Téléchargez
notre application
Ouvrir

Deux incendies toujours en cours en Haute-Corse

reuters.com  |   |  329  mots
Deux incendies toujours en cours en haute-corse[reuters.com]
(Crédits : Jean-Paul Pelissier)

PARIS (Reuters) - Les deux incendies qui ravagent la Haute-Corse n'étaient toujours pas maîtrisés dimanche en début de soirée, a-t-on appris auprès des pompiers du département qui s'attendent à encore devoir se battre plusieurs jours contre les flammes.

"Les incendies ne sont ni maîtrisés, ni circonscrits. Ils sont toujours en cours", a indiqué à Reuters un officier du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) de Haute-Corse.

Pour autant, depuis samedi, les deux feux n'avancent plus. L'incendie qui s'est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi au Cap Corse, dans le nord de l'île, a parcouru 1.800 hectares. Celui qui touche la commune de Manso, dans la région de la Balagne, près de Calvi (nord-ouest de la Corse), a consumé une centaine d'hectares.

"On est encore très vigilants, on va encore travailler d'arrache pied quelques jours", ajoute-t-on au Codis, où l'on explique devoir fréquemment faire face à des réactivations des flammes.

Par ailleurs, l'homme interpellé et placé en garde à vue dans la nuit de vendredi à samedi à Bastia a été mis en examen dimanche soir et placé en détention après l'ouverture en début de soirée d'une information judiciaire pour "destruction volontaire par incendie de bois, forêt, lande, maquis ou plantation pouvant poser dommage à autrui", a-t-on appris de source judiciaire.

Il est soupçonné d'avoir provoqué cinq départs de feu à Bastia, qui n'ont rien à voir avec les deux autres incendies.

Par ailleurs, deux autres feux se sont déclenché dans la journée de dimanche dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Un premier a ravagé 40 hectares à Gordes, dans le Vaucluse. Le feu est "en cours d'être circonscrit", ont indiqué les pompiers sur Twitter.

Un second incendie a brûlé au mois 50 hectares à Lucéram, dans les Alpes-Maritimes. A 19h45, les pompiers ont annoncé sur Twitter que le feu était "toujours en évolution".

(Cyril Camu, édité par Henri-Pierre André)