Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les incendies dans le nord de la Californie ont fait 31 morts

reuters.com  |   |  570  mots
Les incendies dans le nord de la californie ont fait 31 morts[reuters.com]
(Crédits : Jim Urquhart)

par Noel Randewich

SONOMA, Californie (Reuters) - Les incendies qui ravagent le coeur viticole du nord de la Californie ont fait au moins 31 morts et près de 500 disparus, selon un bilan communiqué jeudi par les secours, une reprise du vent sur fond de sécheresse aggravant la situation.

Environ 77.000 hectares ont été détruits par la vingtaine de départs de feu signalés depuis dimanche. Quelque 3.500 constructions ont été réduites en cendres par les flammes.

Rob Giordano, le shériff du comté de Sonoma, à une centaine de kilomètres au nord de San Francisco, a indiqué que plus de 400 personnes étaient portées disparues. On ignore à ce stade si elles ont été victimes des flammes ou n'ont pas pris contact avec les autorités après avoir fui leur habitation.

Santa Rosa, la plus grande ville de la région viticole, à une heure de voiture de San Francisco, a été particulièrement touchée. Des quartiers entiers ont brûlé.

"C'est comme traverser une zone de guerre", a raconté J.J. Murphy, un jeune homme de 22 ans au nombre des quelque 25.000 personnes évacuées.

Au moins 14 personnes ont péri dans le comté de Sonoma.

Dans celui voisin de Napa, autre zone très touristique, les 5.000 habitants de la localité de Calistoga ont reçu l'ordre d'évacuer les lieux mercredi soir.

Un centenaire et son épouse de 98 ans figurent parmi les morts. Treize établissements vinicoles y ont été détruits.

INCENDIES LES PLUS MEURTRIERS DEPUIS 1933

D'autres décès ont été signalés dans les comtés de Mendocino et de Yuba, portant le bilan global des incendies en cours à un niveau supérieur à celui d'octobre 1991, quand 25 personnes avaient péri dans les flammes dans les Oakland Hills, dans les hauteurs de la ville d'Oakland.

Les autorités s'attendent à voir le bilan s'alourdir au fil de l'avancée dans les zones qui ont été dévastées des 8.000 pompiers déployés dans la région.

Dans les archives californiennes, l'incendie le plus meurtrier à ce jour remonte à octobre 1933 : on avait déploré 29 décès à Griffith Park, à Los Angeles.

Des dizaines de milliers d'habitants ont dû s'enfuir, les écoles sont fermées et deux hôpitaux ont été évacués.

Les causes de ces incendies n'ont pas encore été établies, mais les vents violents qui contribuent à la propagation des flammes pourraient avoir provoqué les départs de feu en arrachant des lignes électriques à haute tension.

Les pompiers travaillent à renforcer les barrières anti-feu en prévision d'une reprise du vent. Des vents soufflant autour de 80 km/h et un taux d'humidité très faible de 10% étaient prévus pour la journée de jeudi dans le nord de la Californie.

Il est encore trop tôt pour évaluer les conséquences économiques des incendies, selon la Napa Valley Vintners, coopérative qui regroupe 550 exploitations vinicoles.

Mais quatre d'entre elles ont été totalement ou en grande partie détruites et neuf ont subi des dégâts. Les vendanges étaient achevées à 90% quand les sinistres se sont déclarés.

Le gouverneur de Californie, Jerry Brown, a déclaré l'état d'urgence dans plusieurs comtés du nord de l'Etat et aussi dans celui d'Orange, dans le Sud, qui a été également touché.

(Avec les rédactions de Los Angeles, San Francisco et New York, Nicolas Delame, Henri-Pierre André et Gilles Trequesser pour le service français)