Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les FDS menacent Damas après des bombardements près de Rakka

reuters.com  |   |  374  mots
Les fds menacent damas apres des bombardements pres de rakka[reuters.com]
(Crédits : Rodi Said)

BEYROUTH (Reuters) - Les Forces démocratiques syriennes (FDS), des rebelles arabo-kurdes soutenus par les Etats-Unis, ont accusé lundi le gouvernement syrien d'avoir bombardé leurs positions au sud-ouest de Rakka ces derniers jours et menacé Damas de représailles.

"Les forces du régime (...) ont conduit des attaques de grande ampleur, utilisant des avions, de l'artillerie et des chars", a déclaré Talal Selo, porte-parole des FDS, accusant le gouvernement de Damas et ses alliés de vouloir bloquer l'offensive sur Rakka.

"Si le régime continue d'attaquer nos positions dans la province de Rakka, nous serons dans l'obligation de nous défendre et de riposter", a-t-il poursuivi.

Dimanche, un avion de l'armée de l'air gouvernemental a été abattu par la chasse américaine au sud-est de Rakka, où les Etats-Unis appuient l'offensive menées par les Forces démocratiques syriennes contre l'Etat islamique (EI).

Selon les Etats-Unis, l'avion syrien abattu dimanche avait largué des bombes à proximité de positions tenues par les FDS, Damas soutenant pour sa part qu'il effectuait une mission contre l'EI.

Le porte-parole de la Maison blanche, Sean Spicer, a prévenu lundi que Washington continuerait à exercer son "droit à la légitime défense" en Syrie, tout en disant vouloir "maintenir ouverts les canaux de communication avec la Russie".

Interrogé sur la décision de Moscou de fermer ces canaux de communication après l'incident de dimanche, le général Joseph Dunford, chef d'état-major des Armées des Etats-Unis, a déclaré pour sa part que Washington travaillait "au niveau diplomatique et militaire" à leur rétablissement.

L'armée américaine a annoncé lundi le "repositionnement" de ses avions dans le ciel syrien pour assurer la sécurité de ses équipages, la Russie ayant menacé d'abattre tout appareil qui s'aventurerait à l'ouest de l'Euphrate.

"En conséquence des récentes confrontations impliquant des forces pro-régime syrien et russes, nous avons pris des mesures de précaution en repositionnant nos avions au-dessus de la Syrie pour continuer à cibler l'EI tout en assurant la sécurité de nos équipages", a déclaré un porte-parole de l'US Air Force, le lieutenant-colonel Damien Pickart.

(Ellen Francis, avec Phil Stewart à Washington; Arthur Connan, Nicolas Delame et Tangi Salaün pour le service français)