1000 milliards d'euros : nouveau record pour la dette publique espagnole

 |   |  283  mots
La dette publique de l'Espagne, ainsi que celle de l'Italie, atteignent de nouveaux records au deuxième trimestre 2014. Cette problématique reste toujours vivace pour la zone euro.
La dette publique de l'Espagne, ainsi que celle de l'Italie, atteignent de nouveaux records au deuxième trimestre 2014. Cette problématique reste toujours vivace pour la zone euro. (Crédits : Reuters)
La Banque d'Espagne indique que la dette publique du royaume a atteint 98,9% du Produit intérieur brut au deuxième trimestre 2014.

Le spectre de la dette publique continue d'hanter les pays de la zone euro. La Banque d'Espagne a annoncé ce vendredi que la dette publique espagnole avait dépassé les 1.000 milliards d'euros, soit 98,9% du PIB.  Ainsi, la quatrième économie de la zone euro établit un nouveau record, en hausse de 2% entre mars et juin 2014, d'après le quotidien espagnol El País.

1.013 milliards d'euros de dette publique

L'institut monétaire indique que le montant d'environ 1.013 milliards d'euros, a été relevé de 6 milliards d'euros par rapport à ce qui était prévu initialement. La Banque d'Espagne explique cette augmentation par l'adoption, au 1er septembre 2014, de nouvelles normes comptables, ordonnées par Eurostat.

Le pouvoir central constitue la majeure partie de la dette publique espagnole, soit 76% du PIB, contre 74,7% au trimestre précédent. La dette des communautés autonomes est restée quasi-stable à 22,3% du PIB, contre 22% au premier trimestre. Parmi les régions, les plus endettées du royaume figure la Catalogne, qui représente 27,1% de la dette des communautés autonomes, d'après les données de la Banque d'Espagne.

>> La Catalogne se mobilise pour son référendum d'autodétermination

Dette record en Italie

Un autre voisin de la France montre des signes d'inquiétude sur sa dette publique, c'est l'Italie. D'après la Banque d'Italie, la dette publique se rapprochait désormais des 2.170 milliards d'euros au 31 juillet 2014, soit une progression de 3,8% depuis le mois de janvier. Il s'agit d'un nouveau record pour la troisième économie de la zone euro, qui avait atteint un ratio dette publique/PIB de 135% en mai dernier.

>> Sept pays de la zone euro dépasseront les 100% de dette publique cette année

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2014 à 1:38 :
2000 milliards, la vache ! je croyais 1000 seulement ! pour faire des économies il y a plein de trucs , voyez le Conseil économique, social et environnemental (sur wikipedia il disent que ça coûte 1 milliard/an au contribuable) des fonctionnaires UMPS copains comme cochons qui foutent rien, les préfets, les départements, les agences du Pôle emploi tout ça...
a écrit le 15/09/2014 à 11:02 :
Nous avons des gouvernements constitués de politiciens et fonctionnaires qui n'ont pas su pendant des années gérer le budget des pays. Alors il est facile d'imputer ce résultat à divers origines mais il n'en reste pas moins que l'incompétence des gens à gérer un budget et qui ont eu le pouvoir et qui l'ont encore est LE problème de fond.
Imaginons des particuliers ou entreprises ayant un taux d'endettement de 98 % !!! L'état n'accepterait jamais cela d'un particulier ou d'une entreprise et les syndicats, avocats, huissiers et autres professions vivant notamment de la faillite des autres interviendraient pour prendre à ces mauvais gestionnaires tout ce qu'ils ont, quitte à reprendre la gestion de leur bien.
Les politiciens et fonctionnaires ne font pas leur travail correctement pour notre pays et NOUS les payons !!!
a écrit le 14/09/2014 à 10:15 :
Sortir de l'euro. Instaurer le 100% monnaie (voir sur Google recherche de quoi il s'agit). Les États en faillite, ce n'est pas une fatalité, mais simplement le signe de la soumission aux intérêts particuliers et de l’incompétence de leurs dirigeants.
a écrit le 13/09/2014 à 22:36 :
Quelle horreur,heureusement chez nous tout va tres bien madame la marquise,mais il faut que je vous dise ...
Réponse de le 15/09/2014 à 7:41 :
Au loins là nous sommes meilleurs qu'eux nous c'est 2000 milliards heureusement Bayrou va arriver mdr
a écrit le 13/09/2014 à 13:21 :
Rembourser difficilement la dette c'est l'assurance pour les banques que les états sont bien prisonniers et doivent payer . . le système est bien fait pour que certains s'enrichissent sur le dos des autres.
Réponse de le 13/09/2014 à 21:53 :
Et le chômage est présent afin de tirer les salaires vers le bas, et de grossir les marges des grandes entreprises
a écrit le 13/09/2014 à 11:56 :
Bah ! Les espagnoles sont des petits joueurs. L'UMPS français fait bien mieux...
a écrit le 13/09/2014 à 11:39 :
etonnant !
les allemands felicitent l espagne pour son excellente gestion ( reduction des salaires ,10 milliards d euros en moins pour la sante ,l education , cout du travail reduit au max ,tva au plus haut etc etc ) et vont nommer DE GUIDOS a l economie .
ha!!!! j oublie 45 milliards pour les banques , 25 milliards de travail au noir, corruption a tous les niveaux, fonds europeens engloutis dans des projets pharaonique .
mais tout va bien .
a écrit le 13/09/2014 à 10:41 :
eh oh dites donc et nous on est à 2.000 milliards Faut pas exagéré non plus Doucement les basses
Réponse de le 13/09/2014 à 10:53 :
+1 :-)
a écrit le 13/09/2014 à 10:02 :
Puisque la liquidité, stérilisée ou pas, est la reine des marchés et que l'emprunt est à des taux infinitésimaux, pourquoi s'en priver ? C'est moins cher que des capitaux propres. L'Espagne n'est-elle pas complimenté pour sa politique actuelle ?
a écrit le 12/09/2014 à 23:50 :
Elle est ou la dolce vita?
a écrit le 12/09/2014 à 23:33 :
La Chine se porte très bien avec une croissance de 7,5 des exportations en hausse et un supervit de plus de 3 mil milliards de dollars tout ça grâces à l’incompétence des Occidentaux l'UE et EU en tête tous bien endettées jusqu’au cou, produire ailleurs c'est moins cher pour le consommateur mais ça coute très très cher aux pays ça crée de la dette comme diminue la compétitivité...exemple de l'Afrique de domination commerciale européenne va passer bientôt à réserve coloniale chinoise? ...le problème de l'Europe c'est qu'elle ne crée plus de richesse, elle se fait entretenir et vit à crédit, d’ailleurs le FN a vu juste la fin de l'euro est proche!
Réponse de le 14/09/2014 à 9:20 :
C'est quoi votre distingo de l'Afrique passant de domination commerciale européenne à colonie chinoise ? C'est pas plutôt le contraire ? Même chose sur le produire ailleurs et la dette ? Quel rapport ? Connaissez vous l'histoire de l'empire britannique et de sa colonie indienne ? Entre autre..
a écrit le 12/09/2014 à 21:42 :
La france est maintenant a 2000 milliards d'euros de dette, après 40 ans de règne socialiste en france ! Car même quand la droite était au pouvoir, sa politique était socialiste. Le changement, c'était il y a 40 ans : la ruine gauchiste des âmes, des industries, des innovations et des économies...
Réponse de le 12/09/2014 à 22:56 :
Le socialisme c'est cent milliards de morts!

Personnellement, j'ai coupé ma main gauche, de peur de ce qu'elle pourrait faire si j'avais un instant d'égarement.
Réponse de le 12/09/2014 à 23:03 :
Que dire des Chinois Communistes qui ont une réserve liquide de 2 000 milliards de dollars dont ils ne savent que faire... Moi, je veux devenir communiste, à ce train-là.
Réponse de le 13/09/2014 à 8:20 :
Commentaire exagere mais pas totalement faux : meme quand elle etait au pouvoir (et meme sous Sarkozy), la droite a fait une politique de gauche par lachete et couardise. Un exemple : la non-suppression des 35H, ou la non-reforme de la fonction publique, la non-remise en cause de l'assistanat a tous les etages.
Réponse de le 13/09/2014 à 9:52 :
Depuis la mise en place des 35 heures, les gouvernements de droite ont voté toutes les lois possibles pour que les entreprises puissent s'affranchir des 35heures. Seul problème, les entreprises n'utilisent pas ces lois tout simplement parce qu'elle les arrange énormément notamment l'annualisation du temps de travail. Il seraittemps à droite d’arrêter avec ces vieilles lunes des 35 h !!!!!
Réponse de le 13/09/2014 à 11:30 :
J'aurais plutôt dit l'inverse, privatisations, libéralisation de la finance et des marchés, baisse des charges, une vraie politique de droite quand la gauche est au pouvoir.
a écrit le 12/09/2014 à 20:25 :
Ca sent le sapin tout ça!
N'est-ce pas Michel?
a écrit le 12/09/2014 à 20:18 :
Fallait s'abstenir de sauver les banques, aussi... La cata n'aurait pas plu aux riches, mais les pauvres étaient sauvés.
a écrit le 12/09/2014 à 20:12 :
Pour mémoire, l'Espagne et l'Italie incluent désormais le trafic de drogue et la prostitution dans le calcul de leur PIB. Vous imaginez les chiffres sans cela ?
a écrit le 12/09/2014 à 19:56 :
l'austérité permet de faire augmenter la dette.
a écrit le 12/09/2014 à 18:35 :
La prochaine grande crise sera celle des dettes souveraines. Le Japon en tête, annoncera un défaut de paiement, et là, ça sera autre chose que l'Argentine ou la Grèce !!!
Réponse de le 12/09/2014 à 20:15 :
Hhmm.. Non. Le fmi a justement été créé pour interdire tout défaut des états et les placer sous le joug de la dette. Le système a su s'organiser depuis le temps. Pour nous coincer.
a écrit le 12/09/2014 à 18:10 :
C'est égal, Bruxelles continuera à vanter la "politique exemplaire" de l'Espagne, les médias français colporteront les "bonnes nouvelles", sur le terrain la situation va se dégringoler davantage, mais tout va bien, parlez toujours....
a écrit le 12/09/2014 à 17:34 :
Pour une fois, la France bat largement l'Espagne. C'est grave, docteur ?
Réponse de le 12/09/2014 à 17:58 :
la BCE imprime
euh non il faudrait trop d arbres !!

une petite saisie sur un ecran et hop !!
Réponse de le 12/09/2014 à 18:05 :
mais non c'est pas grave, le Japon est à 200%, on a de la marge
Réponse de le 14/09/2014 à 11:52 :
Sauf que la dette Japonaise est détenue en trèèès trèèès grande majorité par...les Japonais eux-mêmes. Ce que nos amis Espagnols ne peuvent prétendre. (nous aussi d'ailleurs)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :