La Tribune

Le Top 3 des innovations du concours de start-up de LeWeb'12 et autres découvertes

Copyright Le Web
Copyright Le Web (Crédits : LeWeb)
latribune.fr  |   -  974  mots
Outre les innovations présentées précédemment lors du suivi du Web'12 sur La Tribune, la rédaction en a sélectionné 5 découvertes jeudi 6 décembre.

Au départ, ce sont près de 500 start-up qui se sont porté candidates pour cette compétition. 16 d'entre elles ont été sélectionnées pour venir défendre leur création lors de ces trois jours du Web'12, trois ont finalement accédé à la finale. Toutes sont à la recherche de fonds. Et motif de satisfaction pour la ministre Fleur Pellerin (qui a remis le prix): elles sont toutes les trois françaises!

Au terme d'une présentation succinte devant un jury composé de Marc Simoncini (Meetic), Brent Hoberman (Lastminute), Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée), Jean-David Blanc (Allociné), Pierre Kosciusko-Morizet (Priceminister), la première place du palmarès revient donc à "QunB".

? Le lauréat : QunB, rendre compréhensibles les chiffres

L'objectif de cette innovation consiste à rendre intelligible les masses de données chiffrées qui nous entourent. "Les vidéos, la musique, les images et les actualités sont si faciles à trouver sur Internet. Les données chiffres doivent l'être tout autant" considèrent les six membres de cette équipe parisienne. Il y a deux façons distinctes d'utiliser QunB: rechercher des données parmi la base de données qu'elle propose ou bien charger ses propres données afin que le logiciel propose différentes solutions de celles-ci. L'utilisateur peut alors garder ces données privées ou bien les rendre publiques. La valeur ajoutée de QunB? Elle réside en la possibilité de comparer toutes ces données entre elles.

"Donner du sens aux données en les présentant de façon intelligible c'est une façon de permettre aux gens d'avoir accès aux informations à leur source", faisait valoir Cyrille Valley sur la scène de LeWeb. Au départ, QunB s'adresse plutôt à des entreprises désireuses de s'ouvrir à l'Open Data, comme la SNCF par exemple. "Nous gagnerons de l'argent grâce à la licence de notre technologie et en commercialisant des comptes premium", argumente Cyrille Valley. Le modèle économique n'est toutefois pas apparu très clair aux yeux du jury.

Visionnez la présentation de QunB lors de leur sélection parmi les 16 finalistes :

Lors de la remise du prix à cette jeune pousse issue de l'incubateur Le Camping, Jacques-Antoine Granjon avouait : "Nous n'avons pas tout compris (...) mais nous pensons qu'il y a effectivement quelque chose à faire avec ce type de données, pour les étudiants et universités notamment".

QunB ne va pas sans rapeller d'autres start up au concept similaire comme celle fondée par la jeune Caroline Goulard, Dataveyes, spécialisée dans la visualisation interactive de données.

? 2e : Be-Bound, les mails accessibles partout

Le concept tient en une expression: "Rester connecter à Internet en tous lieux, à tout moment". Les fondateurs de cette start-up sont partis d'un constat: la 3G ne couvre pour l'instant qu'une faible partie de la surface de la Terre alors que la 2G (le réseau de téléphonie mobile classique) est accessible depuis 86% de la surface du globe. Be-Bound propose alors de permettre aux utilisateurs de smartphones de convertir les mails en sms et s'adresse aux investisseurs, entrepreneurs et tout autre personne qui voyage hors du périmètre couvert par la 3G. La technologie développée combine l'utilisation d'une plateforme dans le cloud et les sms comme véhicule de transport. Le service fonctionnerait sur la base d'un nombre d'unités pré-payées avec lesquelles les messages pourraient être téléchargés. Albert Szulman et son équipe de chez Altheia travaillent sur Be-Bound depuis deux ans et demi.

? 3e : Recomand, compiler les avis de proches

Nicolas Mediharat et son équipe considèrent que ce qui manque à Internet, ce sont des recommandations en provenance de personnes en qui le consommateur a confiance: son entourage. Recomand vise à compiler en une application les avis, sur différents thèmes, des utilisateurs sélectionnés dans le réseau. En somme, une nouvelle façon de trouver, par exemple, un restaurant où dîner ou un bar où boire un bon cocktail. Ce réseau social fait reposer son modèle économique sur une ambition: demander aux établissements "Recomand-és" de verser une commission. La mise en place d'un tel système semble tout de même difficile à imaginer, comme n'a pas manqué de le faire remarquer le jury.

Pour vous faire votre propre idée, voici la présentation de Recomand lors de la compétition :

D'autres innovations ont été présentées lors de la dernière journée de l'édition 2012 de LeWeb. Parmi lesquelles :

? Lockitron, garder l'oeil sur la porte d'entrée d'un logement

Via une application smartphone, l'utilisateur garde le contrôle à distance sur la porte d'entrée de son habitation. Les deux co-fondateurs d'Apigy Inc, la société qui développe Lockitron, ont présenté le boîtier en plastique qui s'adapte à la serrure de la porte et qui permet dès lors de contrôler le verrouillage et le déverrouillage de celle-ci. Il est possible de commander l'ouverture et la fermeture de la porte et également d'être alerté sur son smartphone lorsque quelqu'un frappe à la porte. Apigy Inc a levé de 2,2 millions de dollars grâce à une campagne via sa propre plate-forme de cround funding.

? Team BlackSheep ou la sensation de voler

Il s'agit de drones équipés de caméras, commandés à distance et reliés à des lunettes de façon à ce que la personne qui pilote le drone voit directement ce que filme la caméra (comme si elle se trouvait réellement dans les airs). Le but : simuler la sensation d'être en vol sans prendre de risque physiquement. L'écran de contrôle indique également des paramètres de vol au pilote: la vitesse du drone, l'altitude à laquelle il se trouve, la batterie encore disponible, la vitesse à laquelle il se déplace, l'énergie qu'il consomme...

Réagir

Commentaires

Personne  a écrit le 10/12/2012 à 11:03 :

Il serait bien d'apprendre a ecrire le nom du PDG de Qunb: Cyrille Vincey (comme indique dans le titre de la video) ainsi que le nom de la stratup Recommend (le nom est present sur son site Web).

Uranus  a écrit le 08/12/2012 à 18:53 :

A part le Lockitron, le reste...

Bof  a écrit le 08/12/2012 à 14:26 :

Alors le 1er "le jury n'a rien compris mais semble trouver le concept intéressant", "le business model n'est pas non plus clair".... Cherchez sur Ted il y a des videos de ce genre de logiciel. Cà existe déjà. Le 2éme repose sur l'état de déploiement d'une techno actuelle en utilisant une techno ancienne. Comme si je créais une start-up qui tranfert le contenu des blu-ray sur des cassettes. Quel avenir pour cela? Le 3éme compile les avis des consommateurs...Concept omniprésent sur la toile (Like de Facebook, tripadvisor...) et qui atteint ses limites avec des sociétés qui sont payées pour écrire des avis bidons. Par ailleurs je cite "La mise en place d'un tel système semble tout de même difficile à imaginer", on n'est pas sorti de l'auberge avec çà. Le 4éme vient de créer un petit verrou de porte commandé par un smartphone. Tout celà n'a rien de nouveau, tapez domotique sur Google et vous verrez que çà casse pas les pattes à un canard. Le dernier, intéressant et ludique. A voir le prix la sécurité au sol. Bref, rien de chez rien là-dedans... Je ne suis même pas sûr que tout cela puisse être eligible au "credit impôt recherche" ou au titre de JEI.

Voui  a écrit le 08/12/2012 à 12:16 :

Les videos de team blackSheep sur Youtube sont fantastiques.

hades  a écrit le 08/12/2012 à 12:12 :

tellements d'article sur le fameux web 12 .. mais pas un commentaire...
articles ininteressants pour nous lecteurs ? j'en ai bien l'impression !

Lol  a répondu le 08/12/2012 à 13:08:

Trop technique pour les vieux commentateurs conservateurs habituels.

Lou_Papet  a répondu le 08/12/2012 à 13:54:

Je n'y comprend rien à ce web 2.0 ! J''ai déjà assez de mal pour envoyer un sms avec mon iPhone Samsung Galaxy 3...

eureka  a répondu le 08/12/2012 à 16:05:

C'est comme celà qu'on prend un coup de jeune: réfléchissez et abordez les nouvelles rives des réalités concrètes et ouvertes sur l'avenir , espèrons et bon courage!

rourou  a répondu le 08/12/2012 à 23:40:

On a déjà donné avec les grandes kermesses technos qui accouchent au mieux d'une souris.. Ce n'est pas parce qu'ils ont décidé de faire un évènement que c'en est forcément un! J'ai le même avis que 'Bof' sur les lauréats, il n'y a pas de quoi se relever la nuit, mais bon, il fallait bien qu'ils sortent des gagnants! Même pour le dernier, si on rajoute des lunettes au drone de Parrot on devrait avoir la même chose. Le marché du drone civil me parait fumeux, ca doit être rigolo 5 mns, mais de là à claquer des centaines d'euros dans ce type de produit... Il faudrait une portée énorme pour donner l'impression de voler et alors bonjour les problèmes de protection de la vie privée et de sécurité: si ca se développe, ca va être légalement bridé très vite. Ca risque d'être à la mode quelques mois ou quelques années et puis de perdurer ensuite comme un type de radio-modélisme. Peut être pour les agriculteurs ou les gardes-chasse ?