La Tribune

Wall Street poursuit son rebond

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr avec Reuters  |   -  272  mots
Les marchés d'actions américaines ont ouvert en forte hausse ce lundi, toujours portées par les espoirs de résolution de la crise de la dette en Europe.

Après une semaine faste, Wall Street poursuit sa tendance haussière ce lundi. Les marchés américains profitent toujours des espoirs de résolution de la crise de la dette en Europe. Ces espoirs se traduisent notamment par une forte hausse des valeurs bancaires, qui gagnent jusqu'à 5%.

Peu après l'ouverture, le Dow Jones progressait de 1,34% à 12.181 points, le S&P 500 s'adjugeait 1,47% à 1.263 points et le Nasdaq gagnait 1,24%  2.660 points.

Du côté des veleurs, Metlife grimpe de 3,94% à 33,01 dollars. Le premier assureur-vie américain a indiqué ce lundi qu'il prévoyait un bénéfice d'exploitation en hausse de 7% en 2012. Cependant, ces prévisions pour l'exercice 2011 inférieures aux attentes. Il table sur un bénéfice d'exploitation compris entre 5,2 et 5,3 milliards de dollars pour l'exercice 201 et entre 5,1 et 5,6 milliards de dollars pour 2012.

Equity Residential s'adjuge 0,98% à 54,78 dollars. Le premier groupe américain coté dans l'immobilier résidentiel, a expliqué ce lundi avoir convenu de racheter à Bank of America (% à dollars) et Barclays une participation de 26,5% dans Archstone pour 1,325 milliard de dollars.

Staples bondit de 2,51% à 14,69 dollars. L'action du premier groupe américain de bureautique pourrait croître d'au moins un tiers l'année prochaine si la conjoncture économique s'améliore un peu, estime l'hebdomadaire financier Barron's dans son édition de lundi.

Enfin, Research in Motion perd à nouveau 3,04% à 16,25 dollars. CIBC a abaissé lundi son objectif de cours de 55 dollars à 25 dollars. Wunderlich Securities l'a abaissé de 24 à 16 dollars. Nomura l'a abaissé de 26 à 18,90 dollars. Le fabricant du Blackberry a déjà perdu 9,74% vendredi après avoir prévenu qu'il n'atteindrait pas ses objectifs de bénéfices annuels en raison d'une lourde charge liée à sa tablette PlayBook.
 

Réagir