Michel Sapin : "Nicolas Sarkozy perd pied"

 |   |  538  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le député PS, ancien ministre de l'Economie, voit dans les propos de Nicolas Sarkozy au Figaro Magazine, "l'interview d'un homme qui ne sait plus où aller" dans le domaine de l'économie.

La Tribune - Nicolas Sarkozy souligne, dans son interview au Figaro Magazine, que la France a mieux résisté à la récession que les autres pays européens. Avec une croissance de près de 1,5% en 2010, le chômage va diminuer, affirme-t-il. Des résultats à mettre au crédit du gouvernement ?

Michel Sapin - On est dans la pure incantation. Tous les observateurs s'attendent à une rechute de la modeste croissance que nous enregistrons actuellement. Et tout le monde sait bien que l'ajustement de l'emploi à la récession n'est pas terminé. Le chômage va donc continuer d'augmenter. Il augmentera d'autant plus si la rechute, certes moins prononcée que la récession de 2008-2009, se confirme. Plutôt que de lancer ainsi des incantations, Nicolas Sarkozy devrait dire comment il va agir. 

- Le gouvernement affiche pourtant une stratégie: désarmement progressif du dispositif de relance, réduction des dépenses courantes, et priorité à l'investissement pour préparer l'avenir, via le grand emprunt...

- Ce sont de vieilles recettes. Prenez le grand emprunt: on distribue des dotations aux universités, qui vont leur apporter uniquement des intérêts, et on coupe dans le même temps dans leur budget, pour un montant équivalent. Le solde, c'est zéro. C'est de la politique de gribouille. La vraie question, la contradiction actuelle, est: comment fait-on pour lutter contre les déficits, trop importants, tout en continuant à soutenir l'économie, confrontée au risque de rechute? Il faut l'admettre, la réponse n'a rien d'évident.

- Que faudrait-il faire ?

- La réponse est à chercher du côté des recettes fiscales, à mobiliser: remise en cause du bouclier fiscal, des niches, de la baisse de la TVA dans la restauration. Mais, en s'interdisant toute hausse d'impôt, Nicolas Sarkozy s'empêche de prendre ce genre de mesures, il a créé le cercle des impossibilités. Il ne peut plus résoudre la contradiction entre le nécessaire effort de relance et la non moins impérative réduction du déficit public.

- Nicolas Sarkozy se montre prudent sur la taxe carbone. Il souligne la nécessaire concertation, n'évoque plus la date du premier juillet. La preuve d'une capacité d'écoute ?

- C'est de la simple prudence électorale, à la veille des régionales. Il cherche à apaiser les inquiétdudes. Cela ne change rien à son projet. En revanche, a-t-il raison de relancer le débat sur la TVA sociale ? Il cherche sans doute là le moyen d'augmenter les impôts sans le dire.

- Mais il est prévu de baisser les cotisations sociales, en contrepartie...

- Si la hausse de la TVA est compensée par une baisse des cotisations employeurs, les salariés seront clairement perdants. De toutes façons, tôt ou tard, Nicolas Sarkozy devra céder, sous la pression des événements, sur son dogme "pas de hausse d'impôt". Alors, il se résoudra à une hausse de la TVA, de la CRDS, de la CSG... Au total, on voit bien que Nicolas Sarkozy n'offre aucune perspective dans le domaine économique. Il ne fixe aucun cap, ne sait plus où aller. Son interview est celle d'un homme qui perd pied, quelqu'un qui se noie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2010 à 19:33 :
j'ai entendu tout à l'heure au journal de france 2 que les socialistes et les écologistes n'arrivaient pas à s'entendre sur le nombre de sièges accordés à chaque liste. Et moi qui pensait qu'ils n'allaient pas s'entendre sur leurs propositions dans l'intérêt des régions. Voilà comment on peut résumer le parti socialiste actuel, uniquement dans la contestation, sans proposition, et ou chacun défend son intérêt personnel
a écrit le 14/03/2010 à 16:00 :
M. Sapin pratique la langue de bois? rien de plus normal. Quoiqu'il en soit la seule solution qu'il propose c'est d'augmenter les impôts ! Suggérons-lui de faire des versements volontaires au Trésor et de laisser les autres tranquilles. Il est vrai que dans le domaine des augmentations d'impôts, avec son parti, ce sont des experts. La France va mieux que ses voisins ! Et alors pourquoi en paraître fâché, il est vrai que les pays socialistes sont un peu à la traîne, alors dans l'esprit de M. Sapin et de ses amis il vaudrait mieux que nous soyons derrière. La période électorale est bonne pour poursuivre une entreprise de démolition de notre économie. Le PS voudrait-il régner sur des ruines ? Il semble que l'ambition fasse perdre la raison.
a écrit le 13/03/2010 à 21:36 :
Faudrait qu'il descende de son arbre le Sapin car avec ses analyses à l'emporte pièce , ce n'est pas avec les vieux disques rayés du PSS ou Parti sans solutions qu'est le PS qu'on arrivera à sortir de l'ornière où elle est la France.
15 ans de Tonton Mitterand ont apPorté dans la balance déficitaire du déficit publique un trou de 758 Milliards d'euros après le départ de Mitterand lui même de l'élysée. Plus les années Jospin premier ministre en son temps on arrive a un total approximatif de 1200-1300 Milliards d'Euros
Plus l'art de la critique pour les gauchistes est facile, plus l'art du pouvoir pour eux histoire d'endormir les masses sera difficile à concrétiser car leur bilan financier est d'avoir fait trop de social et pas assez d'économie et de nous avoir enfoncé dans la merde jusqu'au cou soi 24-26000 euros sur la tête de chaque français pardonnez-moi l'expression.
Nicolas Sarkozy a le mérite de se bouger pour notyre pays en visitant son peuple à travers les régions et provinces contrairement à ses prédécesseurs gérontofiles qui restaient le cul vissé sur leurs chaises de président et qu'ils fallaient déplacer par l'intermédiaire de porteurs le temps d"aller saluer les badauds exceptionnellement histoire de se faire mousser devant les médias et caméras pour ne pas tomber dans l'oubli et faire regrimper le baromêtre de leur popularité.
Entre un parti moderne et fédéré derrière son chef Nicolas sarkozy tourné vers l'avenir de notre pays et un parti comme le PS qui regarde tout le temps en arrière comme si le temps passé était meilleur, mieux vaut se tourner vers un parti comme l'UMP qui construit pour notre pays et met fin à plus de 15 ans de lobotomisaion et de formatage des esprits et masses de pensée unique opéré par le PS lui même parti de secte anti-riche et déniant toutes réussites individuelles de richessse et les condamnant comme l'infâme capitaliste de riches.
WAIT AND SEE
a écrit le 13/03/2010 à 18:07 :
Je profite de ce sujet, en citoyen très concerné et très bien informé (aux USA comme en Russie) pour vous apprendre une nouvelles que les médias français n'aborderont pas. Pourtant Sarkozy qui a déjà sauvé la planète une demi-douzaine de fois, devrait s'en inquiéter et la sauver une fois de plus.
Ce midi, ce malade mental: Saakashvili (pure produit américain a décrété et fait diffuser sur la Télé officielle de son pays une alerte nationale en faisant croire à son peuple que la Georgie était envahie par l'armée russe. Imaginez que la France, comme ses compères de l'OTAN vende de l'armement et des avions Rafale à un tel malade. Selon Russia-Today TV l'alerte a duré plus de 30 mn...Je vous envoie ce message parce que je suis inquiet pour les générations futures et la médiocrité politique ambiante, en France comme ailleurs me dégoute. A près de 71 ans, je pourrais ne pas être concerné mais j'ai eu la chance de rencontrer Jacques Yves Cousteau, John Glenn et Carl Sagan qui m'ont responsabilisé. Une existence originale m'a aussi beaucoup enseigné. Sorry Future Generations. Sincèrement. Jean-Claude Meslin
a écrit le 13/03/2010 à 16:14 :
pourquoi aller voter.Droite,gauche même effets improductifs,ils ne pensent qu'à se déchirer,mais oublient les problèmes des français.
Voyez les résultats,aujourd'hui dans les quotidiens l'on nous annonce une augmentation des retraites complémentaires de 0,72%,alors que l'on dépense somptueusement des fortunes dans les milieux politiques.
Cherchez l'erreur!!!!!!
a écrit le 13/03/2010 à 13:27 :
- "La réponse est à chercher du côté des recettes fiscales, à mobiliser: remise en cause du bouclier fiscal, des niches, de la baisse de la TVA dans la restauration" est ce réellement sérieux que d'avancer ce genre d'arguments qui ne ramènerait que peu par rapport aux déficits et qui de plus feraient fuir les quelques fortunés restant. Si c'est ça l'experts socialiste alors je crains pour notre France si ceux ci arrivaient au pouvoir.
a écrit le 13/03/2010 à 11:32 :
Glou glou glou... Sarko se noie! Bon débarras! Un petit pas pour l'humanité,un grand pas pour la France!!!
a écrit le 13/03/2010 à 9:07 :
il est drole celui la 2 fois elu a la tete de la region ,2 fois il a plaquer tout le monde. bonneau il a bien de la chance ,vu l'ambiance car la campagne de novelli manque de tonus"meme pas un trac pour denoncer l'explosion de la fiscalite et de l'endettement de la region"
a écrit le 13/03/2010 à 8:58 :
Faites du bien à Michel, il vous le rendra par une volée de bois vert... en Sapin.
a écrit le 13/03/2010 à 8:44 :
mais que propose donc le ps? rien rien du tout si nous regardons du côté des départements c'est la cata ! des dettes a ne plus en finir par contre des immeubles pour le conseil régional qui vous laisse sur les fesses quand on en connait le prix de ses superbes bureaux je suis écoeurée , rien pour les maisons de reraite qui sont délabrées pour la plupart
quel respect pour nos anciens qui ont défendu et trimés pour la france alors mr Sapin pas de leçon car les départements ils sont presque tous dirigés par le ps non!!
a écrit le 13/03/2010 à 8:40 :
Parce que quelqu'un à la réponse ? Allez ou pour faire quoi ?
a écrit le 13/03/2010 à 8:33 :
LA TAXE CARBONE DETRUIT DU POUVOIR D'ACHAT, LA TVA SOCIALE PROTEGE LE TRAVAIL DES FRANCAIS EN REDUISANT LES CHARGES SOCIALES . ETES VOUS SUR D' ETRE DE BONNE FOI . QU'ONT FAIT LES ALLEMANDS ?
LE VRAI PROBLEME COMMUN A TOUTES NOS TAXES , C'EST QUE LEURS NIVEAUX SONT DEJA TROP HAUTS. 80 % POUR LES CARBURANTS, 20 % POUR LA TVA., 12 % DE CSG CRDS.
VOUS DEFENDEZ TOUJOURS PLUS DE CREDITS, PLUS DE POSTES ETC
VOUS NE SEREZ CREDIBLES QUE LORSQUE VOUS VERREZ LA VERITE EN FACE. MÊME EN GRECE LES SOCIALISTES DEVIENNENT ECONOMES. RIEN N'EST PERDU. ALREG
a écrit le 13/03/2010 à 7:28 :
Comme Michel Sapin le dit très justement, Sarkozy est un homme qui ne sait plus où aller... tel un canard sans tête ....et sans épouse si l'on en croit la rumeur...
a écrit le 12/03/2010 à 19:00 :
Il n'y a pas besoin d'être prophète pour savoir la suite !
L'angoisse ce sont les recettes fiscales qui ne rentrent plus, ce sera durable.
Notre industrie où ce qu'il en reste n'est plus compétitive.
Si nous nous avions encore le franc on pourrait dévaluer mais on ne peut pas.
Comment inviter les pauvres à payer la facture de 30 ans de démagogie ?
En faisant un trasfert des charges patronales vers la TVA .
Ce n'est plus des réformes qu'il faut c'est une Révolution
a écrit le 12/03/2010 à 18:58 :
Et le ps s'accorde avec l'ump pour taire l'évasion fiscale portant sur les bénéfices de nos multinationales et grandes entreprises. Comme toujours, le peuple se sacrifie pendant que les donneurs de leçons du medef poursuivent leur pillage. Que ces donneurs de leçons donnent l'exemple : qu'ils soient d'abord puni par nos tribunaux de leurs crimes, qu'ils paient ce qu'ils doivent et peut-être qu'ensuite l'on pourra songer à augmenter nos impôts, peut-être même que cette mesure deviendrait stérile et serait donc abandonnée. On peut toujours rêver...
A ceux qui croient encore que le bulletin de vote peut changer les choses je dis bon courage. A quoi sert de poursuivre la course lorsque l'on s'est trompé de chemin ?...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :