Les boutiques de jouets en franchise en forme avant les fêtes

 |   |  839  mots
Les franchises de boutiques de jouets se portent bien avant la période de Noël
Les franchises de boutiques de jouets se portent bien avant la période de Noël (Crédits : Observatoire de la Franchise)
Selon le cabinet NPD, les volumes de vente de jouets en France ont connu une hausse de 5% au cours du troisième trimestre en France. De bon augure avant les fêtes de Noël, période faste pour le secteur.

Le jouet et le jeu sont par essence des secteurs liés à des actes de plaisir, ce qui explique l'attachement des consommateurs à se rendre en magasin, plutôt qu'à passer par un canal Internet perçu comme anonyme et froid. Ainsi, on enregistre une hausse de 5% des ventes de jouets au troisième trimestre en France selon le cabinet NPD, malgré le coup de tonnerre qu'a provoqué l'annonce des difficultés financières de la branche américaine de Toys'r'Us.
Depuis lors, le marché a repris des couleurs sur le sol français, qui fait preuve d'une belle solidarité entre enseignes. Ainsi, réagissant à l'annonce de la mise en faillite du Toys'r'Us américain, le Président de JouéClub Alain Bourgois-Muller se déclarait « attristé par la situation, qui n'envoie pas un bon signal pour le secteur du jouet dans son ensemble ».

Toy Are Us s'est depuis remis en ordre de marche dans l'Hexagone à l'approche de Noël, avec notamment le récent lancement d'une garantie sur les prix sous le nom « Y a pas moins cher », avec remboursement de la différence y compris deux semaines après l'achat. De quoi faire de l'ombre à Amazon, dont le principal argument demeure les prix, et qui ne peut rivaliser avec une boutique physique en termes de conseils et de services. Mais les magasins traditionnels savent aussi utiliser le web :  « Chez JouéClub, nous proposons un service de drive progressivement étendu à l'ensemble de nos points de vente. Quant aux ventes par Internet, elles représentent 3% de notre chiffre d'affaires en 2016 » note avec Alain Bourgois-Muller.

Mettre l'accent sur l'accueil des clients pour les attirer en nombre, c'est ce qu'a bien compris une autre enseigne phare, La Grande Récré. L'enseigne ne se contente pas de présenter des articles dans ses rayons, mais imagine des animations spécifiques et des ateliers au cours desquels les enfants peuvent exprimer leur créativité. Ainsi, le magasin devient un véritable lieu de vie, au sein duquel chaque visite amènera une expérience enrichissante.
Au programme pour les enfants, Récré Art (réalisation d'une œuvre d'art), Récré Show (expression scénique), Récré Tech (découvertes scientifiques) et Récré Héros (multi-activités thématiques), sans oublier les anniversaires et événements ponctuels (Halloween Pâques, Noël...).

Ces deux grandes enseignes poursuivent leur politique de maillage du territoire, ayant chacune ouvert une dizaine d'unités au cours des douze derniers mois, que ce soit en centre-ville ou en périphérie, où de larges surfaces permettent d'exposer un catalogue fourni. « La Grande Récré souhaite ouvrir une vingtaine de magasins tous les ans, notamment via des cessions de boutiques intégrées auprès de candidats à la franchise » précise le Développeur Réseau de l'enseigne Laurent Montmasson.

Les profils de franchisés les plus recherchés sont des personnes ayant le sens du contact et une attirance pour le monde de l'enfance et du jeu.  Il en va de même pour ces concepts voisins, comme Gamecash. Dirigée par Philippe Cougé, cette enseigne est spécialisée dans les jeux video d'occasion. En effet, après quelques mois, les joueurs mordus souhaitent des versions actualisées de leur jeu préféré, mais leur budget n'étant pas extensible, il leur faut se séparer de leur ancienne édition. C'est là que Gamecash intervient, en reprenant les cartouches et autres CD selon un barème de prix clair. Tout le monde y gagne : le vendeur qui récupère des espèces (achat-cash), l'acheteur qui met la main sur des jeux récents à prix discount... et le franchisé, qui pratique une activité pérenne et rentable. Gamecash propose également des articles de hi-tech pour compléter son offre : smartphones, PC, tablettes, bornes d'arcades... sans oublier des rayons dédiés aux geeks, recélant des livres et figurines issus de mangas ou de BD de super-héros.
On dénombre déjà 60 points de vente Gamecash en France et à l'étranger et Philippe Cougé indique « vouloir passer la barre des 80 magasins dans les prochains mois, afin de pourvoir une partie des 50 zones identifiées comme  prioritaires ».

Comme pour les boutiques de chocolat ou d'épicerie fine, c'est au moment de Noël que le marché du jouet réalise une grande part de son chiffre d'affaires annuel. Les promotions et la communication comptent pour beaucoup dans ce phénomène, sans oublier les nombreuses licences cinématographiques (Star Wars, Justice League, Disney, Marvel...) qui déferlent sur les écrans ces temps-ci.
Afin de rivaliser avec succès avec les pure players et les grandes surfaces, les professionnels du
jouet en franchise utilisent tous les moyens pour attirer les consommateurs dans leurs points de vente : campagnes télé/radio, catalogues, promotions, affichage, parrainage... Autant d'outils qu'un réseau de franchise met à la disposition de ses franchisés, qui peut compter sur un modèle éprouvé et une notoriété bâtie au fil de plusieurs décennies.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2017 à 9:50 :
Pour les parents, il faut encore trouver le bon cadeau sous le sapin. La seule aide sur le sujet c est la liste intelligente du site ideedecadeaupournoel.com.
http://www.ideedecadeaupournoel.com/la-liste-au-pere-noel.html

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :