Le pétrole sous pression

 |   |  328  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Petite stabilisation du pétrole ce matin après plusieurs séances de baisse.

Pour le pétrole tout allait bien. Il s'était stabilisé pendant des semaines au dessus des 50 dollars suite à l'accord de l'OPEP. Tous les fonds spéculatifs étaient positionnés à la hausse, visant les 60 dollars dans un premier temps, et les 70 dollars peut être dans un deuxième temps.

DE LA PÉNURIE AU SURPLUS ?
L'Agence Internationale de l'Energie annonçait même qu'on pourrait connaître une pénurie de pétrole dans quelques années du fait de la chute brutale des investissements dans le secteur après l'effondrement du pétrole l'année dernière. Tout allait bien jusqu'à cette chute brutale de près de 12% en une semaine.

LES ÉTATS-UNIS INONDENT LE MARCHÉ
A-t-on des explications à cette chute ? Sur les marchés, c'est un principe : on a toujours des explications. À tout. Mais toujours à posteriori. Le problème ne vient pas de l'OPEP. Pour une fois, elle a respecté un accord. On a appris hier qu'elle avait bien réduit sa production, comme prévu, avec l'Arabie Saoudite à la manoeuvre. Non. Le problème vient des États-Unis. La production est très fortement repartie à la hausse. On disait le schiste rentable uniquement au dessus de 80 ou 100 dollars et pourtant les investissements repartent massivement, entraînant une forte hausse de la production. Et enfin, les stocks. Malgré la reprise de la croissance, ils restent à des niveaux très élevés dans les pays industrialisés.

L'ARABIE SAOUDITE DÉFEND LE PLANCHER DES 50 DOLLARS
L'Arabie Saoudite a tenté de rassurer. Son ministre de l'énergie a déclaré hier soir que le royaume ferait tout pour stabiliser le marché global du pétrole. Tout. C'est rare d'avoir une déclaration aussi claire ou aussi ferme de la part de l'Arabie Saoudite. Mais pour le royaume, l'enjeu...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :