Tout compte fait, Vivendi va retirer Havas de la Bourse

 |   |  350  mots
Depuis le mois de mai, Vivendi a racheté en deux temps Havas, les deux entreprises étant déjà contrôlées de fait par le groupe Bolloré.
Depuis le mois de mai, Vivendi a racheté en deux temps Havas, les deux entreprises étant déjà contrôlées de fait par le groupe Bolloré. (Crédits : BENOIT TESSIER)
Vivendi a annoncé mercredi avoir porté sa participation dans Havas à 96,3% du capital et avoir lancé une offre publique de retrait suivie d'un retrait obligatoire sur les titres encore en circulation de sa filiale.

Il aura fallu moins d'un mois et une bonne occasion pour que Vivendi change d'avis. Le géant français des médias a annoncé mercredi qu'il allait retirer de la Bourse l'agence publicitaire Havas, dont il a acquis la quasi totalité du capital, alors qu'il affirmait jusqu'ici vouloir maintenir sa cotation. Le 19 septembre, il avait ainsi fait savoir à l'Autorité des marchés financiers (AMF) qu'il n'avait pas l'intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire.

"Après avoir obtenu 94,75% du capital de Havas à la fin de son offre [...] Vivendi a reçu une demande de rachat supplémentaire pour environ 1,6% du capital, a décidé de donner suite à cette demande (...) ce jour au prix de son offre publique, soit 9,25 euros par titre", explique le groupe de médias dans un communiqué.

Depuis le mois de mai, Vivendi a racheté en deux temps Havas, les deux entreprises étant déjà contrôlées de fait par le groupe Bolloré. A l'issue de ces opérations, la participation de Vivendi dans Havas s'affichait début octobre juste en-dessous du seuil des 95% qui entraîne le retrait du groupe de la cote. Alors que le groupe avait jusqu'alors assuré que sa montée dans Havas ne visait pas un retrait de la cote, il dit avoir changé d'avis "compte tenu de ces nouveaux éléments, et notamment du fait que la cotation du titre Havas ne présentera plus un niveau de flottant suffisant pour assurer la liquidité du titre". Vivendi va donc déposer une Offre publique de retrait (OPR) auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Vivendi grimpe en Bourse

Les deux groupes avaient annoncé leur rapprochement au printemps, faisant valoir l'intérêt d'une telle alliance du point de vue de l'analyse des comportements des consommateurs, et des données. Reste qu'il s'agit aussi d'une opération patrimoniale qui a l'avantage de combiner les actifs des deux sociétés contrôlées par l'industriel breton Vincent Bolloré.

Vivendi prenait 1,36% à 21,56 euros après cet annonce, tandis que l'agence publicitaire Havas montait de 2,63% à 9,28 euros.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :