La Tribune

L'Inde ouvre son marché financier aux investisseurs étrangers

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Blandine Hénault  |   -  298  mots
L'Inde a annoncé dimanche que les particuliers étrangers pourraient investir directement sur son marché boursier à partir du 15 janvier, une nouvelle mesure de libéralisation de la troisième économie d'Asie

Avis aux boursicoteurs : ils vont bientôt pouvoir investir directement sur la Bourse indienne. Dimanche, l'Inde a fait savoir qu'elle allait ouvrir son marché financier aux investisseurs particuliers étrangers. Une première, puisque jusqu'alors ces derniers étaient obligés de passer par des sociétés d'investissement ou des programmes institutionnels pour se positionner sur le marché d'actions indien.

Désormais, un investisseur particulier pourra acheter directement jusqu'à 5% du capital d'une société indienne à titre individuel. Cette mesure, attendue depuis plusieurs mois, doit entrer en vigueur le 15 janvier prochain. Elle intervient dans le cadre d'une grande réforme économique en Inde visant à encourager les investissements étrangers. Dans un communiqué, le gouvernement a ainsi expliqué vouloir "élargir la palette des investisseurs, attirer les fonds étrangers, réduire la volatilité et approfondir le marché indien des capitaux".

Il faut dire que l'année 2011 n'a pas été un bon millésime pour les investissements en Inde, les fonds étrangers s'étant désengagés massivement de la Bourse indienne l'année dernière. Selon les données du régulateur boursier local, le NSE Limited, ceux-ci ont retiré 495,5 millions de dollars du marché sur cette période, après avoir acheté pour 29,4 millions de dollars de valeurs indiennes en 2010. L'indice principal de la Bourse de Bombay, le Sensex, affiche également un plongeon annuel de 25%.

Le ralentissement de la troisième économie asiatique a été plus prononcé que prévu en 2011 - avec une croissance tombée à 6,9% au quatrième trimestre - en raison du durcissement monétaire et de la faiblesse de la conjoncture mondiale. La place boursière indienne n'en reste pas moins une des plus actives dans le monde en termes de transactions et une des plus importantes de par sa capitalisation boursière (1.280 milliards de dollars à février 2010).

Réagir