Téléchargez
notre application
Ouvrir

Un Saoudien enlevé au Liban, annonce Ryad

reuters.com  |   |  268  mots
Un saoudien enleve au liban, annonce ryad[reuters.com]
(Crédits : Mohamed Azakir)

BEYROUTH (Reuters) - L'Arabie saoudite a fait savoir vendredi qu'un de ses ressortissants avait été enlevé au Liban, pays avec lequel le royaume est en pleine crise diplomatique.

L'Arabie saoudite, le Koweït, les Emirats arabes unis et Bahreïn ont recommandé à leurs ressortissants de ne pas se rendre au Liban et exhorté ceux qui s'y trouvent à en partir, sur fond de graves tensions régionales entre Ryad et l'Iran chiite, qui dispose dans le Hezbollah d'un important relais au Liban.

L'ambassade d'Arabie à Beyrouth a annoncé l'enlèvement d'un Saoudien mais n'a pas donné l'identité de la personne et n'a rien dit des circonstances du rapt.

"L'ambassade est en contact avec les plus hauts responsables des services de sécurité libanais pour obtenir la libération inconditionnelle, le plus rapidement possible, d'un Saoudien enlevé", a déclaré la mission diplomatique dans un communiqué cité par l'agence de presse saoudienne SPA.

Le ministre libanais de l'Intérieur, Nohad Machnouk, a déclaré à l'agence de presse libanaise que la sécurité des ressortissants saoudiens était une priorité pour les autorités du Pays du Cèdre.

Certains responsables gouvernementaux libanais ont dit ces jours-ci penser que l'Arabie saoudite retenait contre son gré Saad Hariri, qui a annoncé alors qu'il se trouvait dans ce pays, durant le week-end, sa démission du poste de Premier ministre. Ryad assure que Saad Hariri est libre de ses mouvements et qu'il a décidé de démissionner parce que c'était le Hezbollah et l'Iran qui tenaient en fait les rênes de son gouvernement.

(Lisa Barrington; Eric Faye pour le service français)