Le CAC40 hésite devant les 5.000 points

 |   |  384  mots
Sur le front des valeurs, le secteur pétrolier retrouvait des couleurs, aidé par le rebond des cours du pétrole en Asie.
Sur le front des valeurs, le secteur pétrolier retrouvait des couleurs, aidé par le rebond des cours du pétrole en Asie. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
L'indice parisien a poursuivi dans la journée sur sa lancée haussière après l'ouverture dans le vert de Wall Street (+0,47%), le marché demeurant enthousiaste suite à la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain.

La Bourse de Paris retrouve des sommets qu'elle n'avait pas atteints depuis l'été 2015. Poursuivant sa lancée de la veille, le CAC 40 a ouvert en hausse et passé la barre des 5.000 points en début de matinée. L'indice parisien poursuivait sur sa lancée haussière après l'ouverture dans le vert de Wall Street (+0,47%), le marché demeurant enthousiaste suite à la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain.

À 16h55, l'indice CAC 40 s'établissait à 5.002,58 points (+21,07) en hausse de 0,42% dans un volume d'échanges soutenu de 1,9 milliard d'euros, après avoir atteint 5.022,10 points, sont plus haut niveau depuis le 17 août 2015. La veille, il avait fini en hausse de 0,42%.

La Bourse de Paris remercie Trump

Le département du Travail a fait état de 235.000 emplois non agricoles créés le mois dernier alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 190.000. Les créations d'emplois de janvier ont par ailleurs été relevées en forte hausse, à 238.000 contre un chiffre initial de 227.000. Autre signe de la bonne santé du marché du travail aux États-Unis, le taux de chômage a légèrement baissé, à 4,7%, et les salaires ont augmenté de six cents, soit 0,2%, en février.

Rien ne paraît plus s'opposer à ce que la Réserve fédérale annonce mercredi prochain qu'elle relève ses taux pour la première fois de l'année, une perspective déjà clairement évoquée par la présidente de la Fed, Janet Yellen, et plusieurs autres responsables de l'institut d'émission.

Le secteur bancaire en tête

Sur le front des valeurs, le secteur pétrolier retrouvait des couleurs, aidé par le rebond des cours du pétrole en Asie, à l'image de Total, en hausse de 1,26% à 47,37 euros ou de TechnipFMC, qui progressait de 1,48% à 29,78 euros.

Le secteur bancaire était également bien orienté à l'instar de Société Générale, en tête du CAC 40 (+2,04% à 47,71 euros), Crédit Agricole (+0,81% à 12,50 euros) ou BNP Paribas (+1,37% à 61,62 euros). Nexans gagnait 4,83% à 49,28 euros, soutenu par un commentaire de Société Générale sur la capacité de croissance du groupe.

Atos quant à lui calait (-1,02% à 111,05 euros) après avoir d'abord profité légèrement de l'annonce de son entrée prochaine dans l'indice CAC 40 en lieu et place de Klépierre (-0,37% à 34,81 euros).

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2017 à 20:47 :
Avec un petit qe de derrière les fagots, ça devrait le faire... "On" en est à combien, au niveau mondial, des qe..?? C'est CA, l'info vraiment "réelle". Les milliards.
a écrit le 10/03/2017 à 18:15 :
Bah ils ont encore de la marge il me semble qu'en 2008 c'est vers 5400 points que tout a sauté. Hé les gars ya du fric à se faire hein, si vous le prenez pas d'autres le prendront à votre place !

Foncez !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :