La BCE maintient en décembre ses taux inchangés

 |   |  369  mots
Le taux de refinancement de la BCE est maintenu à 0,25 %.
Le taux de refinancement de la BCE est maintenu à 0,25 %. (Crédits : reuters.com)
La BCE a maintenu l'ensemble de ses taux inchangés pour son dernier conseil des gouverneurs de 2013.

La BCE a annoncé qu'elle maintenait tous ses taux inchangés après la réunion du conseil des gouverneurs de ce 5 décembre. Le taux principal de refinancement est donc maintenu à 0,25 %, tandis que le taux de dépôt principal est maintenu à 0 %.

Pause dans l'assouplissement

Un mois après la baisse de son taux directeur de 25 point de base, la BCE a donc décidé de faire une pause dans l'assouplissement de sa politique monétaire. C'est ce qui était prévu par la majorité des observateurs. Il est vrai que les circonstances ne plaidaient guère en faveur de l'action : l'inflation a légèrement augmenté dans la zone euro en novembre selon Eurostat en passant de 0,7 % à 0,9 %.

Pas de discussions sur les taux

« Dans ces conditions, discuter d'une nouvelle baisse des taux n'avait pas de sens », a indiqué Mario Draghi lors de sa conférence de presse qui a suivi l'annonce à Francfort. Il n'y a pas eu, selon lui, au sein du conseil des gouverneurs de vraies discussions sur de nouvelles mesures à prendre dès ce mois de décembre. Après les tensions du mois dernier, où les « faucons » avaient refusé la baisse du taux directeur, le calme est donc revenu.

« Panoplie » toujours prête

Mario Draghi n'avait donc pas grand-chose de nouveau à dire ce jeudi. Il s'est contenté de répéter le message habituel de la BCE depuis le printemps dernier ; qu'elle est prête à agir ; qu'elle conservera ses taux « à ce niveau ou plus bas pour une longue période de temps » ; qu'elle dispose d'un large éventail d'instrument (appelé cette fois « panoplie » et non plus « artillerie » par Mario Draghi). On n'en saura pas davantage.

L'inflation va poursuivre son ralentissement

En tout cas, la pression baissière sur les prix devrait se maintenir, comme l'a montré les projections économiques des équipes de la BCE pour 2014 et 2015 et même si les attentes du marché demeurent « fermement ancrées » comme ne cesse de le rappeler Mario Draghi. Pour 2014, les équipes de la BCE prévoient une inflation à 1,1 %, soit 0,1 point de moins qu'en septembre. C'est la plus faible prévision jamais réalisée par les équipes de la BCE depuis la création de l'institution en 1999.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :