Le voyage de Trump en Asie

 |   |  341  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Trump achève son tour d'Asie aux Philippines et on peut dresser un premier bilan de ce voyage dans cette zone géographique essentielle. Un tour d'Asie déjà étonnant par sa longueur. 12 jours. Une première pour un Président américain depuis 25 ans.

LE REPLI DES ÉTATS-UNIS EN ASIE
Étonnant également par la volonté de Trump d'apparaître comme le grand ami des pays qu'il a visités et pourtant certains de ces pays comme le Japon et surtout la Chine ont été ses cibles violentes de sa campagne électorale. Étonnant surtout parce qu'il a montré une image totalement différente des États-Unis par rapport à ses prédécesseurs. L'image d'un pays qui n'a pas la volonté de jouer un vrai rôle politique dans la zone, ni un rôle de leader ni même un rôle international.
Même sur la Corée du Nord. À part un tweet pour dire que le leader nord-coréen était short and fat, petit et gros, on n'a pas eu de nouvelles déclarations belliqueuses mais plutôt un appel à la négociation.

AMERICA FIRST
Trump pendant ce voyage dit et répète que son seul sujet d'intérêt, sa seule obsession, ce sont les États-Unis. America First. Et America First seulement. L'Asie ne l'intéresse pas d'un point de vue géopolitique. Le seul sujet qui l'intéresse par rapport à l'Asie, c'est le commerce extérieur, le déficit du commerce extérieur par rapport à la zone et les moyens qu'ils pourraient utiliser pour rééquilibrer les échanges en faveur des États-Unis.
Avec des discours ouvertement protectionnistes. Ce qui frappe surtout dans ce voyage c'est à quel point les États-Unis et la Chine ont échangé leurs rôles, les États-Unis ne veulent plus être le leader politique du monde et ne veulent plus du libre-échange et la Chine, elle, veut jouer un rôle international majeur et défend le...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2017 à 10:43 :
"Theresa May est en perdition avec les démissions de ses ministres et les avis divergents dans son camp sur le Brexit; "

Et le RU bashing aussi grotesque que stérile continue, c'est lamentable. Ah ces méchants anglais qui sont sortis de cette si formidable UE quand même !

Au secours.

La Chine profite et a toujours profité largement du libre échange mondial puisqu'elle a récupéré la majorité des outils de productions mondiaux mais en plus elle utilisait le protectionnisme qu'elle utilise toujours, que les états unis ont toujours utilisé et l'europe aussi mais dans le dogme néolibéral on dit que c'est mal alors il ne faut surtout pas en parler.

Un peu comme le sexe en religion d'ailleurs, il ne faut surtout pas en parler alors que pourtant on est bien obligé de le pratiquer hein. L'hypocrisie général comme vérité absolue, comme science infusée dans tous les esprits des futurs dirigeants, notre oligarchie arrive décidément en bout de course c'est un fait.

Que les états unis dans le peuple a été la première victime de cette délocalisation de masse des propriétaires des outils de production vers la chine se recentre vers lui semble totalement normal, il n'y a qu'en europe on on trouve tout a fait judicieux de faire concurrencer des employés nationaux payés 1200 euros par mois avec des moldaves, des roumains, des polonais et autres pays européens pas chers payé moins de 400 euros par mois.

Les états unis semblent vouloir revenir sur un certain nombre de dérives ploutocrates tandis que nous autres européens continuons de suivre la voie des états unis d'il y a 20 ans celle qui a mené à trump. Et il est quand même hallucinant qu'un démagogue comme celui-ci semble plus soucieux du bien être du peuple américain que nos dirigeants européens qui eux méprisent ouvertement leurs peuples.

Notre oligarchie est vraiment une naine face à la ploutocratie américaine, on comprend que trump mise là dessus pour régner.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :