La Tribune

L'Allemagne utilise plus de lignite qu'en 1991 pour produire son électricité

La mine de lignite de Garzweiler, près de Cologne.
La mine de lignite de Garzweiler, près de Cologne.
Romaric Godin  |   -  502  mots
Pour produire de l'électricité avec moins de centrales nucléaires, et malgré la progression des énergies renouvelables, l'Allemagne a de plus en plus recours à ce charbon qu'elle tire massivement de son propre sol.

C'est le paradoxe du « tournant énergétique » allemand. L'énergie produite outre-Rhin à base de lignite, un type de charbon appelé en allemand « charbon brun » (Braunkohle), a atteint en 2013 un niveau jamais vu depuis 1990.

Un niveau record depuis 1990

Selon l'association Arbeitgemeinschaft Energiebilanz (AGEB), qui regroupe les producteurs d'électricité allemands, la production issue du lignite a atteint en 2013 162 milliards de kilowatts/heure (kwh). C'est 1,3 milliard de kwh de plus qu'en 2012, mais 12 milliards de kwh de plus qu'en 2011, lorsque la chancelière Angela Merkel a décidé de l'arrêt du nucléaire pour 2022. Il faut donc remonter à 1990, lorsque les centrales à lignite de l'ex-RDA fonctionnaient encore à plein régime pour retrouver un chiffre de production supérieure (171 milliards de kwh).

L'Allemagne, premier producteur de lignite du monde

L'usage du lignite n'est pas étonnant : l'Allemagne demeure le premier producteur mondial de ce charbon qui est extrait en Rhénanie (entre Mönchengladbach et Cologne) et en Lusace, dans l'est du pays. Devant l'augmentation des besoins énergétiques, les producteurs allemands ont recours aux sources d'énergie dont ils disposent. Le lignite est un produit très polluant, non seulement dans sa combustion, mais également dans son extraction.

Le lignite pèse près de 26 % de la production totale d'électricité

La part du lignite dans la production allemande d'électricité est désormais de 25,8 % du total, ce qui bien moins qu'en 1990, où elle atteignait 31 %, mais ce qui est néanmoins du jamais vu depuis 2003. Certes, la part des énergies renouvelables progresse également. Elle atteint en 2013 le niveau record de 23,4 % du total de la production allemande d'électricité. Mais, malgré cela, les émissions de gaz à effet de serre devraient encore avoir progressé outre-Rhin en 2013.

Hausse des exportations

Ce qui est remarquable, c'est que la hausse de la production d'électricité outre-Rhin s'explique en grande partie par la hausse des exportations. Le solde entre électricité exportée et importée a progressé en 2013 de 10 milliards de kwh en 2013 à 33 milliards de kwh, alors que la consommation allemande reculait d'autant. Selon l'expert du think tank berlinois Agora Energiewende, Patrick Graichen, ces exportations proviennent en grande partie de production issue de centrales à lignite et à houille.

Polémique en Allemagne

Ces chiffres ne manqueront pas d'alimenter la polémique sur un tournant énergétique qui est au centre des difficultés actuelles de la « grande coalition. » Les Verts et Greenpeace ont ainsi mis en demeure le nouveau ministre de l'énergie Sigmar Gabriel de stopper ce « boom du charbon. » Mais la question qui demeure en suspens reste celle-ci : qui paiera le « tournant énergétique » ? La CSU bavaroise a prévenu ce mardi qu'elle refusait un financement massif par l'Etat du tournant énergétique. Régulièrement, on entend les entreprises se plaindre de l'impact sur la compétitivité du coût de l'énergie. Et personne n'ose demander aux consommateurs de prendre à sa charge le coût de cette transition énergétique. En attendant, l'usage du lignite, finalement plutôt bon marché et surtout disponible, risque donc d'encore se développer.

 

 

 

 

Réagir

Commentaires

Soap-Rider  a écrit le 13/01/2014 à 12:17 :

Ce niveau d'analyse ne révèle-t-il pas un horizon à longueur de nez? - Ne faut-il pas regarder beaucoup plus loin ??? (c'est à dire: Jusqu'au moment quand les énergies renouvelables auront pris la première place du mixe d'énergie?) :-)

Utopie  a répondu le 20/01/2014 à 10:58:

Oui t'as raison attendons de voir ca mais on sera mort avant de ta connerie^^

Roger  a écrit le 11/01/2014 à 9:42 :

Vive l'écologie, pauvre de nous...

JC  a écrit le 08/01/2014 à 15:36 :

après le damping social des travailleurs polonais, voici le damping environnemental dans le secteur énergétique... Elle est pas belle l'Europe?

Quand je pense à tout ces beaux articles qui disaient que la crise était l'occasion de construire le monde de demain (plus d'énergies renouvelables, plus de solidarité en Europe, régulation de la finance...). Finalement, c'est kromagnon et ligne Maginot...

Steph  a écrit le 08/01/2014 à 14:20 :

Avec 12 TWh de plus produits a partir du charbon et 33 TWh exportes, si l'Allemagne levait le pied sur ses exportations, elle pourait rester au niveau de 1990, aux ecolos de faire leur boulot.
Je note aussi qu'en important de l'elec allemande, nous carburons aussi indirectement au charbon.

PM  a écrit le 08/01/2014 à 12:48 :

Malheureusement, les Allemands payent aujourdhui leur choix trop hâtif d'abandonner d'un seul coup l'énergie nucléaire.

Yves  a écrit le 08/01/2014 à 10:28 :

Le charbon, et à plus forte raison la lignite, est non seulement polluant, mais il répand des fumées toxiques, ce qui est autrement plus préoccupant !

Ecologiste  a écrit le 08/01/2014 à 10:26 :

"Les Verts et Greenpeace ont mis en demeure le nouveau ministre de l'énergie Sigmar Gabriel de stopper ce « boom du charbon. » Ils ont bien raison, les lobbies fossiles ont encore frappé.

Kwel  a répondu le 08/01/2014 à 10:51:

Ils mettent en demeure... qui sont-ils pour mettre en demeure?
Et surtout, ils mettent en demeure de cesser le nucléaire, puis le charbon, puis les agrocarburants, puis le pétrole bien sûr... et les solutions crédibles de remplacement? Qui les mets en demeure de les proposer ?

Steph  a répondu le 08/01/2014 à 14:12:

@Kwel les solutions alternatives credibles sont la , il suffit de vouloir les voire ... mais il n'est de pire aveugle aue celui qui ne veut pas voire.

Ecolo Non Merci  a écrit le 08/01/2014 à 9:15 :

Sortir du nucléaire est impossible. Les allemands qui sont des pragmatiques vont y revenir. L'électricité répond aux lois physiques de la nature. En 2014, il n'existe pas de solutions alternatives à moins de passer tout le monde en 12 Volts. Les écolos, faites nous rire avec vos autocollants "nucléaire non merci" derrière vos mini-bus WV et commencez par appliquer vos solutions à vous même.

Ecolo Oui Merci !  a répondu le 08/01/2014 à 10:22:

C'est ridicule votre commentaire. Les énergies renouvelables ont dans le monde une capacité actuellement de plus de 50% supérieure au nucléaire pourtant développé depuis bien plus longtemps avec des investissements bien plus élevés, et ces mêmes énergies renouvelables vont être la 2e source d'électricité dans le monde juste derrière le charbon et avant le gaz dès 2016 (AIE). Vous n'avez pas une vision de la transition globale qui s'opère dans le monde sans parler du potentiel technologique encore important dans ce domaine et des avancées dans le domaine du stockage. Il n'y pas que les allemands à observer mais bien d'autres, japonais etc.

letroll  a répondu le 08/01/2014 à 11:52:

capacité de 50% supérieure au nucléaire ? vous pouvez le prouver ou le démontrer ?
en ce moment toutes les politiques de "transition énergétique" se sont lamentablement plantées

Steph  a répondu le 08/01/2014 à 14:16:

@letroll . a votre tour de demontrer que la transition energetique s'est plantee. ok ?

En attendant l'Allemagne est passee de 6 a 25% delectricite renouvelable et entre en ce moment dans les EnR 2.0 : EnR+stockage decentralise.

Pendant ce temps-la, le donneurs de lecons franchouillards essaient de critiquer a tout, la tete dans leur nombril et on arrivera a 2030, les Allemands auront termine leur transtion energetique, auront prouve que les EnR de masse, avec stockage et abordable c'est possible ... et nous, nous serons englues dans le demantelement de nos centrales que nous n'aurons pas voulu prevoir.

Michel  a répondu le 08/01/2014 à 15:57:

C'est comme l'Euro, pour en sortir si la porte est fermée à clé il existe toujours une fenêtre que l'on peut ouvrir de l'intérieur.

Poutine  a répondu le 08/01/2014 à 21:41:

Escrologie Nein Danke !

Après les allemands pragmatiques, je demande à voir. Contrairement à ce que les collabos nous font bouffer à longueur de journée, la deutsche qualitat est largement compensée par une forme de romantisme qui tend parfois vers la naïveté parfois vers une forme de paganisme très dangereux

SSII-LOVER  a répondu le 13/01/2014 à 11:11:

@steph
Les allemands auront aussi à démanteler leurs centrales. Ils auront aussi à payer la reconversion des sites d'extractions de lignite.

clodef  a écrit le 07/01/2014 à 22:48 :

Il parait bien normal que l'Allemagne ,voulant réduire la part du nucléaire se tourne vers la lignite ;puisqu'elle en dispose de grandes quantités . Coté France ,si on veut aussi réduire la part du nucléaire,ce sera le Gaz de schiste dont il semble que nous ayons quelque réserve .
Comment faire autrement ? Les Allemands ont saturé les possibilités en renouvelable .Coté Français ,hors Hydraulique ,il y a encore quelque possibilités pour le renouvelable ,mais pas énormément si on veut coserver des prix raisonables.

Sous l'aspect danger ,c'est pour l'instant les énergies renouvelables qui ont fait le plus de victimes (barrages rompus) puis le Charbon qui a semé le cancer .Le nucléaire CIVIL n'a pour l'instant pas tué grand monde !

papa fox  a répondu le 07/01/2014 à 23:27:

AB BON ? allez raconter ca aux habitants de Tchernobyl et de Fukushima ...
zallez voir ce qu ils vont vous repondre !

Michel  a répondu le 07/01/2014 à 23:44:

Le nucléaire c'est comme la clope, ça vous fume à petit feu néanmoins le premier électricien de France s'est assuré une belle sous-traitance pour cacher la misère sous le tapis. Le secret défense n'a toujours pas révélé la nature de l'accident de Marcoule en 2011 (1 mort, 1 grand brûlé) dont les déchets radioactifs retraités pourraient être aussi bien issu du nucléaire civil que militaire.

clodef  a répondu le 08/01/2014 à 12:22:

Oui Mr Papa fox c'est vrai. Mais c'est un peu la même chose que quand vous expliquez au victimes de Bretigny que le train est plus sûr que la voiture!

Steph  a répondu le 10/01/2014 à 14:00:

@clodef : vos affirmations sont affligeantes de nombrilisme. Vous n'y connaissez rien aux EnR mais ca ne vous empeche pas d'affirmer a tort et a travers.
Les Allemands sont a 25% d'EnR, n'ont rien exploite encore de leur potentiel eolien off-shore et progressent juste de 1 point par an d'electricite solaire.

Les Allemands sont tres pragmatique, ils ne se jetent simplement pas de poudre aux yeux en se repetant a tue-tete que le nuke est pas cher comme ca suffisait de l'incanter.

Pour les derniers irreductibles, je rappele que l'EPR a besoin d'etre paye 11 c€/kWh pour etre rentable, l'eolien et le Pv 8 c€. Et non, l'electricite nuke ne se stocke pas non plus. Tout ca sans escamoter que le nuke produit des dechets qu'il faut stocker 100 000 ans (Pu) avant qu'il ne soit inoffensif, un detail bien sur.

Energie+  a écrit le 07/01/2014 à 22:30 :

Il faut se méfier des analyses hâtives car les centrales à charbon construites récemment en Allemagne sont nettement plus performantes que celles du siècle dernier. La bonne analyse consiste donc à comparer les émissions de C02 et non juste celles des KWh. Ensuite il faut voir que nous sommes français parmi ceux dont la part d'importation d'énergie électrique en provenance d'Allemagne augmente le plus donc on participe à la gabegie liée également aux prix provisoirement très bas du charbon. Et une des raisons de cette situation est que nous n'avons pas assez participé au développement des réseaux, de l'efficience énergétique et des énergies renouvelables en Europe. En conclusion ce ne sont pas les énergies renouvelables qui sont en cause et qui fonctionnent très bien quand bien employées mais un développement anarchique de l'énergie et des réseaux en Europe. Problème que l'on retrouve dans le rail, les transports, l'industrie, la fiscalité etc. En bref c'est l'utranationalisme européen qui sévit dans ces domaines pourtant techniques et qui nécessitent une vision généralement globale tout autant que régionale selon les aspects.

Michel  a répondu le 07/01/2014 à 23:51:

Comparer les taux d'émissions de CO2 c'est comme comparer la quantité d'urine en omettant la matière fécale. Quand les écolo-bobos ne seront plus aveuglés par l'ambition du pouvoir nous pourrons sérieusement réfléchir au développement durable.

Energie+  a répondu le 08/01/2014 à 9:48:

Oui mais il faut lire, le sujet concerne les émisssions de gaz à effet de serre et le développement dans ce cadre des énergies renouvelables. Par ailleurs ce ne sont pas les écolos qui développent le charbon. Quant aux centrales à charbon allemandes récentes elles n'ont rien à voir avec celles que l'on peut encore trouver en Chine et Inde en terme d'émissions de polluants et on peut encore faire mieux. Enfin en Allemagne il s'agit bien d'une transition et les progrès en matière d'efficience et d'énergies renouvelables sont rapides.

Michel  a répondu le 08/01/2014 à 16:00:

Désolé de vous l'apprendre mais le CO2 n'est pas le seul gaz à effet de serre. Vous même vous en produisez au moins deux, du dioxyde de carbone (CO2) et du méthane (CH4).

papa fox  a écrit le 07/01/2014 à 22:29 :

Que l´Allemagne ait produit plus de Kw avec du charbon brun ne me surprend pas parce que l´hiver a été très long. Il a fallu chauffer partout jusqu au mois de mai 2013 ce qui est plutot inusuel .
De janvier jusqu à fin Mai 2013 on n á pratiquement jamais vu le soleil. Donc les systemes solaires ( thermie et PV) ont très peu fourni par rapport aux années precédentes. Ceci explique deja la raison pour la surproduction par centrales thermiques au charbon par rapport aux années précédentes.
Par contre ce qui me choque c´est l augmentation massive des exportations.
Si vraiment ce sont des Kw d´origine combustion de lignite ce serait une honte.
Ou bien s´agit il du surplus de production solaire et éolienne en été dont il a fallu se debarasser à n´importe quel prix chez les voisins quitte à les payer pour qu ils acceptent ces cadeaux ?
C´est pas grave, car ce sont les ménages et les petites entreprises qui paient l´addition (les subventions).

massa24560  a écrit le 07/01/2014 à 20:53 :

Bravo les écolos!

Rectification  a répondu le 07/01/2014 à 22:32:

Ce ne sont pas les écolos mais les capitalos producteurs de charbon à bas prix et les importeurs d'énergie comme la France.

2ème rectification  a répondu le 07/01/2014 à 22:52:

La France exporte environ 3500 GWh par an. En hiver elle importe d'allemagne.
Au final les allemands, pseudo-écolos, qui roulent avec leur grosse berline (c'est vrai) et paient deux fois plus cher leur électricité sont des gros pollueurs. Ils rejettent deux fois plus de C02 que les français.
Donc leurs leçons d'écologie ils peuvent se les garder.

Rectification  a répondu le 08/01/2014 à 9:56:

La part d'importation d'électricité d'Allemagne s'accroît pour la France. Le prix de vente de leur électricité va décroître avant 2020 (source Fraunhofer Instit) alors que la nôtre va croître (démantèlements, stockage etc). La France est par ailleurs plus un pays de services et vous ne comptez pas nos émissions de Ges délocalisées et liées à nos importations. Donc tout calcul exact fait les allemands qui ont globalement une meilleure efficience énergétique n'émettent absolument pas 2 fois plus démissions de C02 que les français et progressent plus vite dans les énergies renouvelables.

Rectification  a répondu le 08/01/2014 à 9:56:

La part d'importation d'électricité d'Allemagne s'accroît pour la France. Le prix de vente de leur électricité va décroître avant 2020 (source Fraunhofer Instit) alors que la nôtre va croître (démantèlements, stockage etc). La France est par ailleurs plus un pays de services et vous ne comptez pas nos émissions de Ges délocalisées et liées à nos importations. Donc tout calcul exact fait les allemands qui ont globalement une meilleure efficience énergétique n'émettent absolument pas 2 fois plus démissions de C02 que les français et progressent plus vite dans les énergies renouvelables.

balzac  a écrit le 07/01/2014 à 20:31 :

ah j'ai bien rit avec votre article , les allemands qui arettent le nucléaire pour se mettre non plus au solaire ou a l'éolien mais au charbon .. trop comique ces écolos démagogues et apocalyptiques .. faites le pire .. c'était prévisible .. quand la démagogie gouverne on retrouve les vieilles lunes charbonnées ..

Rectification  a répondu le 07/01/2014 à 22:36:

Les Verts ne sont plus au gouvernement allemand depuis longtemps. Ceci explique cela. Ce ne sont en effet pas les Verts qui ont pris les décisions mais le gouvernement allemand notamment sous pression des lobbies charbonniers pour une question de coût.

cad  a répondu le 07/01/2014 à 22:55:

mauvaise fois ou malinformation ? L'energie verte est mainenant la deuxième source d'energie en Allemagne non loin derrière le charbon. Si vous aviez cru que la transition energetique se fait en 1 ou 2 ans vous seriez un naif. D'ailleurs la montée en charbon (qui est transitoire) est du suite à un hiver 2012/2013 très longue et froid et aussi parce que l'économie Allemand tourne en plein regime. Finalement le progrès technologique fait que le charbon n'est plus aussi polluant qu'el a été (sans vouloir dire qu'il faut s'arrêter là - mais la transition energetique est une tâche gigantesque - un oevre d'une génération. Mais quand la transition sera faite vous allez regreter que la France ne s'est pas lancée elle aussi).

Jo  a répondu le 08/01/2014 à 0:03:

Pensez au nucléaire de la même façon, avec la technologie pour retraiter les déchets, en utilisant d'autres atomes que l'uranium et vous ne serez pas dépendant du vent et du soleil. Pour moi le nucléaire est tout autant à développer, ne pensez pas à sa forme actuelle mais à son avenir si nous en faisions une énergie (plus) sûre.

Jean  a répondu le 08/01/2014 à 10:07:

@ Jo : le nucléaire de 4eme génération et la filière thorium ne sont pas encore prêts, ne résolvent pas tous les problèmes et coûtent très cher. Pour une filière thorium il faut une filière uranium et au final pour un bilan correct en terme de déchets de quand même quelques 300 ans de durée avec beaucoup d'actinides en plus et une combinaison d'un ensemble de réacteurs sans parler des savoir faires. Voyez les travaux du Cea et Cnrs (équipe Loiseau etc) notamment et leurs conclusions. Il se trouve que les énergies renouvelables vont plus vite, concernent toutes les énergies et pas seulement l'électricité et sont plus rapidement compétitives avec encore un potentiel élevé. Le nucléaire n'a pas tous ces avantages alors qu'on y travaille depuis plusieurs décennies. Il ne représente d'ailleurs qu'une part faible dans toutes les projections à moyen long terme de toutes les études, ce n'est pas par hasard.

Jean  a répondu le 08/01/2014 à 10:12:

@ Jo : le nucléaire de 4eme génération et la filière thorium ne sont pas encore prêts, ne résolvent pas tous les problèmes et coûtent très cher. Pour une filière thorium il faut une filière uranium et au final pour un bilan correct en terme de déchets de quand même quelques 300 ans de durée avec beaucoup d'actinides en plus et une combinaison d'un ensemble de réacteurs sans parler des savoir faires. Voyez les travaux du Cea et Cnrs (équipe Loiseau etc) notamment et leurs conclusions objectives. Il se trouve que les énergies renouvelables vont plus vite, concernent toutes les énergies et pas seulement l'électricité et sont plus rapidement compétitives avec encore un potentiel élevé. Le nucléaire n'a pas tous ces avantages alors qu'on y travaille depuis plusieurs décennies. Il ne représente d'ailleurs qu'une part faible dans toutes les projections à moyen long terme de toutes les études dans le monde. Il reste développé mais les énergies renouvelables ont plus de potentiel.

Jean  a répondu le 08/01/2014 à 10:13:

@ Jo : le nucléaire de 4eme génération et la filière thorium ne sont pas encore prêts, ne résolvent pas tous les problèmes et coûtent très cher. Pour une filière thorium il faut une filière uranium et au final pour un bilan correct en terme de déchets de quand même quelques 300 ans de durée avec beaucoup d'actinides en plus et une combinaison d'un ensemble de réacteurs sans parler des savoir faires. Voyez les travaux du Cea et Cnrs (équipe Loiseau etc) notamment et leurs conclusions objectives. Il se trouve que les énergies renouvelables vont plus vite, concernent toutes les énergies et pas seulement l'électricité et sont plus rapidement compétitives avec encore un potentiel élevé. Le nucléaire n'a pas tous ces avantages alors qu'on y travaille depuis plusieurs décennies. Il ne représente d'ailleurs qu'une part faible dans toutes les projections à moyen long terme de toutes les études dans le monde. Il reste développé mais les énergies renouvelables ont plus de potentiel.

Rv8094  a écrit le 07/01/2014 à 20:26 :

Honteux, scandaleux, un véritable retour au 18 ème siécle de la part de ses dirigeants politiques, eux soi-disant les pros de l'écologie, du progrès de l'exemple par rapport au reste de l'Europe. Moi j'ai envie de dire ridicule, arriéré, et demain quels retour en arrière allez nous nous proposer????

Jean  a répondu le 07/01/2014 à 22:37:

Le gouvernement allemand qui a pris les décisions n'est pas écologiste mais de droite pour la précision.

BIOMAN  a écrit le 07/01/2014 à 20:21 :

La situation Allemande est aggravée par les tarifs du marché carbone anormalement bas car fortement spéculatifs .La faute aux traders qui se sont engouffrés dans le domaine comme bien d'autres.Le CO2 est devenu une "matière" comparables aux autres ressources mais également source d'enrichissement .C'est dramatique car synonyme d'appauvrissement pour les initiatives vertueuses de nos industries et les générations futures...

Roger  a écrit le 07/01/2014 à 20:04 :

Se n'est pas sur que cela soit bon pour la planète.... La géothermie me semble plus porteur et bien plus écologique..... Arrêter le nucléaire pour passer au charbon, il n'y a pas de progrès.... Les écologiques sont complètement à la masse.... Pauvre de nous.

Jean  a répondu le 07/01/2014 à 22:38:

Ce ne sont pas les écologistes en Allemagne qui sont passés au charbon mais un gouvernement de droite. Les écologistes ne sont pas au gouvernement allemand pour être exact.

derdom  a écrit le 07/01/2014 à 17:06 :

concernant la mise en place de la nouvelle politique énergétique en Allemagne, sachez que ce sont les citoyens consomateurs d'energie électrique qui paient en partie les factures d'un peu plus de 1700 entreprises allemandes à fin que ces dernières soinet compétitives. Il y a donc là un problème de concurrence déloyal que l'Europe de Bruxelles souhaite discuter avec les représentants allemands c'est pourquoi le vice-chancelier S. Gabriel est en Belgique aujourd' hui, l'Europe ayant l'intention d'infliger une lourde amende à l'Allemagne estimant que les "dés sont pipés". Avant de rencontrer Mr. J. Almunia, commissaire européen à la concurrence, Mr S. Gabriel rencontrera ses compatriotes Mr. G. Oettinger, commissaire à l'energie, et Mr. M. Schulz, les discussions verront certainement l'amende envisagée passer en avertissement dans la mesure où l'on va parler d'emplois menacés.

intéressant  a répondu le 07/01/2014 à 18:32:

Très intéressant sur qui gouverne l'europe.

Merci à l'Europe  a répondu le 07/01/2014 à 22:41:

Heureusement que l'Europe intervient pour rétablir l'influence trop forte et négative des grandes entreprises en Allemagne.