Angela Merkel croit désormais possible une sortie du Royaume-Uni de l'UE

 |   |  360  mots
Angela Merkel pourrait ne plus chercher à maintenir Londres dans l'UE...
Angela Merkel pourrait ne plus chercher à maintenir Londres dans l'UE... (Crédits : Reuters)
Selon Der Spiegel, la chancelière allemande estimerait désormais possible une sortie du Royaume-Uni de l'UE au cas où David Cameron persisterait à vouloir imposer des quotas de migrants européens.

Angela Merkel est-elle prête à lâcher le Royaume-Uni ? Selon l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, la chancelière envisagerait pour la première fois sérieusement l'hypothèse d'une sortie de Londres de l'Union européenne. Citant des sources de la chancellerie et du ministère fédéral allemand des Affaires étrangères, Der Spiegel estime que les protestations de David Cameron concernant l'augmentation de 2 milliards d'euros de sa contribution au budget européen a déclenché une prise de conscience à Berlin.

Le « casus belli » des quotas de migrants européens

Der Spiegel croit savoir que l'élément déclencheur de la rupture entre Angela Merkel et David Cameron serait la question de la limitation de l'immigration en provenance de l'UE. Le premier ministre britannique a affirmé vouloir mettre en place des quotas de migrants en provenance de l'Union, ce qui serait en opposition avec le principe de la libre circulation qui figure dans les traités.

Selon Der Spiegel, si le locataire du 10 Dowing Street persistait dans cette idée, ce serait pour Angela Merkel, un « point de non retour » et Berlin ne s'efforcerait plus alors, comme aujourd'hui, de maintenir le Royaume-Uni dans l'Union européenne. La chancelière aurait, selon les sources gouvernementales citées par Der Spiegel, informé David Cameron de cette décision dans un entretien en marge du dernier sommet européen de la fin octobre.

Position difficile de David Cameron

David Cameron est sous la pression intérieure du parti eurosceptique UKIP. Pour éviter une exode d'électeurs vers ce parti, le premier ministre britannique est tenté de durcir son discours contre l'UE et les migrants. Mais Angela Merkel demeure le seul vrai appui du Royaume-Uni en Europe. La chancelière avait insisté pour « compenser » la défaite de David Cameron en juin concernant la nomination de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne, ce qui avait contribué à donner au représentant britannique Jonathan Hill le portefeuille de la finance. Elle avait également soutenu l'idée britannique d'une « réforme » plus libérale de l'UE. Mais ce soutien, qui permettait à Berlin de compenser les critiques franco-italiennes, a apparemment des limites...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2014 à 13:20 :
LA FRANCE DES EUROPOLADES

Futur modèle démocratique de l’UE... un IV Reich…

Quelque extraits : les Français pourront bientôt vérifier par eux même si les “diables” pathocratiques qui les gouvernent sont une simple vue de l’esprit ou une sombre réalité physique. A ceci près que cette réalité est déjà grosse du sang coagulé de ses héros de naguère et lourde des gravats d’une histoire éparpillée aux quatre vents de ses renoncements, de ses mensonges, de sa servilité et de ses illusions.

Résultat : la civilisation du désastre est en marche. La contrebande morale aussi !
(…) la peur est devenue une arme qui fait ployer les hommes et les peuples dans le sens du vent soufflé par l’actuelle “élite” mondialiste…

(…) l’historien Michaël Pinto-Duschinsky : « Pour de nombreuses personnalités du monde industriel proche du régime Nazi, l’Europe est devenue une sorte de couverture pour la poursuite des intérêts nationaux allemands après la défaite d’Hitler… La continuité entre l’économie de l’Allemagne et les économies européennes de l’après-guerre est frappante.

(…) Certaines des grandes figures de l’économie nazie sont devenues les principaux bâtisseurs de l’Union européenne »…

(…) en filigrane une déclaration du Sieur « Adolf » qui préconisait en son temps de : « libérer des exigences d’une liberté individuelle que très peu d’hommes sont capables de supporter ». Et qui, cyniquement, ne craignait pas d’ajouter : « Ils ont voté pour moi pour les libérer du poids de leurs libertés ».

Lire en entier le texte de Thierry Theller sur :

le-rassemblement.org/la-france-des-europolades-conte-ordinaire-des-jean-foutreries socialistes
a écrit le 14/11/2014 à 20:11 :
la meilleure chose pour l'Europe, c'est bien que le paradis fiscal anglais soit hors de l'Europe. Je dirais la même chose pour le Luxembourg, au lieu d'en prendre le principal fautif comme patron !!!
a écrit le 13/11/2014 à 13:50 :
Le plus tôt serait le mieux!
a écrit le 10/11/2014 à 15:34 :
Oh my god !
a écrit le 09/11/2014 à 23:12 :
depuis 1945 ils ne font que nous boycoter ça serait une bonne chose qu'ils se cassent
a écrit le 09/11/2014 à 20:18 :
Hors de l'Europe les Anglais ! De Gaulle n'en voulait pas ; c'est qu'il y avait une raison ! Ils représentent les Ricains qui ne veulent pas de l'Euro (Goldman Sachs !; présent à la tete de la BCE)
a écrit le 04/11/2014 à 16:38 :
Nous attendons avec impatiance le depart du UK de l'Union Européen.

Le UK c'est un vrai Cheval de Troie chez nous en complicité avec les USA / OTAN / Israel.....empechant une UE forte et independante.

De Gaulle a bien suffert l'agression du UK pour son patriotisme et son sentiment / strategie d' une Union Européenne souveraine par rapport au USA.

UK dehors / UK go home !
a écrit le 04/11/2014 à 8:29 :
le départ du royaume Uni auria pour conséquence de renforcer les liens de l'Allemagne , la France ,l'Italie et de la Pologne . Ce serai un excellent catalyseur pour enfin faire prendre la mayonnaise Europe . D'autant plus que le Royaume Uni perdraient de son influence financière au profit des grandes places Europeennes .
a écrit le 04/11/2014 à 7:05 :
pas seulement possible mais souhaitable à mon avis. ce pays n'a cessé de montrer son désaccord sur à peu près toutes les règles européennes tout en prenant le meilleur laissant les autres contribuer à produire ce meilleur. il n'est monté dans le train que pour cela avec le cynisme qui caractérise les britanniques qu'on appelle poliment "pragmatisme".
a écrit le 03/11/2014 à 17:19 :
Remarquez, ça serait un bon test pour les autres pays....Crash ou pas crash de l’économie britannique en cas de départ de l'UE?
a écrit le 03/11/2014 à 13:16 :
Franchement,ça ne serait pas une grosse perte pour l'ue.
a écrit le 03/11/2014 à 12:50 :
si l'angleterre sorts de l'europe
la france doit ou sortir ou tout remettre en question
y compris sa subvention
creer une fiscalite unique un salaire mini unique une armee europeenne
un etat federal europeen
a écrit le 03/11/2014 à 11:50 :
Quelle découverte! Les anglais seraient bons à sortir de l'UE? Mais ils ne sont pas vraiment dedans, le seul liant existant entre pays de l'UE étant l'euro. Et puis se baser sur la possible restriction de migrants par les british est assez cocasse quand on voit l'implication fort réduite des pays européens n'ayant pas de proximité géographique avec la Méditerranée, le Maroc ou la Turquie.
a écrit le 03/11/2014 à 11:49 :
Que le RU quitte l'Europe serait la meilleure chose jamais arrivée à l'Europe depuis sa création. Que l'on cesse de les payer pour qu'ils restent dans l'Europe, notre argent peut servir à mieux que ça. Et si l'Irlande (qui sert de blanchisseuse à toutes les entreprises américaines) pouvait faire de même, l'économie européenne se porterait immédiatement bien mieux.
a écrit le 03/11/2014 à 11:27 :
ils ont du pot ces anglais. Sortir du guêpier coûteux européen! Angela et sa population vieillissante n'ont pas le choix il faut un max d'étrangers pour faire tourner à pas chère la machine industrielle allemande et ainsi payer les retraites de ses vieux.
Réponse de le 03/11/2014 à 11:54 :
Elle vivra de quoi la City quand elle ne pourra plus blanchir l'argent fait en Europe ?
a écrit le 03/11/2014 à 10:26 :
A vouloir jouer avec le feu on finit par se brûler. Mais la city veille. Les financiers savent que leur prospérité est liée à l'appartenance faible (pas d'Euro) à l'Europe. Sinon, la Suisse, qui est mieux placée à tous points de vue se fera un plaisir de d&ployer un peu plus ses activités financières, à quelques pas de Francfort, Paris et Milan. Les grandes entreprises britanniques qui tirent profit de l'union douanière, comme ils la voient, seraient les suivants sur la liste. Maintenant ils comprennent qu ele jeux devient moins subtil et plus dangereux.
a écrit le 03/11/2014 à 10:15 :
L'intérêt de l'appartenance à l'UE, c'est la possibilité de rejoindre l'Euro. Le reste n'est que contraintes..
a écrit le 03/11/2014 à 9:45 :
De Gaulle était contre l'entrée des anglais dans l'europe de la france a l'oural, ce serait une excellente chose pour la CEE que ces anglais nous quittent
a écrit le 03/11/2014 à 8:37 :
Et si la 5ème colonne US quittait la CEE, qu'on en parle plus......!
Réponse de le 03/11/2014 à 9:07 :
la "CEE"...dites moi ...vous comptez toujours en ancien franc ?
a écrit le 03/11/2014 à 5:07 :
Que Cameron ose, il signera le dépeçage du royaume-uni, en premier sorti l'écosse qui veut rester dans l'Europe. Mais que fait donc la monarchie ? elle a le droit d'intervenir pourtant, cette crise pourrait déclencher le retour d'une royauté "active" par la passation de pouvoir directement à William.
Sans la pression anglaise, l'europe continentale aura enfin la capacité tant attendue de mettre des taxes sur les flux financiers sortants, cela détruira la City( qui représente les 3/4 des marchés européens) qui perdra d'un coup 400 millions de clients, ce qui créera aussi une hémorragie de la Livre Sterling( évasion des capitaux), et la chute des banques Anglaises( et la propagation dans le monde), le pays a heureusement une banque centrale active mais cela détruira le pays à imprimer une dette faramineuse, les populations partiront du pays, l'exode, la famine, la peste, la.. mais c'est que je m'emporte un peu trop là. Disons que comme on dit que les marchés anticipent, il pourrait déjà créer une nouvelle crise systémique du jour au lendemain, avec des réajustements brutaux sur les monnaies et les bourses. Cela pourrait être une chance pour l'europe continentale de considérablement se renforcer, la revanche de la France peut-être, la naissance de l'Europe sans doute aussi, la vraie.
a écrit le 03/11/2014 à 1:03 :
Où est l'avenir radieux promis par l'Europe ? C'est plutôt un véritable cauchemar avec l'euro qui nous a ruiné ou presque et un chômage comme c'est pas possible. Bien heureuse Suisse qui a réussi à rester à l'écart de ce traquenard. Si les Britanniques quittent l'Europe cela pourrait sonner le glas de ce bourbier. D'autres pays pourraient suivre.
Réponse de le 03/11/2014 à 5:26 :
La Suisse a eu un début de désindustrialisation à cause de la valeur trop élevée de sa monnaie( l'allemagne vivrait aussi cela sans les pays du sud pour abaisser l'euro) les industriels étaient furieux, cela forcé sa banque centrale à accrocher le franc-suisse à l'euro à 1.2, cette banque a converti ces euros en obligations allemandes et françaises, contribuant ainsi à abaisser notre taux. Mais l'Europe ayant compris que la suisse était un passager clandestin a exigé d'elle qu'elle ouvre ses frontière et même à terme entre dans l'union, là les Suisses ont commencé à prendre peur de la posture autoritaire de l'union européenne et se posent beaucoup de questions.
Réponse de le 03/11/2014 à 16:47 :
Vous ne connaissez pas grand chose à la Suisse pour dire Ca Yvon. Sachez que La Suisse doit son renouveau grâce aux accords bilateraux de 2004 avec l'UE. Cad accès aux marché commun pour les entreprises helvétiques au même condiation que ses concurrentes europeenes. Avant la Suisse etait plutôt en crise.
a écrit le 02/11/2014 à 23:36 :
Pourquoi les commentaires apparaissent ils pour disparaitre ensuite? Déjà qu'ils mettent des heures à passer la validation... Pourquoi ce site est il le seul ou l'on ne peut pas s'identifier, porter la responsabilité de ses propos et avoir un fonctionnement façon Minitel d'il y a 20 ans?
a écrit le 02/11/2014 à 20:55 :
La personne qui bénéficie le plus de la PAC est la reine d'Angleterre, c'est uniquement pour cette raison qu'ils ne sortiront jamais de l'UE ce n'est que du bluff, dommage pour nous nous aurions pu faire des économies
Réponse de le 02/11/2014 à 21:36 :
Puisque la PAC c'est l'argent des impôts anglais qui font un aller retour.

Je vous rappel que l'UE ne produit rien et ne vend rien. D'où viens l'argent ? Il viens des pays membres.

L'Angleterre tout comme la france sont des contributeurs NET du système européen. Il ont donc tout intérêt, s'ils veulent faire des économies puisque c'est a la mode. De sortir de l'UE pour cessez cette hemoragie d'argent qui finit dans les pays de l'est.
a écrit le 02/11/2014 à 20:50 :
Avec le RU sortira aussi la France et peut-être l'Italie, les deux nations les plus pro-Anglo-Saxons en Europe. Alors l'Allemagne va faire une demande d'adhésion à l'Eurasie, le BRICS….. et on verra le Titanic en toute sa splendeur !!!
Réponse de le 02/11/2014 à 21:22 :
+1
a écrit le 02/11/2014 à 20:28 :
N'hésitez pas à comparer la propagande FN (sans argumentaires, en prenant les gens pour ce qu'ils ne sont pas), et les autres commentaires construits avec argumentaires.
a écrit le 02/11/2014 à 19:35 :
oui on vire les anglais ....et on fait rentrer les albanais, le kosovo ,les serbes ,les bosniaques et la turquie...
Réponse de le 02/11/2014 à 20:06 :
100% d'accord il faut prendre des gagnants :)
Réponse de le 02/11/2014 à 20:39 :
Qui On? :)
Qui veut faire rentrer l'Albanie, le Kosovo, la Serbie, la Bosnie et la Turquie?
Je ne me souviens pas avoir été consulté, ni même que l'Assemblée Nationale l'ait été. Mais alors Qui On?
Réponse de le 02/11/2014 à 23:11 :
on c'est les usa
Réponse de le 03/11/2014 à 4:24 :
à choisir entre les nazis et les pays de l'est, je prefère les pays de l'est, et vous préferez le racisme ?? dites nous pourquoi pas ces pays là justement ??
Réponse de le 21/11/2014 à 19:01 :
LA FRANCE DES EUROPOLADES

Futur modèle démocratique de l’UE, un IV Reich…

Quelque extraits : les Français pourront bientôt vérifier par eux même si les “diables” pathocratiques qui les gouvernent sont une simple vue de l’esprit ou une sombre réalité physique. A ceci près que cette réalité est déjà grosse du sang coagulé de ses héros de naguère et lourde des gravats d’une histoire éparpillée aux quatre vents de ses renoncements, de ses mensonges, de sa servilité et de ses illusions.

Résultat : la civilisation du désastre est en marche. La contrebande morale aussi !
(…) la peur est devenue une arme qui fait ployer les hommes et les peuples dans le sens du vent soufflé par l’actuelle “élite” mondialiste…

(…) l’historien Michaël Pinto-Duschinsky : « Pour de nombreuses personnalités du monde industriel proche du régime Nazi, l’Europe est devenue une sorte de couverture pour la poursuite des intérêts nationaux allemands après la défaite d’Hitler… La continuité entre l’économie de l’Allemagne et les économies européennes de l’après-guerre est frappante.

(…) Certaines des grandes figures de l’économie nazie sont devenues les principaux bâtisseurs de l’Union européenne »…

(…) en filigrane une déclaration du Sieur « Adolf » qui préconisait en son temps de : « libérer des exigences d’une liberté individuelle que très peu d’hommes sont capables de supporter ». Et qui, cyniquement, ne craignait pas d’ajouter : « Ils ont voté pour moi pour les libérer du poids de leurs libertés ».

Lire en entier le texte de Thierry Theller sur :
le-rassemblement.org/la-france-des-europolades-conte-ordinaire-des-jean-foutreries socialistes
a écrit le 02/11/2014 à 18:57 :
Si les anglais sortent, nous aurons un cas pratique à étudier. Nous y verrons plus claire qu'en aux conséquences. En ce qui concerne la France, il faut au moins sortir de l'espace Schengen de toute urgence.
Réponse de le 02/11/2014 à 20:08 :
Voila justement le problème de l'Europe, si on en vire un qui réussit (une évidence) la brèche est ouverte et vous verrez comme par magie les maisons ne vont pas s'écrouler et les Anglais auront encore du pain !
Réponse de le 03/11/2014 à 10:01 :
"Les Anglais auront encore du pain", A mon avis ils auront encore du "fish and chips" :-)
a écrit le 02/11/2014 à 18:37 :
je dirais même plus que c'est souhaitable !!!....car si l'Europe est juste un marché commun c'est bien parce que la vision anglaise s'est imposée en même temps que les institutions européennes devenaient moins européennes en utilisant uniquement l'anglais. Le projet européen ca n'était pas que l'économie mais le social, la valorisation de la diversité culturelle et linguistique qui est un des principaux éléments de l'identité européenne....là nous n'avons rien de cela et pire toute cette diversité subit une anglicisation forcée et les clés du marché commun vont bientôt être données aux ricains....les anglais vont partir en ayant fait le boulot pour les ricains,comme quoi De Gaulle avait raison lorsqu'il disait que les anglais ne sont que le cheval de Troie de l'oncle Sam.
a écrit le 02/11/2014 à 18:35 :
De toute façon après le Royaume Uni c'est au tour de la Françe de quitter ce bourbier qu'est l 'Union Européenne.
a écrit le 02/11/2014 à 18:27 :
Cameron a raison de combattre une immigration non maitrisée par l'Europe cela semble tellement évident !
Réponse de le 02/11/2014 à 18:38 :
pour ca il faudrait que les entreprises de l'UE arrêtent de piller le monde....
Réponse de le 09/11/2014 à 22:54 :
Par immigration ici on fait référence au Polonais, Roumains, Espagnole, Italiens et même Français.
a écrit le 02/11/2014 à 18:01 :
Si on veut se ruiner ,il suffit en effet de quitter l'Europe et de revenir au franc .Le prix des carburants pourrait doubler.Mais rassurez vous ,David Cameron n'a pas envie de quitter l'Europe.Tout ça c'est du Cinéma !
Réponse de le 02/11/2014 à 21:47 :
Le carburant en france c'est 70% de taxes...donc même avec une très sévère dévaluation du francs de 25% votre essence vous couterait 8 centimes de plus au litre...


Et encore ! Vu que le prix du baril est tombé a 40 dollars ce n'est pas dit qu'il y ai augmentation ces jours ci si nous sortions de l'Euro.
a écrit le 02/11/2014 à 17:24 :
Qu'ils quittent l'europe ou non ça va absolument RIEN changer...que du bla bla bla bla
a écrit le 02/11/2014 à 16:01 :
Messieurs les Anglais, sortez les premiers! Dehors qu'on puissent enfin construire une vraie Europe!
Réponse de le 02/11/2014 à 16:30 :
Vous rejoindre si ça ne va pas mieux en Europe (comprendre la démocratie à Bruxelles) après !
a écrit le 02/11/2014 à 15:14 :
Merci a l'UKIP messieurs les anglais sortaient les premiers d'autres suivront dont la France !les francais veulent retrouver leurs frontieres et leur monnaie
Réponse de le 02/11/2014 à 17:48 :
Revenir aux sesterces et à l'économie d'énarque basée sur la dépense permanente aux frais de nos petits enfants, je passe mon tour et je ne pense pas être le seul à préférer l'UE même imparfaite au retour aux cavernes.
Réponse de le 02/11/2014 à 18:41 :
l'UE n'est pas assez démocratique et gouvernée par les groupes de pressions et les entreprises, les citoyens étant quasiment exclus de toute prise de décision....alors non il faut sortir de l'UE pour recréer une union plus cohérente et ne se limitant pas à son seul volet économique !
Réponse de le 02/11/2014 à 21:54 :
Comme si les americainsn
a écrit le 02/11/2014 à 15:10 :
Pour quitter l'Europe, encore aurait-il fallu qu'ils en soient... Juste retour à la réalité.
a écrit le 02/11/2014 à 14:55 :
Merci à m Cameron de nous montrer la voie. Lorsqu ils ne seront plus dans l ue et qu ils démontreront qu ils se portent bien, l ue explosera
a écrit le 02/11/2014 à 14:24 :
Les Anglais sont un contrepoids salutaire au socialisme autoritaire rampant de l'Europe.
Réponse de le 02/11/2014 à 15:16 :
Le socialisme est mort depuis tres longtemps l'europe est ultra liberale
Réponse de le 03/11/2014 à 0:28 :
!!!!! socialisme autoritaire rampant.....un peu de culture monsieur...
a écrit le 02/11/2014 à 13:33 :
Qu'ils quittent l'UE ce n'est pas un problème pour le reste de l'UE. Nous déroulerons un tapis rouge pour recevoir les entreprises qui la quitteront.
Réponse de le 02/11/2014 à 19:23 :
pour l' instant c'est plutot elles qui vont chez eux pour fuir trop de contraintes europeennes
a écrit le 02/11/2014 à 13:18 :
A-t-on besoin des Britaniques en Europe? comme disait Coluche, si dieu les a mis sur une ile c'est qu'il avait une bonne raison! (ça marche aussi avec les Corses)
Réponse de le 02/11/2014 à 15:43 :
Ah bon, Coluche a dit ça ? Quel sketch ? Des sources svp !!!
Réponse de le 02/11/2014 à 20:54 :
Coluche a sorti cette blague lors d'une interview radio, chercher sur le net ça vous occupera!
a écrit le 02/11/2014 à 12:32 :
Depuis que Pompidou et ses affairistes, contre l'avis du Général de Gaulle, ont fait entrée la Grande Bretagne dans l'Europe, Les grands bretons n'ont eut de cesse de façonner celle-ci à leur avantage. Qu'ils quitte l'Europe permettra peut être de revenir aux buts premier de la construction européenne, rassembler les peuples qui la composent dans une "patrie" unique, avec les mêmes lois et devoirs.
Réponse de le 02/11/2014 à 12:44 :
Les Français ont approuvé par référendum l'entrée de la Grande Bretagne. Et c'était bien après le mort de Charles de Gaulle...
Réponse de le 02/11/2014 à 13:13 :
belle utopie de croire à une Europe unie, pensez-vous que les allemands ont une vision européenne? Il n'y a pas plus nationaliste qu'un allemand.
Réponse de le 02/11/2014 à 16:34 :
Une "patrie" unique, avec les Polonais, les Bulgares, les Grecs, etc... (oublions nos différents historique avec l'Allemagne), vous avez de l'humour !!!
Réponse de le 03/11/2014 à 4:27 :
" Il n'y a pas plus nationaliste qu'un allemand. "
hahahahaha la mauvaise blague.
L'extreme droite fait 5% en Allemagne. En France, elle fait 25%
Cherchez l'erreur, qui est le pays raciste en 2014, ce n'est plus l'allemagne...un indice ? f...
Réponse de le 03/11/2014 à 14:15 :
je ne vois pas le rapport entre nationaliste et raciste dans un cas tu aime ton pays dans l'autre tu deteste les autres tout simplement
Réponse de le 03/11/2014 à 14:51 :
Je suis un national, qui aime son pays et ouvert au monde.
a écrit le 02/11/2014 à 11:52 :
David Cameron veut que l'Europe adopte ses demandes, se configure de la façon qui lui plait, il menace donc de la quitter pour faire levier, une sorte de chantage. Si un référendum doit être organisé chez eux, qu'ils le fassent, rapidement. Sinon, il va être assis entre deux chaises. Yes ou No, et ça sera plus clair. Si certaines banques quittent la City, ben, tant pis, on ne peut avoir le beurre, l'argent du beurre et la crèmerie.
a écrit le 02/11/2014 à 11:35 :
Qu'elle laisse donc le Royaume-Uni montrer le chemin... L'Europe ne pourra pas se réduire à la "Grande Allemagne". Elle le verra inéluctablement.
a écrit le 02/11/2014 à 11:33 :
Quand on veut mettre en place un péage spécial étranger comme en Allemagne, on nettoie d'abord devant sa porte..
Réponse de le 03/11/2014 à 16:56 :
Aucun rapport avec l'article. La haine du boche fait vraiment dire n'importe quoi a certain.
a écrit le 02/11/2014 à 11:32 :
soyez logique mme merkel ; pour les immigres de Calais on demande à cameron de payer !!!! autre cas pourquoi donner un suplement de 2 M QUAND BRUXELLES S'ECRASE DEVANT LES MAOUILLES COMPTABLE DE LA FRANCE
a écrit le 02/11/2014 à 11:17 :
on voit bien que c'est Merkel et Berlin qui décident de l'UE et non Bruxelles...
Réponse de le 02/11/2014 à 16:36 :
...Mais plus c'est gros, mieux ça passe !
Réponse de le 03/11/2014 à 21:28 :
"...Mais plus c'est gros, mieux ça passe !"

Pas toujours….

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :