Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Iran espère que Hariri restera Premier ministre, selon Velayati

reuters.com  |   |  291  mots
L'iran espere que hariri restera premier ministre, selon velayati[reuters.com]
(Crédits : Mohamed Azakir)

LONDRES (Reuters) - Ali Akbar Velayati, proche conseiller de l'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution iranienne, a dit espérer que Saad Hariri resterait le Premier ministre du Liban.

Le responsable iranien a balayé les rumeurs selon lesquelles Hariri aurait démissionné à la suite d'un entretien tendu avec lui à Beyrouth le 3 novembre.

Saad Hariri a annoncé sa démission surprise le 4 novembre alors qu'il se trouvait à Ryad, la capitale saoudienne, disant craindre pour sa vie et accusant l'Iran et le Hezbollah libanais de semer la discorde dans le monde arabe.

"Hariri affirme que lors de notre rencontre il a demandé que l'Iran mette fin à ses ingérences dans les affaires libanaises mais il n'a jamais dit une telle chose", a déclaré Velayati, dont les propos sont rapportés mardi sur le site internet de la télévision publique iranienne.

"Notre rencontre n'était ni tendue ni violente, pas du tout", a-t-il poursuivi en dénonçant des "mensonges".

Téhéran, a ajouté Velayati, espère que Saad Hariri retournera au Liban et restera Premier ministre "si les lois libanaises le permettent".

Ali Akbar Velayati a accusé le gouvernement saoudien d'attiser les tensions car "il ne peut tolérer l'amitié stratégique" entre Téhéran et Beyrouth.

Il a affirmé que, lors de leur rencontre du 3 novembre, Hariri avait proposé de jouer un rôle de médiateur entre l'Iran et l'Arabie saoudite et qu'il avait accueilli favorablement cette offre.

Ryad a rompu ses relations diplomatiques avec l'Iran en janvier 2016 après le saccage de l'ambassade saoudienne à Téhéran par des manifestants qui dénonçaient l'exécution d'un dignitaire chiite en Arabie saoudite.

(Bozorgmehr Sharafedin; Guy Kerivel pour le service français)