Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Russie "déterminée" à poursuivre le Français Yoann Barbereau

reuters.com  |   |  322  mots
La russie determinee a poursuivre le francais yoann barbereau[reuters.com]
(Crédits : Stephane Mahe)

NANTES/MOSCOU (Reuters) - La Russie est "déterminée" à poursuivre en justice l'ancien directeur de l'Alliance française à Irkoutsk (Sibérie orientale) et est en contact avec les autorités françaises à cette fin, a déclaré vendredi le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Yoann Barbereau, 39 ans, est accusé d'avoir diffusé une vidéo à caractère sexuel sur un site internet de "conseils aux jeunes parents" et de s'être livré à des gestes pédophiles sur sa fille franco-russe.

Ces "fausses accusations" sont en lien selon lui avec sa proximité avec l'ancien maire d'Irkoutsk, un "opposant farouche à Russie unie", le parti de Vladimir Poutine. Elles seraient également en lien avec les sanctions européennes contre la Russie lors de la crise ukrainienne, et notamment le refus de la France de livrer les navires de guerre Mistral.

Le Français avait été arrêté en février 2015 par "une dizaine d'hommes" à son domicile, et a effectué 71 jours de détention provisoire et 20 d'internement d'office dans un hôpital psychiatrique. Après avoir été assigné à résidence chez lui, il a réussi à gagner l'ambassade de France à Moscou sous une fausse identité, où il dit avoir vécu reclus pendant plus d'un an.

L'ancien directeur de l'Alliance française à Irkoutsk - une association culturelle censée travailler à "l'amitié franco-russe" - a finalement réussi à gagner l'Europe par ses propres moyens. Il est revenu à Nantes, d'où il est originaire, grâce à des amis dont il a tu le nom.

Yoann Barbereau souhaite désormais rencontrer Emmanuel Macron, a dit son avocat Me Olivier Arnod. Il entend aussi déposer une demande d'indemnisation pour cette forme de "détention provisoire injustifiée".

Il veut être "blanchi" par "une justice digne de ce nom", et que le mandat d'arrêt international émis à son encontre par les autorités russes soit levé.

(Guillaume Frouin, avec Andrew Osborn à Moscou, édité par Yves Clarisse)