La Tribune

« Retrouver la quiétude d’une ville pacifiée » Philippe Starck

Inventeur, designer, architecte,... Philippe Starck. /DR
Inventeur, designer, architecte,... Philippe Starck. /DR
Propos recueillis par Florence Raillard  |   -  860  mots
Inventeur, designer, architecte, Philippe Starck a développé des milliers de projets dans un seul but : rendre la vie meilleure au plus grand nombre. Passionné par les mutations contemporaines, il savoure déjà le Grand Paris de demain.

Ségrégation

La fin de la banlieue est-elle souhaitable?? Évidemment. L'idée de ville et de banlieue est devenue une ségrégation.

Toute ségrégation est philosophiquement impensable, humainement inacceptable, elle est le plus mauvais inves-tissement que l'on puisse faire. Seule la synergie a de la valeur, l'exploitation de la diversité, qui est la richesse de la vie, qui est elle-même la richesse de la communauté.

Habitat

Je suis passionné par les zones industrielles, les parcs d'activités, les parcs artisanaux qui fleurissent autour des grandes villes. J'y ressens une excitation au vu de toutes ces aventures, ces savoir-faire, ces productions, qui sont le cœur même de la civilisation humaine, de son économie avec un grand "E" et du commerce dans le meilleur sens du terme. Je ne comprends pas ce qui a provoqué la dichotomie entre un centre-ville réservé au sommeil et à la consommation et ses périphéries quelquefois destinées à la créativité et à la production. Il me paraît fondamental de réinjecter le sang vital de l'artisanat et de l'industrie au cœur d'une ville qui s'est agrandie et qui peut en offrir les possibilités.

J'aimerais voir une rue commerçante mélangée à une rue artisanale, des nouvelles formes d'habitat qui commenceraient par un magasin puis un atelier, et qui finiraient dans le logement de la personne qui aurait un savoir-faire à développer.

J'aimerais voir des habitations au- dessus d'ateliers, de grandes surfaces, voir de jeunes apprentis mélanger leur vie et leurs ambitions au vieux savoir du voisin.

J'aimerais voir en plus du métissage ethnique, un métissage social, industriel, artisanal et commercial.

Demain

L'axe d'une civilisation n'est pas changé par la dimension d'une ville. Paris pourra rivaliser avec d'autres, comme  Shanghai, quand la civilisation occidentale se sera réinventée et sera capable de conceptualiser les valeurs de demain et de reprendre sa position de phare, qui, aujourd'hui, s'est un peu affaiblie.

Mythe

Paris a toujours fonctionné en seul représentant de la France, et aujourd'hui tout exportateur préfère marquer "made in Paris" que "made in France". Peut-être qu'un Grand Paris peut diluer l'image de ce Paris mythique, qui reste un de nos der-niers et grands actifs. En revanche, le fait que des milliers d'entrepreneurs et de producteurs, qui auparavant étaient repoussés de la capitale vers la banlieue, puissent revendiquer leur appartenance à Paris paraît un énorme avantage en termes de renom et de possibilité de valorisation à l'exportation.

Vie

L'utopie compréhensible de la ville parfaite a montré ses limites, si ce n'est sa faillite. La ville n'est pas une théorie, la ville est une pratique, elle n'est pas un musée, la ville est à la fois nursery et terrain de jeux. Il est indispensable que la ville, en se modernisant et en s'éloignant de l'automobile, ne s'assèche pas et ne devienne pas une image de synthèse, car la vie pousse dans les failles comme un lichen.

Moins de monuments, plus de respect pour les humains de toute dimension et pour les métiers de toutes ambitions.

Faire revenir ce que certains appellent les "petites gens" et les petits métiers dans des failles respectueuses de leur être et de leur savoir-faire paraît un ciment indispensable, de même que quelques solutions à des problèmes sociaux et économiques. Progrès, oui, mais toujours dans l'humidité humaine. 

Détails

Tout est dans les mesures. Il y a l'année-lumière, le millier, la centaine, la dizaine de kilomètres, le mètre et le centimètre. J'adorerais devenir un directeur artistique du Grand Paris dans le territoire compris entre le mètre et le centimètre, travailler sur les détails qui sont le sel de la vie.

Que de beaux lieux gâchés par la mauvaise lumière d'un réverbère, de jolies rues caricatu-rées par un mauvais bac à fleurs. Il y a beaucoup de gens qui s'occupent avec qualité des méga-échelles?; cela fait oublier, hélas, la nano-échelle. Notre cerveau demande les deux.

Quiétude

Ce Grand Paris va permettre de retrouver le bien-être de l'entente avec l'autre, de ne plus jouer tous les matins "Le Rivage des Syrtes", et le soir "La Nuit des morts vivants" ; de retrouver la quiétude d'une ville pacifiée.

Mystères

J'aime tous les lieux de la petite couronne. J'ai une passion pour les endroits "modianesques", ces urbanismes quelquefois ambitieux et souvent assez ratés, pleins d'une poésie en attente.

J'ai aussi une passion pour les fameuses "zones blanches" qui sont au-tant de mystères en devenir et de ter-ritoires pour les utopies et pour les visions des générations futures.

Emblème

La tour Eiffel?comme emblème ? Je suis toujours soupçonneux sur un emblème ancien unique et monolithique. Je préférerais un signe exprimant le futur et la multiplicité.

Une matière créée par le visage assemblé par ces millions d'habitants ou par un visage unique issu du morphing de ces mêmes millions d'habitants. Un dans tous, tous dans un.

 

Réagir

Commentaires

Shangai Kid  a écrit le 27/02/2014 à 15:31 :

Rendre la vie meilleure au plus grand nombre...!!! Sans blague , qu'il est gentil...!!!
C'est pas gentil , ça ???
Y'a pas plus hypocrite qu'un bobo.

Maxime Piolet  a écrit le 19/02/2014 à 1:44 :

Je n'ai pas souvenir que Starck ait inventé quelque chose ! De même, en tant qu'archi, je crois qu'il s'est essayé sur quelques maisons, sans plus ! Le design automobile, il y a renoncé, car trop compliqué ! Il lui restait les louches et les saladiers ! C'est à sa mesure ! Pärdon, il a "designé" aussi la FreeBox, mais sincèrement quand on la regarde, on comprend vite que si on a choisi Free, c'est pas pour le design de sa box... Et nous y voilà, l'ultime refuge de l'égo démesuré de l'archi en action : la philo ! Attention, danger...

mitch  a écrit le 18/02/2014 à 22:12 :

un amoureux de la petite couronne mais qui habite monfort l amaury!!!

mkl  a écrit le 18/02/2014 à 20:49 :

J ai quelques idées pour customiser la tour Eiffel est rendre la France bien plus 21 ème siècles aux yeux du monde .

Citoyen  a écrit le 18/02/2014 à 19:11 :

Mwai. Bin moi je préférais la ville (et la vie) libre d'avant avec plein de bagnoles, une réelle industrie et des gens heureux... Quand on voit ce que les villes sont devenues et l'irrespect entre les personnes du fait de la création a grands frais d'aménagements urbains non fonctionnels et rétrogrades, juste anti bagnoles en somme, ça me donne envie de quitter ce pays, et chaque jour un peu plus. Quant a la "pacification", ah ah ah, je me marre. J'étais au Danemark récemment, il n'y a pas de trottoir en plein milieu des rues, dsl. La guerre a la bagnole n'a lieu qu'en France. Et au Danemark, les gens sont souriants!

Patrie vélos  a répondu le 18/02/2014 à 22:19:

En effet citoyen, la guerre à la bagnole n'a lieu qu'en France parce qu'elle est déjà terminée ailleurs. Le Danemark est d'ailleurs le pays ou le vélo comme moyen de transport est le plus développé. Je suis surpris d'ailleurs que votre court séjour n'ait pu vous faire apprécier la ville quasi piétonne qu'est Copenhague. Pour le sourire des citoyen, je ne doute point que le vôtre puisse être apprécié en France. il suffit d'un si petit effort...

court termisme  a répondu le 18/02/2014 à 23:45:

Vous ne savez fonctionner qu'en opposition, en rapport de force, en ségrégation. Ce dernier mot vous offusquera sans doute, mais vous ferez partie des réactionnaires dès lors que d'autres reprenant vos arguments vous feront subir le même sort sous d'autres auspices ou simplement parce que votre situation personnelle aura évolué (l'âge, les compétences, le profil). Bref, vous croyez aujourd'hui pouvoir tenir ce discours car du "bon" côté du pouvoir, en particulier celui qui légifère à votre avantage mais en prélevant un lourd tribu sur d'autres moins chanceux. Il suffit de voir l'habillage grotesque du Grand Paris pour le comprendre. Sa seule raison d'exister est de pouvoir opérer un vaste transfert de richesses pour payer vos lubies. Et après?

Citoyen  a répondu le 19/02/2014 à 8:56:

@patrie vélos : vous ne connaissez pas le Danemark et ça se voit. Certes les gens roulent en vélos, au moins un peu, mais les aménagements urbains ne sont pas anti bagnoles. Faut dire l'agglomération de Copenhague est petite et la population est de 1,6millions d'habitants. A deux pas du port historique on se gare sans pb, et sans tourner une heure, dans les contre allées où les places de parking en épi sont légions. Il n'y a pas de sens interdit partout, pas de voie de bus avec muret béton, pas de trottoir de 50cm de haut, pas de chicane, pas de ralentisseur a tout va. Allez y au lieu de continuer a reprendre le même mensonge. Je prends l'exemple du Danemark a dessein justement pour ça car on ne cesse de nous mentir sur la réalité des pays du nord pour justifier l'injustifiable. Vous dites que la guerre est finie dans les autres pays... J'étais aussi au Portugal il y a deux ans... La encore, pas de bouchons créés de toute pièce, la mixité des modes de transport sur une même voirie est une réalité et tout se passe bien. Peut on parler des USA, du Canada, de la suisse, de l'Allemagne, de l'Asie, de l'Afrique de l'Amérique du sud. La guerre a la bagnole n'a lieu qu'en France je maintiens. Et même plus généralement c'est la guerre a nos droits fondamentaux (lire la déclaration de 1789, texte fondateur de notre république) dont celui de circuler qui est en marche ici. Réactionnaire? Ou protecteur des droits?