La Tribune

Dans le Michigan, Rick Santorum demande l'aide... des démocrates

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Jérôme Marin, à New York  |   -  797  mots
Le candidat républicain a lancé lundi une campagne téléphonique pour réclamer le soutien des électeurs démocrates, qui peuvent participer à cette primaire. Certains démocrates appellent également à voter Santorum. Mais pour d'autres raisons.

A la veille de la primaire dans le Michigan, Rick Santorum joue sur tous les tableaux. Du très classique avec des attaques dirigées à l'encontre de Barack Obama sur l'un des nouveaux thèmes de campagne: la hausse des prix du carburant à la pompe. Le candidat de la droite chrétienne, qui s'est érigé depuis le début comme le défenseur de la classe moyenne et ouvrière, reproche au président son inaction pour relancer la production pétrolière et gazière américaine. "Nous sommes délibérément en train de réduire notre niveau de vie et de causer du chômage", a-t-il ainsi dénoncé au cours de l'une de ses dernières interventions publiques avant le vote de mardi.

Très classique également : Rick Santorum s'en est pris à Mitt Romney, son principal adversaire républicain. "Etre traité à la télévision de candidat pas assez conservateur par un ancien gouverneur du Massachusetts (un Etat plutôt situé à gauche de l'échiquier politique américain, ndlr) est une blague, a-t-il lancé. Michigan, vous avez l'opportunité d'y mettre un terme". Un peu plus tôt dans la journée, ses équipes de campagne avait procédé à une campagne téléphonique automatique pour dénoncer le bilan de Mitt Romney en matière de contrôle des armes à feu, un sujet sensible chez les républicains.

Mais Rick Santorum fait aussi dans le plus original. Lundi, une deuxième campagne téléphonique était destinée... aux électeurs démocrates ! La primaire dans l'Etat du Michigan est en effet une primaire ouverte à tous les militants, quelque soit leur affiliation politique (aux Etats-Unis, les citoyens peuvent officiellement s'enregistrer en tant que républicain, démocrate ou indépendant, sans avoir à adhérer à un parti).

"Démocrates du Michigan, vous pouvez voter mardi pour la primaire républicaine", rappelle ainsi le message téléphonique obtenu par "Talking Points Memo". "Pourquoi cela est-il important ? Romney a supporté le plan de sauvetage de ses amis millionnaires de Wall Street mais il s'est opposé à celui de l'industrie automobile. C'est une claque pour tous les travailleurs du Michigan et nous n'allons pas laisser Romney s'en sortir. Mardi, rejoignez les démocrates qui vont envoyer un message fort à Mitt Romney en votant pour Rick Santorum".

L'appel ne mentionne bien entendu pas que Rick Santorum s'est également opposé au renflouement de General Motors et de Chrysler, tous deux basés dans le Michigan. "C'est scandaleux, a immédiatement réagi un porte-parole de Mitt Romney. Rick Santorum est désormais prêt à porter le maillot de l'autre équipe s'il pense que cela peut lui rapporter des voix. Nous croyons que les républicains doivent choisir le vainqueur dans le Michigan. Et nous sommes confiants qu?il s?agira de Mitt Romney".

Faut-il voir de cette tactique un acte désespéré ? Peut-être. Les derniers sondages confirment tous un net regain de forme de Mitt Romney dans le Michigan, son Etat natal, qui a été gouverné pendant six ans par son père. Rick Santorum pâtit, lui, de sa piètre performance dans le dernier débat, organisé en fin de semaine dernière sur CNN. Même si un succès mardi n'est pas capital pour la suite de sa campagne, il pourrait lui apporter un sacré coup de fouet avant d'aborder le "Super Tuesday" du 6 mars, qui constituera peut-être l'un des tournants importants dans la course à l'investiture républicaine.

Rick Santorum n'est en tout cas pas le seul à appeler les démocrates à voter pour lui. Plusieurs personnalités et organisations classées à gauche l'ont également fait. Mais pas pour les mêmes raisons. En apportant leur soutien à ce candidat ultraconservateur, elles espèrent compliquer la vie de Mitt Romney, qu'elles considèrent comme le plus dangereux adversaire de Barack Obama. Plus Santorum reste dans la course et plus Romney sera en effet tenté de durcir son discours pour convaincre les militants républicains les plus conservateurs. Une stratégie qui pourrait alors se retourner contre lui pendant la campagne présidentielle.

Environ 300.000 votants sont attendus ce mardi. Parmi eux: quelques milliers de militants démocrates qui pourraient faire pencher la balance alors que le scrutin s'annonce serré. Ce mode de scrutin pourrait également favoriser Ron Paul ? comme cela fut le cas dans l?Iowa et dans le Maine -, dont les partisans sont plus souvent des électeurs non enregistrés. La primaire dans l?Arizona, également prévue mardi, s?annonce en revanche beaucoup moins ouverte, Mitt Romney semblant y disposer d?une nette avance.

Actualités, petites phrases, sondages et analyses... Suivez au jour le jour les primaires républicaines et la présidentielle sur notre blog consacré aux élections américaines.

Réagir