Panique en Grèce et en Espagne avant le G8

 |   |  351  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)
Les banques grecques et espagnoles sont des plus en plus sont pression avec les retraits en masse des épargnants et les attaques des agences de notations. Et l'Espagne a toutes les peines du monde à emprunter sur les marchés tandis que la BCE et le FMI bloquent leurs aides à la Grèce

VENT DE PANIQUE EN GRECE
Alors que les deux grands partis en faveur du plan européen perdent du terrain d'après les sondages, la BCE et le FMI ont bloqué les plans d'aide à la Grèce en attendant d'y voir plus clair. Du coup les épargnants paniqués retirent leurs fonds des banques grecques qui se retrouvent à cour de liquidité

PANIQUE QUI SE PROPAGE A L'ESPAGNE
D'après le quotidien El Mundo, les clients de la banque Bankia ont retiré ces derniers jours plus de 1 milliards d'euros. Le cours de Bankia a chuté de 30% hier ce qui porte à 70% la baisse depuis 2 semaines, malgré la nationalisation de la maison mère de bankia BFA le 9 mai. Mais l'Espagne est de plus en plus sous pression avec hier une nouvelle adjudication payée au prix fort par le gouvernement espagnole.

L'EURO ET LES BOURSES EUROPEENNES TRES AFFAIBLIS
Avec toutes ces mauvaises nouvelles, l'euro continue sa chute avec 13 journées de baisse sur 14 depuis le début de mois, soit une baisse de près de 4%, du jamais vu en 3 semaines. De son côté le CAC est au plus bas de l'année et devrait encore ouvrir en baisse ce matin

G8 : HOLLANDE DANS LE GRAND BAIN
Ce week-end aura lieu le G8, premier test diplomatique internationale pour François Hollande qui va chercher à rallier les principaux pays développés à sa cause de relance en Europe. Il devrait aisément obtenir le soutien de Barack Obama et David Cameron qui ont eux même fait le choix de la planche à billet plutôt que l'austérité

G8 : MERKEL ISOLEE
La chancelière allemande va donc devoir faire face aux pressions des pays du G8 pour financer la croissance avec certainement un plan de relance de la BCE . Elle n'a sans doute jamais parue si isolée mais ne devrait pas céder facilement d'autant que c'est bien sûr l'Allemagne qui a les clés du coffre de la BCE

NOUVEAU DEPART POUR LE MINSITERE DE L ECONOMIE
Pendant ce temps, en France,...

Lire la suite de cet article sur Monfinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2012 à 13:28 :
Encore hélas : en plus de la forme, il y a le fond !
a écrit le 18/05/2012 à 11:57 :
Hélas grecques n'est pas la seule erreur orthographique. Les verbes sont accordés à la hâche (participes passés)
Mieux vaut suivre Marc Fiorantino sur BFM , là il ne fait que parler.
a écrit le 18/05/2012 à 11:53 :
Les banques "grecques" n"aurait pas affaibli l'article!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :