L'erreur de timing de Macron

 |   |  342  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Emmanuel Macron veut plus d'Europe, plus rapidement. Et les idées sont bonnes bien sûr. Mais Macron fait une erreur de timing. En intervenant maintenant il veut peser dans les négociations pour la future coalition allemande. Le résultat c'est qu'il embarrasse Merkel.

DE BONNES IDÉES...

Pas de vraie zone euro sans convergence fiscale. On ne pourra pas continuer à avoir au sein de l'Europe des pays comme le Luxembourg ou l'Irlande qui font du dumping fiscal. C'est une nécessité absolue. De même que l'idée d'avoir un vrai budget européen qui permettra de faire des investissements ciblés ou encore d'avoir enfin un vrai ministre de l'économie et des finances. Toutes ces idées sont bonnes et toutes ces idées sont des idées que défend aussi Angela Merkel

...MAIS UN MAUVAIS TIMING

Et pourtant Angela Merkel a réagi très froidement à ces propositions. Je ne suis pas stratège politique mais il me semble que Macron fait une erreur de timing. En intervenant maintenant il veut peser dans les négociations pour la future coalition allemande. Le résultat c'est qu' il embarrasse Merkel.

Merkel n'agit jamais dans la précipitation. On lui a même souvent reproché d'être trop lente. En fait elle prend son temps. Elle a toujours agi ainsi et toujours, en 12 ans, obtenu ce qu'elle voulait. Elle veut d'abord organiser sa coalition, puis la conforter et la consolider et ensuite elle fera passer auprès de ses alliés, et même auprès des libéraux, un projet d'Europe plus resserrée en faisant des concessions sur d'autres sujets sensibles pour ses alliés dans la coalition. C'est la méthode Allemande. Lente mais efficace. L'Europe sortira gagnante de ces élections Allemandes. Mais au rythme allemand.

L'EURO SOUS PRESSION À CAUSE DE L'ALLEMAGNE ?

L'euro lui glisse. Et on dit que c'est à cause de la situation en Allemagne.

Rappelons d'abord...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/09/2017 à 10:36 :
"Les adhérents LR ne veulent plus de primaires, on les comprend..."

En effet on les comprend, plus ça allait et plus des personnages approximatifs en ressortaient.

On ne peut pas faire confiance aux militants LR qui choisissent systématiquement les candidats les plus radicaux qui sont inaudibles sur le plan national du coup, c'est une première étape importante, la seconde maintenant seraient de virer tous les comptables ceux qui ne sont là que pour servir la rente au détriment du travail.

Bref encore 20 ans à attendre pour avoir le bon candidat quoi...
Réponse de le 28/09/2017 à 9:31 :
P.S.: D'ailleurs le nombre de militants LR qui ont voté machinalement Fillon alors qu'ils trouvent Macron très bien en est une preuve supplémentaire. Les militants ne savent pas ce qu'ils veulent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :