La Tribune

L'optimisme de Plastic Omnium pour 2011séduit le marché

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
latribune.fr  |   -  265  mots
Le marché applaudi la publication des résultats semestriels de Plastic Omnium. Le titre de l'équipementier automobile s'inscrit en forte hausse, s'adjugeant au passage la plus forte progression du SBF 120.

Plastic Omnium se porte bien. L'équipementier automobile, spécialiste des composants en plastique comme les blocs avant et arrière de voiture et les réservoirs, a publié un résultat net semestriel de 91,4 millions d'euros, en progression de 26,4%, pour un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros (+33%). La marge opérationnelle s'est améliorée de 0,1 point à 7,4%, au premier semestre. Fort de cette publication, le groupe a indiquer s'attendre à des résultats annuels 2011 "en forte progression".

Les investisseurs ont applaudi cette publication. L'action qui se négocie 7 fois les bénéfices estimés pour 2011 par le consensus Factset a grimpé de 11,90 %, portant sa hausse annuelle à 49,26 % après une envolée de 177,52 % en 2010. Depuis le plus bas historique touché le 11 mars 2009 à 1,53 euros, le bond est de ... 1500 % !

Selon le groupe ces résultats semestrielles, et notamment la hausse de 37,6 % du chiffre d'affaires des activités automobiles, traduisent "le renforcement de la présence industrielle dans des zones à forte croissance, la diversification du portefeuille clients et le succès des offres innovantes en matière de réduction des émissions et d'allègement du véhicule". Compte tenu de ces chiffres semestriels, les résultats 2011 sont prévus en forte progression par rapport à 2010. "Dans l'environnement actuel des affaires, le Groupe Plastic Omnium a la capacité de continuer à croître fortement dans le cadre d'un endettement maîtrisé" indique le communiqué.

Dans le sillage de cette publication, le CM-CIC Securities a indiqué envisager un relèvement d'estimations et d'objectif de cours sur le titre, qu'il estime néanmoins comme étant aujourd'hui bien valorisé, justifiant sa recommandation de "conserver".

Réagir