie-intérieure proches de l'exploitation de terres rares de Baotou est de 32 fois la normale (à Tchernobyl, elle est de 14 fois la normale). Ces éléments sont à l'origine de cancers du pancréas, du poumon et de leucémies. D'après la carte des villages du cancer en Chine, la mortalité par cancer est de 70 % dans les villages à proximité de Baotou54. Les effluents toxiques sont stockés à Baotou dans un lac artificiel de 10 km3 dont les trop-pleins sont rejetés dans le fleuve Jaune qui alimente 125 millions d'habitants et 25 % des terres arables chinoises 53. Ces pollutions ont été dénoncées dans un rapport de Jamie Choi, alors responsable de Greenpeace Chine. Ce rapport n'est plus accessible au grand public.
a écrit le 25/11/2013 à 16:45 :
combien de millions de morts quand toute la nature sera polluée...!
Réponse de le 25/11/2013 à 17:09 :
On sera tous morts de faim bien avant !
a écrit le 25/11/2013 à 16:41 :
tous les sacrifices pour le bénéfice , telle est la devise !
Réponse de le 25/11/2013 à 17:10 :
Il n'y a plus d'emplois en Europe. On achète le pétrole ailleurs. On va faire comment pour vivre ? Avec des idéologies ?
Réponse de le 25/11/2013 à 17:35 :
et quand nous aurons puisés toutes les ressources ont fera quoi?
Continuons de saboter la planète tant que cela crée de l’emploi ...
pathétique

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :