Téléchargez
notre application
Ouvrir

Nate approche de La Nouvelle-Orléans, 25 morts en Amérique centrale

reuters.com  |   |  339  mots
Nate approche de la nouvelle-orleans, 25 morts en amerique centrale[reuters.com]
(Crédits : Jonathan Bachman)

MANAGUA (Reuters) - Des habitants des zones inondables de La Nouvelle-Orléans ont été évacués vendredi en prévision du passage de l'ouragan Nate, attendu sur la côte sud des Etats-Unis dans la nuit de samedi à dimanche après avoir fait 25 morts en Amérique centrale.

Le cyclone, classé en première catégorie sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte cinq, pourrait encore gagner en puissance avant d'atteindre les côtes américaines du golfe du Mexique ce week-end, selon le centre américain de veille cyclonique (NHC).

"Nate est à notre porte, ou le sera bientôt", a déclaré Mitch Landrieu, le maire de La Nouvelle-Orléans, prévenant du danger lié aux vents violents et à la montée des eaux.

"Nous avons connu cela de nombreuses fois. Il n'y a aucune raison de paniquer," a ajouté le maire de la ville dévastée en 2005 par l'ouragan Katrina.

Nate a traversé la péninsule mexicaine du Yucatan avant de prendre la direction du nord vers le golfe du Mexique, a déclaré le NHC.

La tempête se situait vendredi soir à 550 km au sud-est du Mississippi, avec des rafales maximales de 130km/h, selon le dernier bulletin du centre.

Au moins douze personnes ont été tuées au Nicaragua, et neuf autres au Costa Rica où l'état d'urgence a été décrété. Deux jeunes gens se sont noyés au Honduras, surpris par la crue soudaine d'une rivière, et deux personnes ont péri au Salvador.

Aux Etats-Unis, l'alerte a été déclenchée à La Nouvelle-Orléans, dans 29 comtés de Floride et dans l'Alabama, la Louisiane et le Mississippi.

Le Texas, dont les habitants sont invités à la vigilance, pourrait également être concerné. Les compagnies pétrolières ont commencé à évacuer le personnel des plates-formes du golfe du Mexique, dont la production a baissé d'environ 15%, selon le département de l'Intérieur.

(Oswaldo Rivas; Jean-Philippe Lefief et Julie Carriat pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)