Téléchargez
notre application
Ouvrir

Wall Street marque une pause, cap sur les résultats

reuters.com  |   |  653  mots
Le dow jones et le nasdaq terminent sur une note stable[reuters.com]
(Crédits : Brendan Mcdermid)

par Rodrigo Campos et Kimberly Chin

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a marqué une pause lundi, après ses records atteints la semaine dernière, en attendant la publication d'une longue série de résultats trimestriels.

L'indice Dow Jones a cédé 8,02 points, soit 0,04%, à 21.629,72. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,14 point, soit 0,01%, à 2.459,13. Le Nasdaq Composite a grignoté de son côté 1,97 point (+0,03%) à 6.314,43 points.

Vendredi, le Dow et le S&P ont fini sur des records à la clôture en dépit d'indicateurs peu favorables mais qui éloignent les perspectives d'un troisième relèvement des taux aux Etats-Unis, soit le scénario envisagé par la Réserve fédérale (Fed).

La saison des résultats est surveillée de près par les investisseurs pour savoir si la forte valorisation actuelle du marché est justifiée dans un contexte de faible inflation.

Le S&P 500 se traite à environ 18 fois les bénéfices attendus, par rapport à une moyenne à long terme de 15.

"Le marché américain n'est pas bon marché actuellement", observe Phil Guarco, spécialiste de l'investissement mondial chez JPMorgan Private Bank. "Nous sommes dans un contexte où les bénéfices des entreprises seront d'un intérêt majeur".

Les analystes attendent des résultats du deuxième trimestre des sociétés du S&P 500 en hausse de 8,2%. Les entreprises américaines ont connu leurs meilleures performance au premier trimestre depuis 2011, selon les données Thomson Reuters.

Microsoft (+0,78%), IBM (-0,8%) et Johnson and Johnson (-0,34%) doivent notamment publier.

Le secteur financier (-0,13%) a été à la traîne, les résultats publiés vendredi par JPMorgan (-0,93%), Citigroup (+0,16%) et Wells Fargo (-0,51%) n'ayant pas déclenché l'enthousiasme des investisseurs.

VOLUME FAIBLE

C'est au tour de Bank of America, Morgan Stanley et Goldman Sachs de publier cette semaine.

De même, la santé (-0,3%) a pesé sur la tendance, affectée en partie par le report de l'examen du projet de loi santé au Sénat le temps de la convalescence du sénateur John McCain, opéré vendredi d'un caillot sanguin.

Netflix (+0,36%), qui a annoncé après la clôture avoir attiré plus de nouveaux abonnés que prévu au deuxième trimestre, prenait près de 11% en après Bourse.

BlackRock, numéro un mondial de la gestion d'actifs, a perdu 3,13%, l'une des plus fortes baisses du S&P 500, malgré un bénéfice trimestriel en hausse de 8,6%.

FedEx (-1,63%), qui a annoncé que la cyberattaque de juin pourrait impacter ses résultats 2018, a également reculé.

Au contraire, General Cable a gagné 9,97%. Le fabricant de câbles, dont les résultats provisoires font ressortir une perte opérationnelle de 23 millions de dollars, a annoncé dimanche étudier des alternatives stratégiques pouvant conduire à sa vente.

Procter & Gamble a pris 0,5%. L'investisseurs activiste Nelson Peltz cherche à obtenir un siège au conseil d'administration du géant des produits de grande consommation.

L'activité manufacturière dans la région de New York, l'unique statistique du jour, a ralenti bien plus que prévu ces dernières semaines après une forte croissance en juin, montre l'enquête mensuelle de la Fed régionale.

Le volume a été particulièrement faible, avec 5,16 milliards de titres échangés au total sur les marchés américains, contre une moyenne de 6,51 milliards au cours des 20 dernières séances.

Le dollar est à l'équilibre face à un panier de devises après avoir touché en séance un plus bas de 10 mois face à des indicateurs chinois meilleurs que prévu et un scepticisme croissant concernant une troisième hausse de taux de la Fed.

Le cuivre, à près de 6.000 dollars la tonne, est à un plus haut de quatre mois et demi grâce à la faiblesse persistante du dollar et aux indicateurs chinois.

(Avec Tanya Agrawal, Laetitia Volga et Juliette Rouillon pour le service français)