Legrand revient dans le CAC 40, Suez Environnement en sort

 |   |  287  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe français de matériel électrique va faire son entrée dans le CAC 40, à la place du groupe de gestion d'eau et déchets Suez Environnement a annoncé NYSE Euronext.

Changement pour le moins symptomatique au sein de l'indice phare parisien : après délibération, le conseil scientifique des indices de Nyse Euronext réuni jeudi soir a décidé de sortir Suez Environnement du CAC 40 et de le remplacer par Legrand. Cette décision prendra effet à compter du 19 décembre. Entré à l'automne 2008, au moment de la fusion de GDF avec Suez, Suez Environnement a, depuis connu un parcours boursier plutôt chaotique. Depuis le début de la crise des subprimes, les " utilities " subissent en effet les foudres des investisseurs, en raison, notamment de leur niveau d'endettement. Au regard de 2008, la valeur cède 54%. Par rapport au début de l'année elle en lâche 39,3%. A ce jour, la capitalisation boursière de cette société n'est plus que de 4,7 milliards d'euros.

Legrand, de son côté, est aujourd'hui valorisé 6,3 milliards d'euros en Bourse. Le groupe spécialisé dans la fabrication d'équipements électriques profite, au contraire, de son encrage dans l'économie réelle. Il ne perd " que " 20 % depuis le début de l'année. Début novembre, Wendel et le fonds d'investissement KKR ont cédé un bloc de 9,2 % du capital du groupe, réduisant leur participation. Wendel n'en conserve plus que 11 % tandis que KKR en détient 10,1 %, ces deux protagonistes étant les premiers actionnaires du groupe. Cette entrée au CAC 40 n'est d'ailleurs qu'un retour puisque Legrand a longtemps figuré en son sein avant d'en être exclu en mai 2000.

Le dernier changement intervenu au sein du CAC 40 remonte à septembre dernier. C'est la banque Natixis qui avait, alors, fait les frais d'une rentrée exécrable pour les banques après un été non moins meurtrier. Et ce, au profit de Safran.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :