La Tribune

Wall Street prudente pour démarrer une semaine chargée

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  283  mots
Les places américaines ont terminé sans direction ce lundi, en attendant de nombreuses statistiques macro-économiques et résultats d'entreprise.

Wall Street ont débuté sans tendance une semaine particulièrement chargée, qui se conclura vendredi par la première estimation du PIB américain du quatrième trimestre. Entre-temps, plusieurs statistiques macro-économiques importantes, concernant notamment le marché immobilier, seront publiées. La Réserve fédérale fera connaître sa décision de politique monétaire mercredi. Et les résultats d'entreprises vont se multiplier. Apple, McDonald's, Boeing, Verizon ou encore AT&T se livreront à l'exercice.

A la clôture des marchés, le Dow Jones recule de 0,09% à 12.709 points, le S&P 500 prend 0,05% à 1.316 points et le Nasdaq perd 0,09% à 2.784 points.

Du côté des valeurs, Research in Motion chute de 8,53% à 15,55 dollars. Les deux co-directeurs généraux du fabricant canadien du BlackBerry, Mike Lazaridis et Jim Balsillie, ont démissionné de leurs fonctions. Ils ont été remplacés par Thorsten Heins, qui a gravi tous les échelons en l'espace de quatre ans seulement. RIM a vu cette année ses parts de marché reculer face à la concurrence d'Apple et de Google, qui équipe de nombreux smartphones avec son système d'exploitation Android.

Halliburton recule de 2,24% à 35,39 dollars. Le spécialiste des services parapétroliers, a pourtant fait état lundi d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes au quatrième trimestre, à 907 millions de dollars. Son chiffre d'affaires est quant à lui ressorti en hausse de 38%, à 7,1 milliards de dollars contre 6,83 milliards de dollars escomptés par les marchés.

Enfin, Apache gagne 1,70% à 98,45 dollars. Le groupe gazier  a annoncé lundi le rachat de Cordillera Energy Partners, spécialiste du gaz et du pétrole, pour 2,85 milliards de dollars. Cordillera, non coté, est détenu par le groupe de capital-investissement EnCap Investments.

Réagir

Commentaires

Michu  a écrit le 24/01/2012 à 7:10 :

0000