La Tribune

Winizz invente le jeu télé sur le Web

Sandrine Cassini  |   -  372  mots
L'ambiance des plateaux de télévision est recréée sur la Toile.

Que tous les déçus et autres écartés des jeux télévisés auxquels ils rêvaient de participer se réjouissent. Ils vont pouvoir se consoler sur Winizz .fr, un site qui a tenté de décliner sur la Toile des jeux télévisés. « Souvent, les gens ont envie mais ne peuvent pas se déplacer. La chance de gagner est mince. Nous avons tenté de créer une nouvelle forme de jeux accessible à tous, sur le Web », indique le directeur général du site, Erwan Guiriec. Pour faire comme à la télé, chaque jeu - il y en actuellement six - a son animateur, son générique et se joue sur un plateau de télévisé virtuel. « Pour se rapprocher de l'ambiance réelle, on peut tourner entre 50 et 100 enregistrements de l'animateur », explique le directeur général. L'internaute peut jouer gratuitement sans rien gagner. Il peut aussi acheter des jetons, et gagner des lots, des voyages ou de l'argent. « Tous les jours, il y a une cagnotte de 100 euros pour un jeu "challenge". Sinon, il y a 15 euros à gagner par partie », précise Erwann Guiriec.

Jeux de compétence

Un jeton coûte en moyenne 1,20 euro. C'est ainsi que se rémunère le site qui ne vend pas de publicité. Pour gagner sa vie, Winizz doit dépasser le millier de parties payantes chaque jour. Prochainement, le site proposera aux joueurs de s'affronter en direct comme sur un plateau de télévision. Winizz échappe à la réglementation sur le jeu d'argent et sur les paris en ligne, car « nous ne proposons pas de jeu de hasard mais des jeux de compétence. Il n'y a par exemple pas de tirage au sort », justifie le directeur général. Les six jeux proposent de deviner des mots, de reconnaître des visages de stars, de tester sa culture générale.

Les deux principaux dirigeants de Winizz sont Cyril Hanouna et Laurent Zeitoun, tous deux producteurs de films et d'émissions télé. Dans le domaine du « people », un partenariat a été noué avec le site d'actualité Purepeople, dans lequel est impliqué le patron d'Aegis France, Guillaume Multrier, cofondateur de Winizz .

Réagir

Commentaires

jeremie  a écrit le 15/03/2012 à 1:12 :

tu dechire hanouna