Franchise : choisir une enseigne porteuse

 |   |  767  mots
(Crédits : Observatoire de la Franchise)
Il existe tant de réseaux de franchise qu’il n’est pas aisé de choisir celui avec lequel on va se lancer. Si certains préfèrent miser sur des enseignes bien implantées, d’autres préfèrent parier sur des réseaux originaux. Qu’elles soient positionnées sur des secteurs de niche ou qu’elles proposent une offre différenciante, nous avons sélectionné cinq franchises encore peu connues mais qui recèlent d’un fort potentiel.

Pompes Funèbres de France

Le secteur du funéraire n'est sans doute pas celui auquel spontanément lorsqu'on désire créer son entreprise en franchise. Pourtant, il compte quelques acteurs majeurs, à l'instar de Pompes Funèbres de France dont l'objectif est de devenir le leader de la franchise funéraire en France.

Présidée par une spécialiste de la franchise et du secteur du funéraire, l'enseigne souhaite ouvrir 300 agences dans les dix prochaines années. Il y a donc de belles opportunités à saisir sur ce secteur porteur qui a réalisé 2,3 millions de chiffre d'affaires en 2013 selon l'INSEE.

Pour se lancer un apport de 50 000 euros est suffisant pour un investissement global de 150 00 euros. Pour accompagner ses franchisés, l'enseigne leur propose, entre autres, une formation diplômante de six semaines.

Roadside

Sur le marché de la restauration rapide, l'offre est multiple et variée. Il s'agit donc de se différencier lorsqu'on décide de se lancer en franchise sur ce secteur. Parmi les acteurs dédiés aux burgers, Roadside propose une cuisine américaine artisanale à prix fast-food. Au sein de l'enseigne, les clients peuvent consommer sur place ou à emporter tous les classiques de la restauration américaine, du burger au hot dog en passant par les milkshakes. L'originalité du réseau : un concept oscillant entre restauration rapide et restauration traditionnelle avec un rapport qualité/prix imbattable. Frites maison, produits locaux frais cuisinés devant le client... L'enseigne se démarque des autres réseaux spécialistes du burger. L'autre avantage, c'est que l'enseigne démarre son développement en France. Elle n'y compte pour l'heure que deux établissements qui fonctionnent bien à Rennes et Nantes. Les opportunités de croissance sont donc nombreuses sur tout le territoire.

Pour se lancer, les candidats à la franchise doivent posséder un apport personnel de 100 000 euros pour un investissement global qui s'élève à 250 000 euros.

Côté Sushi

Alliance de la cuisine japonaise et péruvienne, le réseau Côté Sushi se développe en franchise depuis 2011. L'enseigne compte désormais huit succursales et sept franchises implantées au sein de l'Hexagone. Afin d'assurer sa croissance, Côté Sushi recherche des candidats ayant des qualités de manager et un goût prononcé pour l'humain. Ils doivent également être à l'aise avec la gestion des produits et des stocks, la comptabilité, le marketing et le commerce. Le plus de l'enseigne : des produits sélectionnés avec soin, une offre diversifiée et un accompagnement idoine apporté aux franchisés avec, entre autres, une formation initiale et continue.

Pour se lancer avec le réseau Côté Sushi, les candidats à la franchise doivent posséder un apport personnel de 60 à 100 000 euros pour un investissement global qui oscille entre 149 et 200 000 euros.

Self Tissus

Il existe en franchise des secteurs plus originaux que d'autres. Self Tissus a choisi un segment particulièrement différenciant, celui de la commercialisation de tissu au mètre d'ameublement, d'habillement, de voilage, de la mercerie et de machines à coudre. Et à notre connaissance, il s'agit de la seule franchise à occuper ce créneau. Le réseau, qui compte 12 implantations dont 5 franchises, a ouvert son premier magasin en 1985. Son atout : donner la possibilité à ses franchisés de s'installer en périphérie ou en centre-ville avec des formats et des conditions d'accès différents. Ainsi, les candidats à la franchise peuvent prétendre à l'ouverture d'une boutique avec un apport personnel minimum de 30 000 euros. Ils doivent toutefois posséder quelques compétences comme le goût du management, une expérience commerciale et la capacité à gérer une entreprise.

REMI(COM)

L'immobilier, oui ! Mais sur un marché de niche ! C'est plus précisément sur celui de la transaction de commerces et d'entreprises que s'est positionnée l'enseigne REMI(COM). Un marché, qui selon Michel Raude, responsable développement de l'enseigne, ne subit pas les affres de la crise. Ainsi dans ce domaine, les transactions sont stables. Après avoir grandi en Suisse depuis une quinzaine d'années, le réseau souhaite conquérir la France en y ouvrant une cinquantaine d'agences dans les trois prochaines années.

Les spécificités du réseau : implanter ses agences physiques sur des territoires d'environ 400 000 habitants, quand la concurrence préfère développer des agences couvrant deux ou trois départements. La proximité, élément clé du concept, fait que l'enseigne reste toujours proche du marché. Enfin, l'atout majeur pour le candidat à la franchise, outre le fait de s'implanter sur un segment porteur, est de ne mobiliser que 25 000 euros en fonds propres pour créer son entreprise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :