Téléchargez
notre application
Ouvrir

Londres : Une voiture heurte des piétons, pas un attentat

reuters.com  |   |  408  mots
Incident a londres dans le quartier des musees, un homme arrete[reuters.com]
(Crédits : Hannah Mckay)

par Michael Holden

LONDRES (Reuters) - Un homme a été interpellé samedi après un incident, non lié au terrorisme selon la police, lors duquel une voiture a renversé des piétons devant le Musée d'histoire naturelle de Londres, un des quartiers les plus touristiques de la capitale.

Le service des ambulances a fait état de 11 personnes prises en charge, principalement pour des blessures à la tête et aux jambes, dont neuf ont été hospitalisées.

Selon la police, une voiture est montée sur le trottoir devant le musée et a touché un certain nombre de piétons.

Depuis le début de l'année, cinq attentats ont été commis sur le sol britannique, dont trois ont impliqué des véhicules-béliers.

"L'incident est un enquête liée à la circulation et pas un incident lié au terrorisme", lit-on dans le communiqué de la police.

Des images non vérifiées prises sur les lieux montrent un homme en train d'être maintenu au sol par ce que qui semble être quatre personnes, des gardes de sécurité ou des policiers.

Le Musée d'histoire naturelle, un des sites touristiques les plus fréquentés du Royaume-Uni, est situé sur Exhibition Road, dans le quartier de South Kensington situé dans l'ouest de Londres. Le quartier abrite plusieurs musées, des restaurants et des bâtiments universitaires.

Le musée est le quatrième site le plus fréquenté du Royaume-Uni avec 4,6 millions de visites en 2016, selon l'Association of Leading Visitor Attractions (Alva).

La Première ministre Theresa May a remercié "les premiers intervenants (...)" et a adressé ses pensées aux blessés.

La Grande-Bretagne est placée au deuxième échelon d'alerte en matière de sécurité; ce qui signifie qu'un attentat est très probable.

Le 22 mars à Londres, un homme a foncé à bord d'un 4x4 sur des passants sur le pont de Westminster, tuant quatre personnes, avant de tuer un policier à l'arme blanche. Il a ensuite été abattu. L'attaque a été revendiquée par l'Etat islamique (EI).

Le 4 juin, une double attaque à la camionnette puis à l'arme blanche menée par trois hommes dans le secteur du London Bridge, au coeur de la capitale, a fait huit morts.

En juin toujours, un homme précipitait une camionnette sur des fidèles regroupés devant une mosquée du nord de Londres, faisant un mort.

(Henri-Pierre André et Danielle Rouquié pour le service français)