Apple devient la première capitalisation high-tech du monde

 |   |  422  mots
Alors qu'Apple doit lancer vendredi en France notamment sa nouvelle tablette informatique tactile, l'iPad, le titre flambe à Wall Street. Depuis le retour de Steve Jobs à la tête du groupe à la pomme en 1997, son cours de Bourse s'est envolé de près de 7.500%. Sa capitalisation est désormais plus importante que celle de Microsoft.

Apple supplante Microsoft en Bourse. Le groupe à la pomme est devenu ce mercredi la première capitalisation technologique du monde, devançant de peu le premier éditeur mondial de logiciels. Sa capitalisation s'élève à plus de 225 milliards de dollars ce mercredi (pour un record de 246 milliards) contre moins de 223 milliards pour Microsoft. Seul Exxon Mobil fait mieux à la Bourse de New York (280 milliards).

Le 23 avril, le titre d'Apple avait pulvérisé son plus haut niveau historique, à plus de 270 dollars. Deux jours plus tôt, le groupe avait livré d'excellents résultats trimestriels, assortis de prévisions très solides. Depuis le retour de Steve Jobs à la tête du groupe en 1997, son cours de Bourse s'est envolé de près de 7.500% ! L'action ne valait que 4 dollars il y 13 ans.

Trimestre après trimestre, les performances d'Apple ne cessent d'impressionner. Le groupe à la pomme a une nouvelle fois nettement battu les attentes des marchés au titre de son deuxième trimestre, voyant notamment son bénéfice net presque doubler. Ses profits ressortent ainsi à 3,07 milliards de dollars, contre 1,62 milliard un an plus tôt. Par action, cela représente 3,33 dollars, très loin des 2,45 dollars anticipés par les analystes. La marge brute est ressortie à 41,7%, en hausse de 0,8 point par rapport au premier trimestre et 1,7 point au-delà aux prévisions.

Le groupe de Cupertino a encore enregistré un bond de ses ventes. Son chiffre d'affaires a grimpé de 49% sur la période, pour toucher 13,5 milliards de dollars. C'est également bien supérieur au consensus de 12,04 milliards. Apple a écoulé sur le trimestre 10,9 millions de baladeur numérique iPod (10 millions attendus) et 2,9 millions d'ordinateurs Mac (3 millions attendus). Particulièrement attendues par les opérateurs, les ventes d'iPhone se sont élevées à 8,75 millions, là où seulement 7,5 millions d'exemplaires écoulés étaient escomptés.

Pour compléter le tableau, Apple, réputé pour la prudence de ses prévisions, a fourni des objectifs solides pour le troisième trimestre de son exercice décalé 2009-10. Le groupe mise sur un chiffre d'affaires allant de 13 à 13,4 milliards de dollars, alors que vient de débuter la commercialisation de son dernier produit phare, sa tablette numérique iPad. Le consensus était jusqu'à présent fixé à 13 milliards. Le bénéfice par action est attendu entre 2,28 et 2,33 dollars, inférieur aux attentes (2,70 dollars).

Le secteur de la high-tech est décidément en plein bouleversement. En témoigne aussi le fait que HP est passé devant IBM sur le marché des serveurs comme La Tribune l'explique ce jeudi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2010 à 8:02 :
merci
a écrit le 27/05/2010 à 6:32 :
Apple dispose d'une forte trésorie et parallélement d'aucune dette,c'est ce qui lui a permis de devancé,par capitalisation Microsoft mais en terme de profit Apple est encore loin dérriére Microsoft

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :