Où l'emploi repart-il en France ? Les réponses de Manpower

 |   |  784  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Trois des cinq régions françaises étudiées affichent, pour le deuxième trimestre 2011, un solde net d'emploi positif. Les employeurs de sept secteurs, sur les dix étudiés, anticipent une progression de leurs effectifs.

Le baromètre Manpower des perspectives d'emploi, dévoilé ce mardi, prévoit certes une amelioration des perspectives d'emploi en France au deuxième trimestre 2011 mais elle n'est que très progressive avec un solde net d'emploi corrigé des variations saisonnières qui s'établit à +3%, une hausse de deux points d'un trimestre à l'autre et d'une année à l'autre.

 Pour le 2e trimestre de l'année 2011, 5% des employeurs interrogés anticipent une augmentation de leurs effectifs, tandis que 2% prévoient une diminution de leur masse salariale contre 92% qui n'envisagent aucune évolution de leurs effectifs, pour la période comprise entre avril et juin 2011.

Il existe comme d'habitude des variations selon les zones géorgraphiques de l'Hexagone. Trois des cinq régions françaises étudiées affichent, pour le 2e trimestre 2011, un solde net d'emploi positif. Avec des soldes net respectifs de +6% et + 7%, les employeurs des régions Est et Ouest se montrent beaucoup plus optimistes tque ceux des des régions Ile-de-France (+1%), Sud (0%) et Nord (-1%). En comparaison trimestrielle, les employeurs des régions Ouest, Est et Ile-de-France anticipent une progression de leur solde net d'emploi tandis que les employeurs de la région Nord voient leur prévision nette d'emploi diminuer. En comparaison annuelle, la tendance est à l'amélioration pour toutes les régions à l'exception de la région Nord dont la prévision nette d'emploi fléchit de trois points sur la période de référence.

Les réponses varient aussi selon les domaines d'activité. Les employeurs de sept secteurs sur les 10 étudiés anticipent une progression de leurs effectifs. Les employeurs du secteur de la construction se montrent les plus optimistes avec une prévision nette de +6%. A l'inverse, les employeurs du secteur de l'agriculture, de la chasse et de la pêche prévoient une diminution de leurs effectifs, avec un solde net d'emploi de -3%. D'un trimestre sur l'autre, six secteurs voient leur solde net d'emploi augmenter. L'augmentation la plus notable touche le secteur des industries extractives (+11 points). En comparaison annuelle, cinq secteurs sur 10 enregistrent un déclin de leur prévision nette d'emploi. Néanmoins, la construction est le secteur qui s'en sort le mieux, son solde net enregistrant, d'une année sur l'autre, la progression la plus importante de tous les secteurs étudiés (+15 points).

L'étude Manpower étant mondiale, elle nous renseugne aussi sur les évolutions en Europe. Les soldes nets d'emploi ry estent majoritairement positifs, mais à des degrés variés. Ce sont les employeurs de la Turquie (+34%), de la Bulgarie (+15%), de la Pologne (+12%), de la Belgique (+12%) et de l'Allemagne (+ 8%) qui enregistrent les prévisions les plus optimistes. A l'inverse, ce sont les employeurs de la Grèce (-10%), de l'Espagne (-5%), de l'Irlande (- 3%), de l'Italie (- 2%), de l'Autriche (-1%) et de la Suisse (-1%) qui enregistrent les perspectives d'emploi les plus pessimistes - et les seuls soldes nets négatifs - de tous les pays couverts par le Baromètre. Manpower souligne particulièrement le regain d'optimisme des employeurs belges, la Belgique enregistrant son solde net le plus élevé depuis le troisième trimestre 2006 alors que le pays est souvent considéré comme un indicateur avancé de conjoncture poiur l'ensemble de l'Europe. Un heureux présage donc.

Dans le monde, les employeurs de 33 pays et territoires sur les 39 étudiés par le Baromètre Manpower prévoient une augmentation de leurs effectifs dans des proportions variées. D'un trimestre sur l'autre, les perspectives s'améliorent dans 18 des 39 pays et territoires. On dénote également une amélioration des perspectives d'emploi dans 25 des 36 pays pour lesquels une comparaison annuelle est disponible. Le panorama mondial souligne, de nouveau, la dynamique des régions Amériques (les employeurs du Brésil, d'Argentine, du Panama et du Pérou s'attendent à une progression certaine de leurs effectifs pour le trimestre à venir, tandis que les employeurs du Guatemala se montrent beaucoup plus réservés) et Asie-Pacifique (pour le second trimestre de l'année 2011, l'Inde (+51%), Taiwan (+45%), la Chine (+36%), Singapour (+25%), l'Australie (+21%), Hong Kong (+19%), et la Nouvelle-Zélande (+15%) arborent les plus fortes prévisions nettes d'emploi de la région tandis que le Japon continue à se positionner en retrait avec un solde net d'emploi plus modeste (+10%), bien qu'en progression continue depuis 7 trimestres) portée par des prévisions nettes d'emploi positives pour l'ensemble des pays étudiés dans ces deux régions du monde. La région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) est plus en retrait et affiche des perspectives d'emploi très contrastées selon les pays, avec des évolutions disparates. Les employeurs des pays de l'Est de l'Europe se montrent confiants, les soldes nets de ces pays - positifs - étant en progression par rapport au 1er trimestre 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2011 à 15:41 :
Article sympa, mais bourré de fautes... =/
a écrit le 08/03/2011 à 15:13 :
UN EMPLOI CHEZ VOUS : CELUI DE CORRECTRICE FAUTESSSSSS!
JE SUIS PARTANTE
a écrit le 08/03/2011 à 13:54 :
ortografe ....
"L'étude Manpower étant mondiale, elle nous renseugne aussi sur les évolutions en Europe. Les soldes nets d'emploi ry estent majoritairement positifs, mais à des degrés variés."
Pitié, relisez-vous !
a écrit le 08/03/2011 à 8:38 :
Les études de Manpower recalent en 3ème division les travaux étroits de Pôle Emploi, de la Dares et autres dinosaures de la statistique publique.
a écrit le 08/03/2011 à 6:52 :
Les points cardinaux c'est très bien. Avec une carte et le contour des régions considérées ce serait parfait. Pour moi, les alpes c'est l'Est. BDX faisant parti de l'Ouest, comme Brest et Rennes. C'est génial les articles, il faut deviner les contours des cartes. La Tribune, vous vendez des boules de cristal géographiques?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :