La Tribune

La Bourse de Paris à nouveau saisie par le doute

Blandine Hénault  |   -  724  mots
A la clôture, le CAC 40 recule de 0,38% à 3.722,02 points. Alors qu'elle affichait encore un net rebond à mi-séance, la Bourse de Paris est repassée dans le rouge, victime de la volatilité liée à des échéances de contrats et l'annonce d'un indicateur américain décevant.

La Bourse de Paris signe ce vendredi une troisième séance de baisse qui traduit les fortes incertitudes du marché sur la conjoncture. A la clôture, le CAC 40 affiche un repli de 0,38% à 3.722,02 points. Les bons résultats publiés la veille au soir à Wall Street par Oracle et RIM avaient pourtant permis au marché de rebondir dès l'ouverture.

Mais ce rebond a été rattrapé par la forte volatilité liée à l'arrivée à échéance de plusieurs contrats à terme et d'options. Les pertes du marché ont ensuite été confortées par la déception venue de l'indice de l'Université du Michigan sur la confiance des consommateurs. Ce dernier a reculé de façon inattendue à 66,6 points en septembre, alors que le marché l'attendait à 70 points. Il retombe à son plus bas niveau depuis août 2009.

VALEURS EN HAUSSE

Sur la cote parisienne, c'est Carrefour qui a tenu le rôle vedette. Le distributeur a dévoilé jeudi soir après la clôture du marché un plan de relance de ses hypermarchés qui devrait lui coûter près de 1,5 milliard d'euros. D'ici au début 2012, le numéro deux mondial de la distribution prévoit de convertir ou de rénover 500 hypermarchés dans ses cinq principaux pays que sont la France, l'Italie, l'Espagne, la Belgique et la Grèce. Le titre Carrefour avait déjà bien réagi la veille, il a caracolé ce vendredi en tête du CAC 40 pour clôturer sur un bond de 4,8% à 40,08 euros. A noter qu'Exane a relevé son conseil sur la valeur à "surperformance" et Natixis son objectif de cours.

Après avoir tenu une journée investisseurs la veille, ArcelorMittal a confirmé ce vendredi sa prévision de résultat brut d'exploitation (Ebitda) pour le troisième trimestre 2010. L'action du sidérurgiste grimpe en conséquence de 2,32% à 25,31 euros.

De son côté, STMicroelectronics (+2,32% à 5,62 euros) a profité des annonces de Texas Instruments sur son programme de rachats d'actions et le relèvement de son dividende.

Alcatel-Lucent avance de 1,19% à 2,21 euros. Dans un entretien au Figaro, le directeur général de l'équipementier télécoms Ben Verwaayen, a confirmé les prévisions du groupe pour 2010.

VALEURS EN BAISSE

Les dégagements sur le secteur financier ont contribué au retournement à la baisse du marché. Lanterne rouge de l'indice, Dexia recule de 3,06% à 3,22 euros. Société Générale perd 2,93% à 44 euros, Axa 2,26% à 12,78 euros et BNP Paribas 1,96% à 53,92 euros. Seul Crédit Agricole, en nette baisse lors des dernières séances, a résisté (+0,49% à 11,25 euros).

GDF Suez continue de sous-performer le marché et laisse 2,18% à 25,55 euros. Le groupe d'énergie a conclu un accord préliminaire pour régler son différend avec l'italien ACEA au sujet de leur association en Italie.

Autre poids lourds du CAC 40, Total a pesé sur la tendance avec un net repli de 2,03% à 37,85 euros. EDF recule de 0,97% à 31,64 euros alors que HSBC a abaissé son objectif de cours de 39 à 30 euros sur le titre.

HORS CAC 40

ADP s'octroie 1,4% à 59,96 euros. Le gestionnaire des aéroports parisiens a annoncé une augmentation de 1,4% de son trafic en août par rapport à la même période en 2009. Sur les huit premiers mois de l'année, le trafic de passagers a baissé de 0,8% comparé à la même période l'année précédente.

Icade avance de 0,5% à 79,80 euros. La société immobilière a annoncé la distribution d'un acompte sur dividende de 4 euros par action à valoir sur le dividende 2010. Le détachement de l'acompte sur dividende interviendra le 23 septembre 2010. Par ailleurs, les conseils d'administration d'Icade et de Compagnie la Lucette, sa filiale à 99,78 %, ont approuvé le principe de la fusion absorption des deux entités. La parité de fusion serait de 5 actions Icade pour 39 actions Compagnie la Lucette, via des actions nouvelles à émettre.

TF1 chute de 2,82% à 12,04 euros tandis que M6 recule de 0,28% à 17,56 euros. Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a confirmé vendredi l'instauration d'un moratoire de deux ans, jusqu'en janvier 2014, concernant la suppression de la publicité dans la journée sur les chaînes de télévision du service public.

DEVISES ET PETROLE

La monnaie européenne s?échange toujours à plus de 1,30 dollar. 1 euro vaut 1,3047 dollar.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut sont repartis à la baisse. Le baril de WTi s'échange contre 73,39 dollars et le baril de Brent de la Mer du Nord contre 77,46 dollars.

 

Réagir