Téléchargez
notre application
Ouvrir

Perquisition dans un organisme de l'état-major des armées

reuters.com  |   |  272  mots

PARIS (Reuters) - Une perquisition a eu lieu dans les locaux d'un organisme dépendant de l'état-major des armées françaises, à Villacoublay (Yvelines), dans le cadre d'une enquête portant sur les modalités d'un marché public, a-t-on appris jeudi auprès d'un porte-parole de l'état-major.

Une autre perquisition a été menée le même jour, mardi, chez un prestataire fournissant à la location des avions gros porteurs pour les opérations extérieures françaises, selon Le Monde, à l'origine de cette information.

D'après le quotidien, des saisies ont été réalisées sur des serveurs et des ordinateurs du Centre des opérations et des acheminements (CSOA), rattaché à l'état-major.

Au coeur de l'enquête se trouve un marché public passé en 2015 par le ministère de la Défense pour la sous-traitance du transport stratégique militaire et accordé à la société International Chartering Systems (ICS).

L'armée française, qui ne possède aucun avion très gros porteur, loue en effet des appareils, notamment de fabrication russe, pour ses missions à l'étranger.

De source judiciaire, on confirme qu'une enquête est en cours, sans plus de précisions.

Selon Le Monde, le parquet national financier a été saisi avant l'été par la Cour des comptes, qui avait critiqué la gestion de ce marché dans un rapport publié en octobre 2016.

"Si ces contrats répondent aux besoins opérationnels, on peut s'interroger sur les risques financiers et opérationnels que ferait peser une crise mondiale dans le secteur du transport stratégique aérien", pouvait-on lire dans ce rapport.

(Simon Carraud, avec Emmanuel Jarry)