La Tribune

La Bourse de Tokyo a progressé de 19% en 2009

latribune.fr  |   -  382  mots
Au terme d'une année 2009 marquée par une reprise des places financières mondiales, l'indice Nikkei a regagné 19,04%, soit une partie du terrain perdu après une année 2008 désastreuse. La performance du marché japonais est en ligne avec celles des places américaines et européennes. Mais la prudence reste de mise pour 2010.

C'est la première place financière à clôturer l'année 2009. La Bourse de Tokyo, qui sera fermée jeudi 31 décembre, a terminé cette année en affichant un gain de 19,04% pour son indice phare Nikkei, qui permet de tourner en partie la page d'une année 2008 désastreuse (en recul de 42%, la pire baisse de son histoire). L'indice élargi Topix a, pour sa part, cumulé en 2009 un gain de 5,63%.

Après avoir touché le 10 mars son plus bas niveau depuis 26 ans (7.021,28 points pour le Nikkei), le marché japonais est reparti de l'avant à l'instar des places financières mondiales. Le "rally" de fin d'année a même permis au Nikkei de clôturer 2009 sur des plus hauts annuels (10.707,51 point lors de la séance de ce 30 décembre).

Loin du record historique

L'indice phare du marché japonais reste toutefois bien loin du pic de 18.261,98 points qu'il avait atteint le 9 juillet 2007, juste avant la crise financière et la débandade boursière qui s'en est suivie. Son record historique atteint le 29 décembre 1989 reste à 38.915,87 points.

La performance du marché japonais est en ligne avec les progressions annuelles enregistrées sur les places américaines et européennes (sans prendre en compte la séance de ce mercredi 30 décembre et la demi-séance du jeudi 31 décembre) : en 2009, le Dow Jones a progressé de 20% et le CAC 40 de 22%.

Elle est en revanche plus limitée par rapport à celle des autres marchés asiatiques. L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong affiche ainsi un gain de 49,41% sur 2009 (sans prendre en compte la séance du 31 décembre), quand l'indice SSE composite de la Bourse de Shanghai a bondi de 75% (après une chute de 65% en 2008).

Prudence pour 2010

Côté valeurs, la plupart des grosses capitalisations du marché japonais ont fortement progressé sur l'année. Toyota a repris 33,56%, Sony 38,92%, Panasonic 19,05%, Mitsubishi Corporation 86,19%, Canon 41,16%, Honda 63,17%, Toshiba 39,62%. A l'inverse, Japan Airlines, menacée de faillite, a perdu 68,40% de sa valeur en un an. Nintendo a pour sa part chuté de 34,25%.

Si les investisseurs restent confiants sur la reprise économique, la prudence est néanmoins de mise pour 2010. Selon les analystes, la Bourse de Tokyo devra affronter plusieurs obstacles entre la déflation, la vigueur du yen et les incertitudes politiques au Japon.

Réagir