La Tribune

Découvrez le tableau des revenus des professions libérales

latribune.fr  |   -  378  mots
Les revenus d'activité des professions libérales s'élèvent en moyenne à 74.800 euros par an. Mais de fortes disparités existent entre les métiers. Vérifiez le avec notre tableau en ouvrant cet article.

74.800 euros. C'est le revenu moyen des 173.000 professionnels qui exerçaient en libéral en 2007 (à l'exception des professionnels de santé). En prenant en compte les personnes n'ayant pas déclaré de revenus - notamment en raison d'une installation récente -, il tombe à 69.300 euros, selon une étude publiée ce jeudi par l'Insee. Il reste cependant "nettement plus élevé que celui de l'ensemble des non-salariés de l'industrie, du commerce et des services (environ 31.000 euros) ou des cadres salariés du secteur privé (46.000 euros)".

Le domaine du droit est le plus rémunérateur avec un revenu moyen de 109.500 euros en 2007, porté notamment par celui des notaires (229.700 euros). "Les avocats, qui représentent les trois quarts des professionnels du droit, ont un revenu moyen plus modeste, d'environ 61.000 euros," précise l'étude. "Les avocats parisiens au sein desquels la proportion d'avocats d'affaires est plus forte qu'en province, ont un revenu moyen plus important" de 70.000 euros.

Au sein du domaine du conseil-cadre de vie, ce sont les experts-comptables qui bénéficient des revenus les plus élevés (74.500 euros). A l'opposé, les informaticiens gagnent en moyenne presque deux fois moins (38.300 euros). Dans le domaine de la finance-assurances, "les auxiliaires d'assurances (70.400 euros) ont un revenu plus élevé que les non-salariés de la finance," poursuit l'Insee.

Ces revenus varient fortement en fonction de l'expérience, "car il faut du temps pour se faire une clientèle et ainsi augmenter le nombre d'affaires à traiter et le nombre de contrats ; mais il faut aussi du temps pour améliorer ses compétences et les valoriser financièrement." Les revenus sont ainsi globalement doublés après 25 ans d'ancienneté dans le droit et la finance. L'effet multiplicateur ressort à 2,6 pour le conseil-cadre de vie.

Le sexe influe également sur le niveau de rémunération. Les hommes ont en moyenne un revenu 44% supérieur à celui des femmes. Cet écart atteint même 117% dans le domaine du droit. Il "s'explique probablement pour partie par des durées du travail plus faibles pour ces dernières," estime l'étude. Les disparités déjà importantes à l'embauche s'accentuent au fil des ans. "L'expérience permet à un homme de multiplier son revenu par 2,3 en 25 ans alors que dans le même temps, une femme ne le multipliera que par 1,7".

Réagir

Commentaires

aristote  a écrit le 18/05/2010 à 5:39 :

et la femme qui travaille et produit de ses flancs un nouvel agent économique ,QUID?

Rhapsodie  a écrit le 03/03/2010 à 10:12 :

Il serait intéressant de préciser que ces revenus sont bruts car les libéraux paient directement leurs charges aux différents organismes et qu'en réalité, il faut retirer entre 40 et 50% (moyenne) de ces sommes pour avoir le net donc un avocat qui gagne un pseudo revenu annuel de 40.000 Euros bruts gagne en réalité entre 20.000 et 24.000 Euros nets soit entre 1.666 et 2.000 Euros par mois et lui ou elle n'est pas aux 35 heures.

Quand on écrit un article sur les professions libérales, ce serait bien de préciser ce genre d'éléments. Cela permettrait de mettre fin à tous les poncifes qui circulent sur les professions libérales et pour une fois de communiquer de vrais éléments de comparaison.

Olivier  a écrit le 19/02/2010 à 9:50 :

Le "revenu d'activité" que vous indiquez correspond-il au chiffre d'affaire ou au bénéfice?

Madalo  a écrit le 19/02/2010 à 6:01 :

Vous dites dans le dernier paragraphe: "les disparités à l'embauche s'accentuent au fil des ans". Je croyais, mais sans doute par erreur, que les professionels libéraux n'étaient pas salariés!

legall  a écrit le 18/02/2010 à 11:08 :

Le seul revenu qui devrait être retenu est le revenu net après prélèvements. obligatoires. La plupart du temps moins 50%.

questionneur  a écrit le 18/02/2010 à 11:06 :

Cet article est bien fait mais il peut faire croire que les revenus sont sans charges. Or selon que l'on parle à un chef d'entreprise ou à un salarié, son revenu diverge fortement étant donné que le chef d'entreprise paie le salaire plus les charges sociales et que le salarié perçoit son salaire moins les charges sociales. A-t-on ôter les charges sociales que doivent payer ces professionnels. Je ne suis pas concerné mais je sais que les médecins paient moitié de charges sociales sur les revenus. C'est dommage que l'on parle pas de revenus bruts et de revenus nets comme pour les salariés, mais bon...

sauros  a écrit le 18/02/2010 à 9:28 :

Toujours pour la polémique .Je souhaite qu'un jour viendra ou ceux qui rapporte dévoilerons leur salaire messieurs les journalistes.Arlette Chabot en 2006 gagnait 200 000 euros quand notre président gagne en 2009 ,250 000 euros

pops  a écrit le 18/02/2010 à 9:18 :

Il est où le tableau ?

affut  a écrit le 18/02/2010 à 7:19 :

Les professions "libérales" en monopole partagé sont bien avantagées