La manipulation des cours du pétrole

 |   |  331  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Depuis le début de l'année le pétrole est extrêmement stable malgré des stocks en hausse aux États-Unis, une reprise de la production américaine et le début du dérapage de certains pays de l'OPEP tentés de ne plus respecter l'accord pour augmenter leurs revenus. Alors ? Qui soutient artificiellement le cours du pétrole ?

DOUBLEMENT DES COURS DU PÉTROLE
Rappelons le contexte général. Le pétrole s'était effondré il y a un an en dessous de 30 dollars le baril sous la pression d'une Arabie Saoudite qui voulait saper le retour de l'Iran sur le marché et briser l'élan du pétrole de schiste aux États-Unis. Puis l'Arabie Saoudite a commencé elle-même à trop souffrir de cette chute et a sifflé la fin de partie. Depuis, le pétrole a rebondi. Son cours a presque doublé et il évolue dans une fourchette de 50 à 55 dollars environ depuis des semaines, depuis que l'OPEP a pris la décision de réduire sa production lors de sa réunion du 30 novembre.

LE MIRACLE DE L'ACCORD DE L'OPEP
Et pour une fois, les pays de l'OPEP respectent un accord. C'est le premier mystère et la première surprise de taille. Les accords de réduction de production n'ont jamais été respectés. Cette semaine, les données publiées par l'OPEP montrent que les 13 pays du cartel ont respecté leurs quotas. À 90 %. Du jamais vu. C'est l'Arabie Saoudite qui a évidemment fait le plus gros effort. Mais tout le monde a suivi, même la Russie qui ne fait pourtant pas partie de l'OPEP. L'idée de l'OPEP est de maintenir la production sous contrôle le temps que les stocks gigantesques accumulés s'écoulent et que la demande liée à la reprise de l'économie mondiale permette une hausse de l'offre, donc de la production.

LA...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :