On reparle du Brexit

 |   |  330  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

On avait fini par l'oublier. Ce referendum qui devait, selon le consensus, et je m'inclus dedans, provoquer le chaos a fait pschitt pour l'instant. Autant sur les marchés que sur l'économie britannique. Soit personne ne croit que le Brexit aura vraiment lieu, soit on se dit que les Britanniques, comme toujours, trouveront un accord avec l'Union Européenne qui fera que rien ne changera vraiment.

L'IMPACT SUR LA CITY

La nouveauté c'est qu'on commence à avoir des chiffres sur l'impact du Brexit. Et notamment dans le domaine de la Finance. Hier un rapport de la Financial Conduct Authority a montré que 5500 établissements financiers britanniques utilisent un passeport européen. Un passeport européen c'est la possibilité quasi automatique de faire du business dans toute l'Union Européenne, sans avoir à demander une autorisation spécifique dans chaque pays de l'Union. Mais ce qui est intéressant c'est que 8000 établissements de l'Union Européenne ont, eux, le passeport anglais. Ce qui veut dire que l'Union Européenne a presque autant à perdre que la City si on ne se met pas d'accord.

THERESA MAY ET WALL STREET

Theresa May a passé une partie de son séjour cette semaine à New York à rencontrer les dirigeants de Wall Street pour tenter d'évaluer les conséquences réelles sur la finance d'un Brexit. Et on commence à avoir des données précises sur l'impact d'une remise en cause du passeport européen. Ce qu'ont déjà dit les patrons des banques américaines, c'est que sans passeport européen, ils ne pourraient pas maintenir leurs sièges européens à Londres. D'autre part, 40% des actifs sous gestion en Europe et 60% du business de marchés de capitaux sont à Londres. Autant dire que sans passeport, le Brexit provoquerait un séisme dans la finance. Pour obtenir le passeport, les Britanniques doivent céder sur la libre circulation des personnes,...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :