Les Saoudiens changent la donne

 |   |  336  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

C'est une vraie surprise. L'OPEP a décidé à Alger de réduire sa production. Une surprise et un tournant: les Saoudiens veulent tourner la page de la surproduction et des cours en chute libre. Ils sont à la manœuvre pour remettre de l'ordre sur le marché du pétrole.L'impact de cette décision sera majeur même si l'OPEP respecte rarement ses accords et ne représente que 40% de la production mondiale

LE VIRAGE SAOUDIEN

Accord surprise de l'OPEP sur une réduction de la production de pétrole. Quelle surprise en effet. On avait eu quelques rumeurs de gel de la production mais personne n'attendait une réduction. C'est évidemment l'Arabie Saoudite qui a pris cette initiative. Le nouveau ministre du Pétrole en place seulement depuis 6 mois met donc fin à deux ans de guerre du pétrole menée par l'Arabie Saoudite pour déstabiliser l'industrie du pétrole de schiste aux États-Unis et pour saborder le retour de l'Iran sur le marché.

L'ARROSEUR ARROSE

Est-ce que l'Arabie Saoudite a atteint ses objectifs ? Est-ce pour ça qu'elle opère ce virage à 180 degrés ? Oui et non. Du côté de l'industrie américaine, c'est un succès. Plus de 1000 milliards d'investissement ont été annulés, des faillites en cascade ont été provoquées et il faudra 3 à 4 ans et un cours nettement plus élevé que 50 dollars pour que les Américains reviennent vraiment dans la course. Mais la stratégie de l'Arabie Saoudite a fait une victime : l'économie saoudienne. Les Saoudiens ont aujourd'hui un vrai déficit budgétaire, ils sont obligés d'emprunter sur les marchés internationaux et ils ont dû cette semaine annoncer des mesures d'austérité. Ce n'est quand même pas la Grèce mais les Saoudiens n'avaient pas anticipé un tel impact.

UN ACCORD RESPECTÉ ?

Les cours du pétrole n'ont pas flambé ce matin, est-ce que les marchés...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :