La ruée vers les pays émergents

 |   |  338  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

Pestiférés il y a un an à peine, les marchés émergents attirent de plus en plus les investisseurs. Ce n'est plus un come-back, c'est l'hystérie collective. L'indice des bourses des pays émergents est au plus haut depuis le début de l'année. Du fait des vaches maigres des taux bas, les investisseurs se ruent depuis des mois sur tout ce qui est émergent : actions, emprunts d'État, emprunts d'entreprises.

RETOURNEMENT DE TENDANCE

C'est un retournement total de tendance. Les flux entrants sur les fonds émergents atteignent des records et les taux d'emprunt d'État sont à peine au-dessus de 4% maintenant. Il y a encore un an plus personne ne voulait entendre parler des pays émergents. La Chine avait gâché notre été, entraînant dans son sillage tous ses pays fournisseurs, les pays producteurs de matières premières sombraient avec les cours des commodities, la Russie, elle, sombrait avec le pétrole et le Brésil était dans un chaos politique total. Il ne fallait plus avoir un seul actif émergent dans son portefeuille

IT'S THE LIQUIDITY, STUPID !

Est-ce que la situation économique s'est tout de même améliorée dans les pays émergents ? À peine. La Chine semble, je dis bien semble, s'être stabilisée, le pétrole est un peu remonté, les matières premières ont rebondi mais l'inflation mine certains pays comme le Brésil et les taux de croissance économiques restent très faiblards. Non. Une fois de plus c'est uniquement la propagation de la vague de baisse des taux qui alimentent cette hystérie de recherche de rendements et fait flamber, les uns après les autres, tous les marchés sans exception.

L'ÉVÉNEMENT LE PLUS IMPORTANT DU MONDE

L'iPhone 7 est sorti. On va enfin pouvoir changer de vie avec un iPhone waterproof, un appareil photo plus puissant, une batterie plus puissante et surtout Super Mario disponible. Et...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :