Le déclin de l'Europe selon Davos et... le patron de Total

 |   |  626  mots
(Crédits : MEDEF)
"L'Europe devrait être considérée comme un pays émergent", a affirmé Christophe de Margerie devant la presse à l'ouverture du Forum de Davos. Signal d'alarme...

Christophe de Margerie, le dirigeant du groupe pétrolier français Total, n'a pas l'habitude de mâcher ses mots. A l'ouverture du Forum économique mondial de Davos, mercredi 24 janvier, il a estimé devant la presse que "l'Europe devrait être reconsidérée comme un pays émergent" et non "comme une économie avancée au même titre que les Etats-Unis ou le Japon". Christophe de Margerie dont le groupe organise vendredi un dîner à Davos sur le futur de l'Europe, frappe fort, disant tout haut ce que beaucoup de participants pensent tout bas.

Le patron de Total estime que l'Europe, dont l'économie se débat dans une croissance molle, un chômage élevé et une inflation très faible, doit "refonder son modèle économique". "Reshaping the world" est d'ailleurs le thème de Davos cette année. Sans doute Christophe de Margerie l'a-t-il bien mieux compris que Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie et des Finances, qui viendra passer deux jours à Davos cette année pour assurer... du contraire !

"Un nouveau départ"

"Aujourd'hui nous essayons juste de combattre ceux (les pays émergents qui exportent beaucoup) qui parfois fabriquent le même produit (que nous Européens), moins cher", a-t-il dit, appelant à développer de nouvelles compétences et à rétablir la compétitivité.

"Franchement, nous avons besoin d'un nouveau départ. Arrêtons de penser que nous pouvons redémarrer à partir de choses qui ne peuvent plus être sources de développement ou de croissance pour nos pays".

Il estime également qu'il faut "cesser de faire une différence entre le sud et le nord de l'Europe, car dans ce cas, l'Europe est morte".

"L'Europe n'est pas de retour" 

Un diagnostic assez largement partagé sur le fond par les "davosiens". Au cours d'une table ronde consacrée à l'Europe organisée par le Forum mercredi matin, les patrons de grandes entreprises se sont montrés plutôt pessimistes sur les perspectives à long terme du Vieux continent, malgré de maigres signes de reprise économique qui se profilent.

"Les choses semblent meilleures, elles semblent mieux qu'elles ne le sont vraiment, mais l'Europe n'est pas de retour", a déclaré Axel Weber, président du conseil d'administration de la banque suisse UBS et ancien patron de la banque centrale allemande.

Les économies européennes doivent, selon lui, mettre l'accent sur la technologie et l'innovation, notamment face à la montée en puissance de la Chine qui menace la compétitivité européenne.

"Une région qui ne prend pas soin de son avenir"

Le Fonds monétaire international (FMI) a relevé mardi sa prévision de croissance économique mondiale en 2014, estimant notamment que la zone euro était en train de "tourner le dos" à la récession, avec une croissance attendue à 1%.

Mais ce niveau reste insuffisant pour donner une impulsion durable, a souligné le Français Pierre Nanterme, qui pilote le groupe de conseil informatique américain Accenture et a appelé à "briser la malédiction" de la croissance morne. L'Europe, si elle n'engage pas davantage de réformes, risque de se trouver confronter à 20 à 25 ans de croissance sans relief, a-t-il mis en garde, évoquant un scénario à la japonaise qui se débat depuis 15 ans avec la déflation.

"L'Europe est une région qui ne prend pas soin de son avenir", a jugé kenneth Rogoff, professeur d'économie à l'université de Harvard, jugeant que le Vieux continent risquait de perdre toute une génération.

Ces experts ont mis une fois encore l'accent sur la nécessité de réduire les déficits, d'assouplir le marché du travail et de lutter en particulier contre le chômage des jeunes.

A suivre, avec l'arrivée à Davos du Dr Doom de l'économie mondiale et européenne en particulier, Nouriel Roubini...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2014 à 16:59 :
un article qui sonne le tocsin pour l'Europe et c'est vrai , il suffit de sortir des frontières européennes pour se rendre compte de ce déclin qui guette a nos portes , les raisons sont multiples , mais l'une effraie des investisseurs , on a peur de tout , dernier en date le sans fil qui devient un risque potentiel , les coréens sont médusés de ce qui se passe en europe et des psychoses qui y règne aussi , il faudrait sans doute moins de peurs et de précautions de ceci et de cela qui ne sont pas scientifiquement avérés ou sinon ou va devenir meme pire .. le tiers monde , on sera sauvé de tout et de tous les risques sauf un .. le déclin économique , technologique et démographique .. pathétique
a écrit le 23/01/2014 à 13:45 :
"Ces experts ont mis une fois encore l'accent sur la nécessité de réduire les déficits, d'assouplir le marché du travail et de lutter en particulier contre le chômage des jeunes" ce n'est pas ce que font les grecs ????
Réponse de le 25/01/2014 à 17:57 :
Oui et on voit le résultat...
a écrit le 23/01/2014 à 11:39 :
il ne nous apprend rien l avenir n est plus dans le tous petrole dans 50 ans il n y en auras plus? L AVENIR C EST LES NOUVELLES SOURCE DENERGIE EST LE STOKAGE DE L CETTE ENERGIE???
a écrit le 23/01/2014 à 11:36 :
Quelle ironie !! Les Davos sont les même qui dans les années 80 ont organisés le transfert de plusieurs industries d Europe vers l Asie et autres sous le couvert du concept de la mondialisation et qui maintenant au nom du droit au commerce empêche l Europe de pratiquer des droits de douane pour sauver ce qui peut encore l être ou recréer une industrie.
Mais dénoncer les barrières douanières des usa, Inde ou Chine ça non, ce n est pas correct ou profitable (sic) !
Réponse de le 23/01/2014 à 12:51 :
Ce que vs dites est tellement vrai que 98 % de la production chinoise est le fait de multinationales qui réexportent dans leurs propres pays le made in china...!!!
Réponse de le 23/01/2014 à 23:50 :
Vous vous tromper lourdement.
Réponse de le 25/01/2014 à 17:58 :
@ réalisme Pourquoi ?
a écrit le 23/01/2014 à 10:41 :
Ont ne s'en sortira pas sans s'en prendre clairement aux elites bourgeoises les juger et les reeduquer.
a écrit le 22/01/2014 à 20:40 :
C'est le titre que l'on pourrait donner à M de Margerie. Mais quel intérêt peut il avoir avec ses sorties médiatiques et face aux députés français ?
Faire oublier que l'action total stagne depuis des années, que ses salariés français de mettent en grève (sales gauchistes !), que Total explo ne découvre plus assez de pétrole (objectifs de prod ratés)...à moins que noooon, il est vexé par ce qu'il peut pas chercher son gaz de schiste comme il veut !!!
Au fait M. De Margerie, n'oubliez pas que votre boîte s'est construite sur sa vache a lait, la FRANCE et que quand ça sent le gaz ( pas de schiste) pour vos intérêts à l'étranger (si formidablement tourné vers l'avenir), c'est nos trouffions qui vont se faire trouer la peau !!!! Un peu de respect. Faite votre job, faite en sorte de trouver de l'or noir, ça semble déjà assez compliqué....
a écrit le 22/01/2014 à 16:59 :
Nous voyons là une personne qui vit loin du quotidien, bien caché dans, de la populace qu'il ne veut plus voir, est ce que la misère française le dérange?? il a entendu quelque chose quelque au cours d'un repas guindé, il lance une affabulation qui lui semble être une synthèse, mais nous le petit peuple avons reconnu qu'il se fout de se nous tout simplement, lui apparemment il pense qu'avec un peu plus de misère l'habitant de l'hexagone serait encore trop heureux, il ne doit pas connaitre l'histoire de la France ou quoi????
a écrit le 22/01/2014 à 16:50 :
En même temps, qui a envie de lancer une affaire en France. Les banques, l'état, les conglomérats et les droits inacceptables des salariés par rapport aux patrons créent un climat détestable pour l'entrepreneur. A quoi ça sert franchement de se casser les pieds, alors qu'il existe de vrais pays pour entreprendre aux portes de l'Europe. Ici, il suffit de maintenir un bureau commercial. Coté production ou réel entrepreneuriat, autant aller ailleurs. La France est un pays de rentiers, C'est l'évidence même.
Réponse de le 22/01/2014 à 18:04 :
C'est tellement évident que la France est le troisième ou quatrième pays qui attire le plus d'investissements mais bon. Parce que certes, c'est un pays dans lequel les salariés ont des droits ( quelle horreur), mais c'est aussi un pays dans lequel les salariés sont les mieux formés et les plus productifs au monde, et qui dispose d'excellente infrastructures et formations. Mais bon, si vous voulez aller aux portes de l'Europe, c'est votre droit.
Réponse de le 23/01/2014 à 8:16 :
Effectivement, c'est mon rêve et celui de la plupart des patrons que je rencontre. La productivité dont vous parlez est un leurre, tout comme le montant des investissements étrangers. Les investissements étrangers sont concentrés sur la logistiques (exactement ce que je dis) et sur l'immobilier. En ce qui concerne la production, je pense que pour beaucoup d'entreprises, ça n'a plus aucun sens. Les commerciaux, ça se balade d'une entreprise à l'autre. La problématique de droit du travail est donc triviale. En logistique, les contrats sont précaires (même combat). Reste la production, parent pauvre, où l'expérience compte. Dans ce cas, il faut 2 à 3 ans, voire plus pour former "sur le tas" une personne. Si la personne ne fait pas l'affaire, la douille sociale monte très vite... Non, soyons sérieux, la France n'est pas une terre d'usine.
Réponse de le 24/01/2014 à 18:47 :
@ Math, arrêté de pleurer, partez ne le dites pas, faites le; Qu'est ce que cela veut dire, en France nous avons besoin d'entrepreneur, qui aime entreprendre, toujours à geindre, toujours à pleurer alors que 80% des patrons vivent grâce aux aides, aux subventions, aux réductions d'impôts de toutes les instances Françaises et Européennes, vous en avez après tout les couches de salariés, vivez sur une ile déserte vous ne serez embêter par personne !!!
a écrit le 22/01/2014 à 16:09 :
Quand les retraités gagnent en moyenne plus que les travailleurs et qu'ils sont aussi nombreux il ne faut pas s'attendre à des réformes autres que la camomille gratuite.

Les travailleurs français sont les plus compétitifs du monde pour faire vivre tous ces gens (avec les assistés). Si on veut les pressurer encore plus c'est du sadisme.

Par contre une bonne inflation pour se remettre dans les 30 glorieuses et privilégier le travail au détriment de la rente (immobilier, pensions, indemnités) sous n'importe quelle forme : chiche !
Réponse de le 22/01/2014 à 16:32 :
J'ignore d'où vous sortez vos moyennes .....mais une chose est sûr il est trés tendance de taper sur les retraités ....mais demandez par curosité ce que touche un agriculteur, un artisan ou un commerçant .un instit .
Réponse de le 22/01/2014 à 16:49 :
Les retraites qui sont payés se font au prorata de ce qui a été cotisé, c'est simple, ensuite il faut savoir ce que les gens on préféré où placé leurs argents !!!!!
Réponse de le 22/01/2014 à 16:50 :
Depuis plus de vingt ans, et plus gravement depuis 15 ans, nos politicards ont massacré la France pour assouvir la cupidité de leurs amis voyous de la finance organisés en bandes.

De Chirac à Hollande en passant par Sarkozy, nous avons les pires traitres que la France n'ai connu, de vrai pétainistes de la guerre économique orchestrée par les voyous de la finance qui dansent la Valls dans l'allégresse
Réponse de le 22/01/2014 à 16:52 :
la source c est l insee: en moyenne un retraite a un niveau de vie superieur a un actif. Apres il y a evidement des ecarts. c est vrai qu un commercant a une faible retraite (mais il y a peu cotise, ce qui a du lui permettre de mettre de l argent de cote et la vente de son commerce a du le renflouer). Les ecarts sont d ailleurs vrai aussi chez les actifs, entre un emplye a temps partiel de mac do et un cadre dirigeant de la SG c est pas vraiment les memes salaires ...
pour le reste, c est quand meme clair qu en france on privilegie les vieux. sinon comment expliquer les conditions favorables dont ils beneficient (soins medicaux quasi gratuit et a volonte, 10 d abattement pour frais pro, CSG reduite, politique du logement cher ...)
Réponse de le 22/01/2014 à 17:09 :
Compétitif le travailleur?????
1 heure de travail perso sur Internet au compte du patron,nous sommes en semaine 30 heure
Un temps de transport aléatoire,qui plombe encore 1/2 heure,la pause cigarette,pipi,repas élastique ,et nous sommes comme le dit M.TAYLOR avec des mi-temps payés plein pot§§§ Pas belle la vie,mais la dette FRANCE sera payée par nos petits enfants,à moins qu'ils s'exilent. Alors on fait quoi???
Réponse de le 22/01/2014 à 17:45 :
donc vous n'êtes ou n'avez jamais été compétitif ,mais bon ,compte tenu du niveau de vôtre propos rien de surprenant
Réponse de le 22/01/2014 à 18:47 :
Ceux qui pensent qu'ils ont cotisés pour LEUR retraite se trompent ou pensent comme des anes. Ils on payés pour les retraités qui touchaient moins et etaient moins nombreux. Je n'ai pas envie de payer le camping car des retraités qui ont les moyens de se le payer. Retraite par repartition pour les minimas et apres chacun sa vie...
Réponse de le 22/01/2014 à 21:17 :
ok chacun sa vie ,donc vs ns expliquez qu'il faudra vs laisser vs dépatouiller si vs avez un revers de fortune .ça ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd.
Réponse de le 23/01/2014 à 14:29 :
a ives 65 44ans de cotisations 980 euro par mois
a écrit le 22/01/2014 à 15:32 :
Les 85 personnes qui détiennent plus que le 3 500 000 000 plus pauvres décident de "refaire le monde", au mépris des démocraties...

Le peuple veut peut-être un autre monde que le votre?
a écrit le 22/01/2014 à 15:21 :
Il étais une fois, une grenouille qui adorer l'eau.

On l'as mise dans l'eau tiède pour qu'elle soit bien au chaud!
Apres des années de confort, on augmenta petit à petit la température d'eau..

Bien au chaud, la grenouille, bien confortable, n'imagina pas une seconde que l'on pourra réchauffer l'eau encore plus..

Puis, l'eau commença à bouillir.. L'histoire de la France et de la grenouille! Quel désastre!!
a écrit le 22/01/2014 à 15:21 :
Il étais une fois, une grenouille qui adorer l'eau.

On l'as mise dans l'eau tiède pour qu'elle soit bien au chaud!
Apres des années de confort, on augmenta petit à petit la température d'eau..

Bien au chaud, la grenouille, bien confortable, n'imagina pas une seconde que l'on pourra réchauffer l'eau encore plus..

Puis, l'eau commença à bouillir.. L'histoire de la France et de la grenouille! Quel désastre!!
a écrit le 22/01/2014 à 15:07 :
Encore un membre de "l'élite" hors sol qui méprise ouvertement le peuple. Et les médias complaisants, eux mêmes possédés par les mêmes "élites" lui tendent le micro ...
a écrit le 22/01/2014 à 14:59 :
Quand les retraités gagnent en moyenne plus que les travailleurs et qu'ils sont aussi nombreux il ne faut pas s'attendre à des réformes autres que la camomille gratuite.

Les travailleurs français sont les plus compétitifs du monde pour faire vivre tous ces gens (avec les assistés). Si on veut les pressurer encore plus c'est du sadisme.

Par contre une bonne inflation pour se remettre dans les 30 glorieuses et privilégier le travail au détriment de la rente (immobilier, pensions, indemnités) sous n'importe quelle forme : chiche !
Réponse de le 22/01/2014 à 15:29 :
Merci, en effet vivement le retour de l'inflation pour dévaloriser les patrimoines (qui dit inflation dit baisse de la valeur des actifs de long terme, à l'opposé des taux bas qui favorisent les actifs de long terme) et favoriser les actifs (dont les revenus suivront l'inflation à terme). Pas sympa à court terme, mais salutaire à moyen/long terme ...
Comme tu le dis en effet, on avait 10% d'inflation pendant les 30 glorieuses : comme quoi, l'inflation n'est pas le mal absolu, loin de là (contrairement à ce que nous disent tous les banquiers et la banque centrale !!! Evidemment, qui dit faible inflation et taux bas dit actifs chers et donc valeur des transactions élevée : or les banquiers font leur beurre sur les transactions. Cqfd, ils y trouvent leur intérêt, mais pas la population)
Réponse de le 22/01/2014 à 17:28 :
Vous oubliez d'ajouter un élément dans votre raisonnement. La mondialisation. Celle-ci permet aux rentiers ( d'ailleurs je ne sais pas qui est le rentier comme vous dites, un actionnaire, un propriétaire bailleur, un CDI d'un groupe du Cac40, un fonctionnaire) de placer leurs économies facilement en dehors de la France ( un courtier internet ayant acces au marché étranger suffit ) et de les rendre moins sensible a l'inflation et la dévaluation. Par contre, pour le salariés, son salaire ne suivra pas l'inflation comme dans les 30 glorieuses, la mondialisation entraine une modération salariale de grés ou de force, pour les salariés œuvrant dans les entreprises non protègés par des marchés d'état. En conclusion, pas sur que le rentiers subisse plus l'inflation que l'ouvrier/employé...
a écrit le 22/01/2014 à 14:30 :
Si il y a quelle un qui est mal place pour donner des leçons c estbien lui !,, avec le position dominante des petroliers qui nous font payer aussi cher notre compétitivité ..... il faut que ces seigneurs indeboulonables arrêtent de cracher dans la soupe, c est bien grâce à
la France qu' il est à sa place... c est la même trempe que les Daniel bouton !,,
Écoeurant et méprisable
Réponse de le 22/01/2014 à 15:05 :
"C'est bien grace a la France qu'il est à sa place...'' Non mais je rêve... Ça bien longtemps que Total n'est plus une boîte française. Regardez ou elle travaille, ou elle fait ses bénéfices et ou elle paie ses impôts. La France n'est pour rien dans le succès de Total. Alors oui il y a encore des gens qui parlent français chez Total si ça peut vous consoler, mais de moins en moins...
Réponse de le 22/01/2014 à 16:23 :
Total est une excellente société n'en déplaise aux contestataires;
M.de Margerie dit tout haut,ce que l'ensemble du monde économique dit depuis plus de 10 ans,mais il ne va pas jusqu'au niveau de M.de Castries qui condamne l'économie de la France pour 2025.
A force de refuser le travail,le travail s'installe ailleurs..
Réponse de le 23/01/2014 à 11:13 :
@Pfff
La France est pour tout justement dans le succès de Total. S'il y a bien un domaine où les contrats s'obtiennent via l'influence des états c'est le domaine de l'exploitation des champs pétroliers. M. de Margerie peut essayer de délocaliser en Suisse, il verra ses contrats disparaître un par un.
Réponse de le 25/01/2014 à 17:07 :
n'en deplaise , en france nos extractions de pétrole n'excède pas les 2% de nos besoins annuels , autrement dit rien .. on peut critiquer mais il faut chercher le pétrole et le gaz là ou il est et désolé de faire un constat , mais aussi l'euro contribue a leur fortune , voilà une entreprise qui marche bien meme si tout n'est pas parfait , il suffit de rendre visite a des voisins européens pour voir le déclin de l'Europe et en 25 ans cela est frappant et qu'on vienne pas me dire c'est la faute des asiatiques .. c'est la faute des européens ..
a écrit le 22/01/2014 à 14:20 :
Il suffit de lire la bio express de "Christophe-Gabriel-Jean-Marie Jacquin de Margerie" sur wikipédia pour se faire une idée de ce qu'il doit penser de tous ces manants d'européens.
a écrit le 22/01/2014 à 14:18 :
Ce moustachu semble ignorer que c'est son groupe et ses confrères qui sont responsables de ce qu'il décrit!!
Qui empêche les vrais émergents d'émerger? En volant les ressources naturelles, maintenant un niveau de pauvreté et garantissant une main d'oeuvre bon marché et donc un lieu favorable à une délocalisation?
Qui ruine les finances des états en payant ses impôts ailleurs, ou n'en payant pas du tout, tout en ponctionnant notre pouvoir d'achat?
Qui vide le pays de sa substance en rendant la balance commerciale déficitaire?
L'Europe est une émergente immergée, parce que des comploteurs accapareurs lui maintiennent la tête sous l'eau!
Réponse de le 22/01/2014 à 15:10 :
En volant les ressources naturelles... Savez vous combien les pays producteurs gagnent des richesses extraites de leurs sols et combien reste aux sociétés comme Total, Exxon, Shell, etc... Ce n'est parceque les miettes du gâteau vous semblent énormes que ce ne sont pas que des miettes. Renseignez vous avant de raconter des âneries !
Réponse de le 23/01/2014 à 12:57 :
@voleur
je vous rejoins tout à fait s'il est vrai que ça a pu être le cas, le pillage, particulièrement du temps d'Elf pour les français, aujourd'hui, c'est bien fini. Mais les gens dans l'ignorance ont une fâcheuse tendance à réécrire l'histoire. et à procéder d'amalgames.
a écrit le 22/01/2014 à 14:16 :
d'ailleurs dès le mois prochain, il touchera sa paye en kopeck !
a écrit le 22/01/2014 à 14:14 :
"refonder son modèle économique" ??? nous sommes vassalisés aux US et faisons pareil qu'eux, c'est donc aux US à changer le modèle :-) "économie avancée comme les US et le Japon" ? c'est sûr qu'ils ne sont pas plus dans le caca que tous les pays qui ont pour modèle les Anglo-saxons :-)
Réponse de le 22/01/2014 à 16:46 :
Entièrement d'accord avec vous, avec la paye qu'il touche c'est cela qu'ont en moins les collaborateurs de ce monsieur et si les salariés de ce groupe gagne un peu plus cela pourrait aider le commerce en France, que ce personnage qu'est ce qu'il dépense en France???
a écrit le 22/01/2014 à 13:44 :
La question est quelle la contribution a ce mauvais resultat?
a écrit le 22/01/2014 à 13:41 :
Et la France à la traine de l'Europe... La faute aux polytechniciens et aux énarques ?
Réponse de le 22/01/2014 à 14:20 :
et peut-être bien un peu aux patrons français

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :