Les marchés saluent le retour de la croissance américaine

 |   |  253  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'optimisme est de retour sur les marchés après les bons chiffres du PIB américain publiés jeudi. Dans le sillage d'une forte hausse à Wall Street, la Bourse de Tokyo clôture en hausse de 1,45%.

Après plusieurs semaines de morosité sur les marchés, les bons chiffres du PIB américain pour le troisième trimestre ont permis de redonner de l'allant aux investisseurs. Dans le sillage de la forte hausse enregistrée jeud soir à Wall Street (+2% pour le Dow Jones), les marchés en Asie s'affichent tous en nette hausse ce vendredi matin.

A la clôture, la Bourse de Tokyo gagne 1,45% et retrouve le seuil des 10.000 points (10.034,74 points). L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong bondit, lui, de 3%. De bonne augure pour l'ouverture des places en Europe, qui ont déjà fini dans le vert jeudi.

Le PIB américain est en effet ressorti meilleur que prévu, en hausse de 3,5%, contre une prévision de 3,3%. Cette hausse marque le retour à la croissance de la première économie mondiale après sa pire récession en 70 ans. Le PIB américain s'était contracté de 0,7% entre avril et juin et n'avait plus progressé depuis le deuxième trimestre 2008.

Dans le même temps, le retour confirmé de la croissance américaine a redonné qualques couleurs au billet vert, très affaibli ces derniers temps. Ce vendredi, 1 euro s'échangeait contre 1,4847 dollar.

Malgré le regain de la devise américaine, l'optimisme des investisseurs permet aussi au cours du pétrole de repasser la barre de 80 dollars pour le baril de WTI (80,08 dollars dans les échanges en Asie) alors que le marché se veut plus confiant sur l'évolution de la demande de pétrole.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/10/2009 à 6:15 :
Sacrés marchés : quand on ne veut pas voir la réalité en face, on se comporte pire que des aveugles qui eux ,au moins, ont conscience de l'être...
Ainsi les opinions publiques sentent bien confusément que quelque chose ne tourne pas rond et que les dirigeants politiques leur mentent, sans même parler des banque et des financiers, complètement focalisés sur la "reprise" et un retour au fonctionnement "comme avant".
Les Etats-Unis sont emportés dans une spirale incontrôlable associant insolvabilité généralisée du pays et incompétence flagrante des élites US à mettre en oeuvre les solutions adéquates et 2010 risque d'être une année cruciale, étant donné l'accélération de la crise dans un contexte de dislocation géopolitique mondiale, tel que le relève le communiqué no 38 du GEAB -LEAP2020. Et de résumer l'alternative laissée aux Européens : sombrer maintenant avec Washington ou s'en sortir sans Washington.
De cruelles désillusions en perspective donc pour certains...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :