La Tribune

Nouvelle hausse à Wall Street

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
latribune.fr  |   -  737  mots
Les places américaines ont légèrement progressé ce vendredi après des statistiques et des résultats mitigés.

Wall Street a terminé le mois d'avril sur une légère hausse alors que les résultats et les statistiques macro-économiques du jour ont été mitigés. Les marchés américains évoulent toujours au plus haut depuis près de trois ans, le Nasdaq étant même à un niveau jamais touché ces dix dernières années. A la clôture, le Dow Jones progresse de 0,37% à 12.811 points, le S&P 500 prend 0,23% à 1.363 points et le Nasdaq  gagne 0,04% à 2.874 points.

Sur le front des statistiques, la confiance des consommateurs s'est bien amélioriée en avril. L'indice du Michigan a touché 69,8 ce mois-ci, un chiffre légèrement supérieur à la première estimation (69,6). En mars, cet indice ne s'était élevé qu'à 67,5. Les économistes attendait une révision à la hausse, à 69,9. Le moral des ménages est particulièrement surveillé aux Etats-Unis, leur consommation représentant le principal moteur de la croissance outre-Altantique.

D'ailleurs, la consommation des ménages a progressé plus fortement qu'attendu en mars, augmentant de 0,6%, soit le neuvième mois consécutif de hausse. Les économistes s'attendaient à un gain de 0,5%. Ajustées de l'inflation, leurs dépenses ont progressé de 0,2% le mois dernier. L'indice des prix associés à ces dépenses a en effet progressé de 0,4%. Sur un an, il affiche une hausse de 1,8%, son plus niveau depuis mai 2010. L'inflation de base est ressortie à 0,1% en rythme séquentiel et à 0,9% en rythme annuel.

Enfin, la croissance de l'activité manufacturière a ralenti dans la région de Chicago. L'indice PMI des directeurs d'achats a en effet reculé à 67,6 en avril contre 70,6 en mars. Les analystes anticipaient en moyenne un ralentissement de la croissance à 68,5. Un chiffre supérieur à 50 traduit une expansion de l'activité.

Du côté des valeurs, Microsoft recule de 2,96% à 25,92 dollars. Le premier éditeur mondial de logiciels a pourtant dégagé un bénéfice net de 5,2 milliards de dollars sur la période, soit 31% de plus que l'an passé. Par action et en excluant 5 cents de gains fiscaux, cela représente 56 cents. Une performance en ligne en les attentes. Son chiffre d'affaires a progressé de 13% sur la période, à 16,4 milliards de dollars. Le consensus des marchés s'élevait à 16,2 milliards. Mais les revenues de l'unité incluant le système Windows ont reculé de 4,4%, à 4,45 milliards de dollars. C'est inférieur aux prévisions (4,6 milliards).

Research in Motion (RIM) plonge de 14,03% à 48,65 dollars. Le fabricant canadien du Blackberry, également coté à New York, et victime de nombreuses dégradations de recommandations et d'objectifs de cours après avoir lancé jeudi soir un avertissement sur résultats, un mois seulement après avoir déjà publié des performances trimestrielles décevantes. Le groupe n'attend plus qu'un bénéfice par action (BPA) compris entre 1,30 et 1,37 dollar sur la période, contre une précédente fourchette allant de 1,47 à 1,55 dollar. Il met en avant une baisse des ventes de son smartphone vedette.

A l'opposé, Motorola Mobility grimpe de 8,63% à 26,06 dollars. Le fabricant de téléphones et de tablettes a réduit ses pertes au premier trimestre, affichant un déficit de 81 millions de dollars. Par action et hors exceptionnels, cela représente 8 cents, là où les analystes misaient sur un déficit de 12 cents. Le groupe a profité d'une nette progression de ses ventes: elles ont touché 3 milliards de dollars, soit un bond de 22%, dépassant les prévisions (2,8 milliards). Motorola s'attend en outre a dégagé un profit opérationnel au deuxième trimestre.

Caterpillar s'adjuge 2,46% à 115,41 dollars. Le numéro un mondial des engins de chantier a fait nettement mieux que prévu, enregistré une multiplication par cinq de ses profits. Ils ont atteint 1,2 milliard de dollars, soit 1,84 dollar par titre. Le consensus ne s'élevait qu'à 1,31 dollar. Sur le trimestre, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 57%, à 12,9 milliards de dollars, contre 11,4 milliards anticipés par les opérateurs. En outre, Caterpillar a relevé sa prévision de profits annuels, entre 6,25 et 6,75 dollars contre 6 dollars précédemment.

Enfin, Merck gagne 0,50% à 35,95 dollars. Le groupe pharmaceutique a lui aussi dépassé les attentes des marchés au premier trimestre, avec un bénéfice net de 1 milliard de dollars. Par action et hors exceptionnels, il ressort à 92 cents, 8 cents de mieux que le consensus. Ses ventes sont supérieures aux prévisions, à 11,6 milliards de dollars (11,4 milliards attendus). Merck a également revu à la hausse ses objectifs annuels, misant sur un BPA compris entre 3,66 et 3,76 dollars cette année.

Réagir