Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'aéroport de Sanaa hors service après un raid aérien

reuters.com  |   |  286  mots

ADEN (Reuters) - Un raid aérien de la coalition sous commandement saoudien a rendu inutilisable l'aéroport de Sanaa tenu par les rebelles chiites Houthis, alors que plusieurs millions de Yéménites dépendent de l'aide humanitaire, rapporte mardi l'agence de presse Saba.

La coalition qui combat la milice pro-iranienne avait annoncé la semaine dernière la mise en place d'un blocus terrestre, maritime et aérien pour empêcher l'Iran de livrer des armes aux rebelles, après le tir d'un missile en direction de Ryad.

Les frappes aériennes de mardi ont entraîné la destruction d'un système de radionavigation, a précisé l'aviation civile, citée par Saba qui dépend des Houthis.

Le trafic aérien est pour le moment limité aux vols humanitaires à Sanaa.

Jamie McGoldrick, coordonnateur humanitaire de l'Onu au Yémen, a réclamé mardi la réouverture immédiate des ports. "Vingt et un millions de personnes ont besoin d'aide et sept millions d'entre elles sont proches de la famine et dépendent complètement de l'aide", a-t-il souligné.

Le porte-parole de l'Onu, Stephane Dujarric, a indiqué que depuis le 6 novembre aucun vol humanitaire n'était arrivé à Sanaa et aucun cargo d'aide n'avait pu rallier le port d'Hodeidah.

"Sans un fonctionnement normal de l'aéroport de Sanaa et des ports d'Hodeidah et de Salif pour recevoir des chargements, la situation humanitaire désespérée va se prolonger au Yémen", a déclaré Dujarric devant la presse à New York.

"Sept millions de personnes sont déjà menacées par la famine et le blocus ne va faire que les rapprocher de cette situation", a-t-il ajouté.

(Mohammed Ghobari, Jean-Philippe Lefief pour le service français)