Téléchargez
notre application
Ouvrir

Mélenchon se pose en chef de la "résistance sociale"

reuters.com  |   |  283  mots
La france insoumise aura un groupe parlementaire, dit melenchon[reuters.com]
(Crédits : Robert Pratta)

MARSEILLE (Reuters) - Jean-Luc Mélenchon, élu pour la première fois à l'Assemblée nationale à Marseille, s'est posé dimanche comme le chef de file de la "résistance sociale" aux projets du gouvernement qu'il veut mener avec le groupe formé par La France insoumise.

"L'abstention écrasante qui s'est exprimée aujourd'hui a une signification politique offensive. Notre peuple est entré dans une forme de grève générale civique dans cette élection", a-t-il déclaré devant ses partisans.

"Je vois dans cette abstention une énergie disponible pour que nous sachions l'appeler au combat", a ajouté l'ancien candidat à l'élection présidentielle.

La France insoumise devrait disposer d'un groupe d'une vingtaine de députés à l'Assemblée nationale.

"C'est lui qui appellera le pays le moment venu à une résistance sociale, et j'informe le nouveau pouvoir que pas un mètre du terrain du droit social ne lui sera cédé sans lutte", a prévenu Jean-Luc Mélenchon.

La "majorité boursouflée" du parti d'Emmanuel Macron n'a pas, selon lui, "la légitimité pour perpétrer le coup d'Etat social qui était en prévision, c'est-à-dire la destruction de tout l'ordre public social par l'abrogation du Code du travail".

Jean-Luc Mélenchon a également jugé que les partis traditionnels n'étaient plus légitimes à porter l'opposition au pouvoir d'Emmanuel Macron et de son gouvernement.

"Le peuple français n'a donné aucune chance aux survivants de l'ancien monde et il nous a désignés pour dorénavant porter devant le fanal du combat", a-t-il dit.

A Marseille, Jean-Luc Mélenchon était confronté au second tour à la candidate LREM Corinne Versini.

(Jean-François Rosnoblet, avec Cyril Camu à Paris, édité par Yves Clarisse)