La victoire d'Angela Merkel

 |   |  340  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Angela Merkel va donc effectuer un 4ème mandat. Comme on s'y attendait. Elle a certes obtenu un score légèrement moins bon qu'anticipé. Et cette élection est marquée par l'entrée de l'extrême droite au Parlement, une entrée qui est la conséquence directe de la décision courageuse d'ouvrir les portes de l'Allemagne à plus d'un million d'immigrés. Mais cette victoire reste spectaculaire.

UNE NOUVELLE ÉTAPE
La voilà réélue. Pour la 4ème fois. Avec une avance écrasante sur Martin Schulz dont on croyait, surtout en France, qu'il pourrait l'inquiéter. Elle devra gouverner avec une coalition dont on ne connaît pas encore les contours. Mais gouverner avec une coalition c'est classique en Allemagne et Angela Merkel en a l'habitude. L'Allemagne est le pays du consensus, politique et social, et ce ne sera pas un problème.
Cette victoire, même si elle n'est pas éclatante, va marquer une nouvelle étape pour l'Europe. Rappelons qu'au cours des deux premiers mandats, Angela Merkel s'était concentrée sur la politique intérieure allemande, et on lui avait reproché de ne pas assumer ses responsabilités européennes. Lors du dernier mandat, elle est montée en puissance en Europe. Nul doute que son prochain mandat sera centré sur l'Europe. En Allemagne, elle n'a pas grand-chose à faire d'un point de vue économique. Tous les indicateurs sont au vert vif et les perspectives sont toujours favorables.

UN MANDAT EUROPÉEN
D'un point de vue politique, avec la percée de l'extrême droite, ce sera plus compliqué, c'est certain. Elle va devoir prouver qu'on peut intégrer plus d'un million d'immigrés sans créer de déséquilibre majeur. Mais elle aura du temps libre. Du temps qu'elle va assurément consacrer à l'Europe. Avec cette élection, elle reste chancelière mais elle devient aussi, de fait, présidente de l'Europe. Attendons-nous donc à des initiatives spectaculaires, qui s'appuieront sur le...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2017 à 12:09 :
Et la défaite de l'europe via le conservatisme financier dans lequel nous obligé l'allemagne, via l'extrême droite qui fait son grand retour au pouvoir dans ce pays, tout ceci est franchement nauséabond.

"Du temps qu'elle va assurément consacrer à l'Europe. "

Et en plus vous en rajoutez une couche, difficile d'être optimiste après cette journée d'hier...

Vite un frexit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :