Le drame du chômage. Suite et pas fin

 |   |  382  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

Je continuerai à radoter, mois après mois, tant que le drame du chômage ne donnera pas lieu à un véritable état d'urgence et pas seulement une manipulation pré-électorale des chiffres. Les chiffres de décembre sont mauvais. Très mauvais. Nous avons perdu 100,000 emplois en 2015, 700,000 depuis Mai 2012. 5,75 millions de personnes sont au chômage en France. Quel niveau doit-on atteindre pour réagir ?

L'ÉCHEC MASSIF DES POLITIQUES

Comment peut-on encore faire confiance à des politiques qui depuis des années, à gauche comme à droite, n'ont jamais pris les mesures courageuses pour résoudre ce drame humain et économique national? Les solutions existent. Nous avons le choix entre un modèle allemand et un modèle anglo-saxon. Les deux ont amené le plein-emploi mais avec des choix sociaux différents. Notre vrai taux de chômage est plus proche des 25% que des 10%, compte tenu, entre autres, du fait qu'une partie de la population, les fonctionnaires, est, injustement, protégée par l'emploi à vie. Mais toujours pas de vrai plan d'urgence ou de vraie réforme du code du travail. C'est écœurant.

JUSTICE EST FAITE

Taubira est partie.

LE DÉSASTRE DES ÉMERGENTS

La situation des pays émergents reste très préoccupante. Entre l'effondrement du pétrole et des matières premières et le ralentissement de l'économie mondiale, les pays dits émergents sont en train de sombrer. Récession comme en Russie avec une chute de 3,7% de la croissance en 2016, inflation comme au Venezuela avec 720% prévus en 2016, krach boursier comme en Chine avec une chute de Shanghai de 50% en 9 mois, effondrement des monnaies comme le real, et depuis quelques mois, le nouveau fléau qui touchent TOUS les pays émergents y compris la Chine : la fuite des capitaux. Ce sont des dizaines de milliards de dollars qui sortent chaque semaine des pays émergents. Une véritable hémorragie qui ajoute la touche finale à la spirale de déstabilisation.

LA FIN D'UN TABOU

La situation inquiète tellement qu'on assiste à un vrai changement de doctrine. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point ce qu'on entend depuis quelques jours est surprenant. Jusqu'à présent, il y avait un tabou dans la communauté...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2016 à 17:03 :
Lequel des innombrables "beaux parleurs" osera dire crûment ce qu'il faudra concrètement faire pour changer complètement de modèle social ? Qui fera la liste des choses à supprimer ? De minimis non curât praetor ! Fatalitas !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :