Allemagne : excédent commercial record de près de 200 milliards d'euros

 |   |  225  mots
En décembre, l'excédent commercial s'est élevé à 18,5 milliards d'euros en données corrigées des variations saisonnières et calendaires, a indiqué Destatis, qui a révisé en hausse le chiffre de novembre, à 18,9 milliards d'euros
En décembre, l'excédent commercial s'est élevé à 18,5 milliards d'euros en données corrigées des variations saisonnières et calendaires, a indiqué Destatis, qui a révisé en hausse le chiffre de novembre, à 18,9 milliards d'euros (Crédits : reuters.com)
Sur l'ensemble de l'année 2013, cet excédent est ressorti à 198,9 milliards d'euros. Mais les exportations ont baissé contre toute attente en décembre, mettant fin à une série de quatre hausses consécutives.

Nouveau (triste) record pour l'Allemagne. L'excédent commercial du pays a progressé l'an dernier à 198,9 milliards d'euros, contre 189,8 milliards en 2012, en données brutes, soit son plus haut niveau jamais atteint, selon des chiffres publiés vendredi par l'Office fédéral des statistiques Destatis. Son précédent record datait de 2007 (195,3 milliards d'euros), un niveau inégalé depuis 1950, date du début de cette statistique, a souligné l'institut dans un communiqué.

En décembre, l'excédent commercial s'est élevé à 18,5 milliards d'euros en données corrigées des variations saisonnières et calendaires, a indiqué Destatis, qui a nettement revu à la hausse le chiffre de novembre, à 18,9 milliards d'euros contre 17,8 milliards annoncé précédemment, du fait principalement d'un recalcul à la baisse des importations.

Baisse inattendue des exportations en décembre

Corrigées des variations saisonnières, les exportations se sont repliées de 0,9% en décembre alors que les économistes avaient anticipé une hausse de 0,8%. Ces exportations ont reculé de 0,2% sur la totalité de 2013, à 1.093,9 milliards d'euros, une évolution symptomatique de la faiblesse de la conjoncture mondiale l'an dernier. C'est la première baisse annuelle des exportations depuis 2009.

Quant aux importations, elles ont reculé de 0,6% en décembre alors que les économistes avaient anticipé une progression de 1,2%. Sur l'ensemble de 2013, elles ont baissé de 1,2%, à 895 milliards d'euros, ce qui explique le nouveau record atteint par l'excédent commercial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2014 à 23:10 :
C'est peut être fou mais c'est un fait.
On connait toute la solidité de l'industrie germanique qui perdure depuis...??
Mais comme d'habitude je suis d'accord avec beaucoup d'entre vous, tout est relatif. Je suis germanophile, vit en Allemagne depuis 5 ans et ainsi si on réfléchit bien avec des exportations a leur paroxysme, une pyramide des âges très avantageuse favorisant le "plein emploi" ou ce qui y ressemble et garder une dette à 80% du PIB avec une croissance de 0,4%, je trouve sans être économiste plutôt moyen ce résultat. Les allemands prennent beaucoup de temps avant de prendre un décision politique, si les exportations ou d'autres facteurs devaient être plus médiocres qu'à l'habitude je me pose des questions sur durabilité d'une telle économie, de sa robustesse.
Enfin, si je me place d'un point de vue pratique, germanique, à aujourd'hui cette économie est effectivement d'un point de vue statistique, incontestablement un modèle avec des qualités certaines, d'ailleurs "deutsches qualitaet?
Je rêve d'une belle industrie française du niveau de l'Allemagne mais il ne s'agit que d'un rêve. On peut toujours rêver?
a écrit le 11/02/2014 à 13:10 :
Reponse a Arf et ses adaptes:
" 25% de travailleurs pauvres dont la plupart ne cotisent à une caisse retraite "
ces fameux 25 % sont soit des grens inscrits au POL-emploi qui font des stages de reinsertion dans la vie professionnelle, soit des jobs a 400 euro qui ne sont ni taxés ni redevables aux caisses de la sécu.( Steuer- und Beitragsfrei). Et vous savez pourquoi ?? simple calcul d optimisation fiscale : un ouvrier X s arrange avec son paton: Le temps de travil est divisé en 2 , une partie avec un contrat regulier ou les 2 paient impots et versent a la secu une 2 eme partie sur base 400 euro Job, Tax-free !!
Avez vous compris la combine ????
a écrit le 09/02/2014 à 19:04 :
@Arf & Richard: Allez! Les allemands achètent alllemand pour la même raison que le reste du monde. Qualité! Qualité! Qualité! Eh oui. Même si ça coûte plus cher. Vous avez bien observé ;-)
Pas de souci. Si vous considerez que vous devez continuez comme ça en France, à chercher les fautes chez les autres, facile: allez-y, go on! Les allemands ne vous attendront pas, ni néerlandais, ni les danois, ni les autrichiens, etc. Et surtout criez pas misère ;-) Protectionisme déguisé.. ahahahah... et le reste du monde aussi protège l'économie allemande...ahahahah
Action!
All the best. Cheers.
Réponse de le 11/02/2014 à 14:31 :
seb je ne pense pas que vous avez lu Emmanuel Todd. Vous l'auriez lu vous auriez écrit le contraire de ce que vous avez écrit. mais restez dans votre inculture.
a écrit le 08/02/2014 à 13:49 :
2003, le derniere année où la france avait une balance commerciale positive et .... l'arrivée de l'euro !!!!!!!!!
a écrit le 08/02/2014 à 13:47 :
Depuis 2003, le dernier moment où la france avait une balance commerciale et .... l'arrivée de... l'euro
a écrit le 08/02/2014 à 11:06 :
il faut surtout noter que les exportations sont en baisse de 0.2 %.
L'excédent de la balance commercial record allemand est aussi du au fait que les importations sont en baisse. Travaillant en Allemagne, il faut savoir qu'un Allemand privilégiera toujours les produits allemands ou les marques allemandes plutôt qu'un autre fabriqué ailleurs. Même si un produit français est 20% moins cher et est de qualité équivalente au produit allemand, un allemand hésitera à l'acheter.
Les allemands pratiquent un protectionnisme déguisé et les français ferait bien de s'en inspirer avant de ne voir disparaître toute l'industrie dans notre pays.
Réponse de le 08/02/2014 à 14:59 :
C'est certainement pourquoi il y a plus de voitures japonaises en Allemagne qu'en France...
Réponse de le 08/02/2014 à 16:17 :
Toyota et Nissan vendent plus de voitures en France qu'en Allemagne...
a écrit le 08/02/2014 à 10:35 :
A partir de la deuxième moitié des années 80 l'Allemagne était déjà champion mondial en exportations avec des chiffres de croissance du PIB proche des 4-5%. Aprés il y a eu la réunification avec des transfers aux alentours de 100-150 milliards par an. Après il y a eu des réformes massives sous le gouvernement Schröder. Aprés le succès économique est revenu.
@Richard: informez-vous avant de vous ridiculiser. Ensuite allez à l'est et pleurez. Vous allez voir comment l'est a rattrapé la France déjà. Chomage, infrastructures, environement, villes durables.. Hallucinant.
Pour le reste des jaloux. Travaillez durs et réformez votre pays. La France a un énorme potentiel. Une trés bonne éducation. Il y a tout pour réussir. Il faut arrêter de chercher la faute ailleurs. Action!
Réponse de le 08/02/2014 à 11:42 :
tout est loin d'être aussi rose en Allemagne, que certains peuvent le penser. Réformes Schöder = 25% de travailleurs pauvres dont la plupart ne cotisent à une caisse retraite, bombe à retardement à prévoir. Démographie; depuis 2000 l'Allemagne à perdu 400.000 habitants, la France en a gagné presque 6 millions.
le chômage baisse en Allemagne, normal ils ont moins de jeunes...
Nombreux travailleurs détachés venant de Pologne, Roumanie payés 3-4 euros bruts de l'heure, pratique de dumping social.
Euro, monnaie stable et dévaluée par rapport au DM qui profite aux exports.
Positionnement géographique, l'Allemagne profite de la Pologne et de ses faibles salaires pour y sous-traiter une bonne partie de sa production en les faisant assembler ensuite en Allemagne pour y apposer son fameux made in Germany; gage de pseudo qualité pour bon nombres de personnes. Gain de ce circuit = d'énormes marges qui permettent d'investir dans la recherche et le développement.
Réponse de le 08/02/2014 à 13:42 :
Richard vous avez répondu pour moi arf et j'aurai répondu pareil merci
a écrit le 08/02/2014 à 6:46 :
Maintenant les gauchos vont dire que c'est grace aux efforts et sacrifices français que les allemands ont des excédents et par la suite ils vont demander une redistribution pour filer l'argent à ceux qui ne bossent pas ni veulent non plus faire des économies d'état !!! Les gauchos n'ont toujours pas compris que le but est de créer plus de riches et ne pas créer plus de pauvres !!!
a écrit le 07/02/2014 à 17:00 :
On a laissé aux allemands le loisir de vendre des "petites cuillères" fabriquées pour grande parte chez leurs voisins de l'est. Ils les vendent sans bénéfice mais elles permettent de faire tourner quelques usines de de continuer de faire croire au miracle. des pans entiers devront cependant être abandonnés ou commencent de l'être. L'art du camouflage qui permet de continuer à payer les retraites mais obligent à des compensations coûteuses. Nos grandes sociétés françaises s'en réjouissent, notre population beaucoup moins. Les journalistes continuent de propager des informations et des chiffres sans fond réel, une bien mauvaise habitude.
a écrit le 07/02/2014 à 13:31 :
On n'y est pour rien, on n’achète plus de produit made in Germany.
Réponse de le 08/02/2014 à 1:08 :
Et bien moi j'achète pas de produits made in france, je vous laisse la pacotille et la mauvaise qualité :)
Réponse de le 08/02/2014 à 13:44 :
et le chomage
a écrit le 07/02/2014 à 13:15 :
mais nous avons le front populaire et la ligne Maginot ... A quand les américains !
a écrit le 07/02/2014 à 12:43 :
Pratiquement toutes les personnes dans ce Forum sont a cote du sujet....l'Allemangne est bon eleve dans presque tous les domaines car dans ce pays tout ou presque est fait a font et assez correctement et les produits Made in Germany sont les meilleurs et le monde se les arrache.Reflechissez un peu.
Réponse de le 07/02/2014 à 12:50 :
réflechissez un peu pourqoui l'allemagne n' a ces excédents commerciaux énormes que depuis 10 ans ? la soi disante qualité allemande ne date pas de dix ans mais l'euro oui. par ailleurs le japon fait de meilleurs produits et n'a pas ces excédents. ; c'est vous qui devriez réfléchir
Réponse de le 07/02/2014 à 13:29 :
@richard. L'Allemagne a connu l'excedent commercial bien avant l'introduction de l'euro. Ne vous laissez pas tromper par le manque d'excedents dans les années 90, pendand lesquelles l'Allemagne a bcp consommé suite la reunification pour que l'Allemagne de l'Est ratrappe son retard en infrastructure, des bien, ...
Réponse de le 07/02/2014 à 18:04 :
A cad, Allez donc demander aux Allemands de l'est s'ils ont tout rattrapé.
Réponse de le 07/02/2014 à 19:21 :
les allemands n'ont jamais eu 'exccédents commerciaux aussi gigantesque par le passé. C'est un effet monétaire qui a permis des énormités pareils
Réponse de le 08/02/2014 à 0:38 :
Peut-être. Mais d'en conclure c'est uniquement le faut de l'euro c'est un peu simpliste. Pourquoi les allemands arrivent à vendre leur produits et pas la France ou l'Italie ? Sachant que 2/3 de l'excedent allemand est realisé en dehors de l'euro - un euro que pas mal des gens en France juge trop cher. Pourqoi il est trop cher pour la France et pas pour l'Allemagne ? Si vous trouviez la reponse (la vraie en dehors de tous polemique) vous sauriez comment la France pourrait s'en sortir. Il faut quand même se rendre compte à un moment donné que de râler ne va rien arranger. Il faut trouver des solutions adaptées à la situation donnée. Au lieu de depenser son energie à chercher à faire flechir des autres pour qu'ils performent moins bien il serait peut-être plus utile de la depenser à ameliorer sa propre situation tout court.
Réponse de le 08/02/2014 à 1:12 :
Je suis 100% d'accord avec vous, le problème ne vient pas de l'euro, comme le disent les menteurs du fn et leurs copains qui ne connaissent rien à l'économie.
Le problème vient que l'allemagne a gardé son industrie et ses pme, et son tissu d'entreprises familiales, tandis que les patrons français ont tout délocalisé en chine.
Donc faute aux patrons français mais aussi à l'état français qui disait que l'industrie c'est pour les autres, nous on fait du service , du tertiaire, comme si les boulot de bureau allaient suffire... Donc faute à nos élites qui n'ont pas su prévoir, ça date de mitterand,.
Et je rajoute, la gauche comme la droite ont fait embaucher des millions de fonctionnaires pour calmer les chomeurs français,et obtenir leurs votes..
Réponse de le 08/02/2014 à 13:46 :
les allemands ont délocalisé une partie de leur industrie en europe de l'est.
a écrit le 07/02/2014 à 11:50 :
Et cela au detriment des autres pays européens ?
Réponse de le 07/02/2014 à 14:38 :
C est notre incompétence. Taper sur le 1 er de la classe c est petit
Réponse de le 07/02/2014 à 19:22 :
vous ne comprenez rien c'est le premier de la classe qui tape sur les autres
a écrit le 07/02/2014 à 11:44 :
l'Allemagne s'injecte dans l'économie 10% du pib français chaque année.
C'est comme si son état avait un déficit public de taille équivalente, sans le fardeau de la dette qui monte en parallèle.
Imaginez la tête de François Hollande si on lui annonçais qu'il pouvait tirer sur les dépenses publiques à 8 10 12% "en déficit du pib, on est très loin des 3% de maastricht.
On est dans le mercantilisme pur, le retour aux vraies bases de l'économie et non dévoyées par les économistes issus des banques; le but reste toujours de prendre de l'argent aux autres, de faire grossir sa masse monétaire aux dépend de celle des autres. Le commerce positif c'est augmenter sa masse monétaire sans s'endetter, donc s'enrichir.
Depuis 2003, le dernier moment où la france avait une balance commerciale à peu près neutre, on a perdu 500 milliards d'euros en cumulés de masse monétaire, donc de l'argent qui ne circule plus dans l'économie, qui ne va plus générer des emplois, 500milliards d'euros ça fait combien de millions d'emplois d'après vous ?
Vers l'an 2000 un emploi productif coutait aux environs de 23euros de l'heure en France, en 2013, il est passé à 35 euros, dans le même temps son prix n'a pas varié chez les anglais et a moins augmenté chez les allemands. Il faudrait expliquer comment le chômage peut monter et en même temps le coût du travail aussi, c'est antinomique normalement.
Réponse de le 07/02/2014 à 12:57 :
Depuis 2003, le dernier moment où la france avait une balance commerciale et .... l'arrivée de... l'euro
Réponse de le 07/02/2014 à 13:32 :
Le problème que certains oublient toujours est que l'excedent allemand est d'abord l'argent privé qui n'est qu'en parti re-injecté sous forme des salaires ou impôts. Une très grand partie part dans les poches des "shareholders" qui eux vivent souvant à l'etranger.
a écrit le 07/02/2014 à 11:33 :
et on va nous dire que c'est à cause de hollande ou sarkozy alors que c'est surtout grace à une monnaie. 200 milliards d'euromark !!
a écrit le 07/02/2014 à 11:07 :
Et alors ? L'Allemagne n'est pas un moteur économique pour autant... Ce n'est pas non plus un moteur politique, culturel ou social...
Réponse de le 07/02/2014 à 14:52 :
Au meme niveau que la France ni plus ni moins.
a écrit le 07/02/2014 à 10:29 :
Et une progression du PIB de 0,2%.Maintenant cette année nous allons voir le resultat avec une baisse des exportations qui sera sûrement la suite logiques de la baisse de décembre ...?
a écrit le 07/02/2014 à 10:20 :
C est irréaliste dans un monde de 7 milliards d'habitants qu'un pays de 83 millions d'habitants fasse un excédent de 200 milliards d'euros. C'est comme si quelqu'un courait à 200 km/h. l'euro a complètement déséquilibré le commerce mondiale
a écrit le 07/02/2014 à 10:04 :
l'Allemagne peut dire un grand merci à l'euro comme chaque année.
Réponse de le 08/02/2014 à 10:56 :
et un grand merci aux français d'acheter avec autant de ferveur les produits allemands.
a écrit le 07/02/2014 à 9:33 :
les patrons allemands sont meilleurs que les patrons français.
Réponse de le 07/02/2014 à 11:06 :
Interet du commentaires ?
Réponse de le 07/02/2014 à 12:10 :
intéret est de faire croire que le problème vient des patrons alors que c'est faux

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :